Élève-officier
English: Officer cadet

Élève-officier est un grade militaire conféré à une personne admise à suivre une formation d'officier dans les forces armées. Par extension, un élève-officier désigne la personne détenant ce grade. Il correspond également à un statut d'étudiant dans la marine marchande.

France

Il s'agit du grade porté par les futurs officiers durant la première année d'école de formation initiale. Il existe dans les quatre armées (armée de terre, armée de l'air, marine nationale et gendarmerie nationale) ainsi que dans le service de santé des armées.

Les insignes de grade d'élève-officier varient :

Élèves-officiers d'active (EOA)

Les élèves-officiers destinés à devenir officiers d'active, pendant les années en école de formation initiale (École polytechnique, École spéciale militaire de Saint-Cyr, École des officiers de la gendarmerie nationale, École navale, École de l'air, École militaire interarmes, École militaire supérieure d'administration et de management, École de santé des armées), portent soit un grade symbolisé par un alpha, soit un grade dépourvu d'insigne particulier.L'alpha est généralement soit doré soit argenté, incrusté de petits chevrons de couleur rouge.

Élèves-officiers de réserve (EOR)

Cette catégorie d'officiers et d'élèves-officiers était répandue avant la professionnalisation des Armées, en 2000. Le service militaire en France, par le mécanisme de la conscription, obligeait les jeunes hommes à consacrer plusieurs mois à l'activité militaire. Les officiers de réserve (cf réserve militaire) restent une filière utilisée pour former certains officiers des Armées.

Pour ces élèves officiers de réserve, les insignes sont également différents selon les Armées considérées :

  • Armée de terre : (à compléter)
  • Armée de l'air : les élève officier de réserve de l'Armée de l'air recevaient un insigne de grade spécifique, composé de la paire de fourreaux bleu marine, avec l'épervier doré, sur chacun desquels était cousu un fin galon argenté, en forme de lettre « V », liseré de chevrons de couleur rouge. Ces fourreaux étaient portés sur les pattes d'épaule de la chemise ou du battle-dress.
Fourreau d'élève officier de réserve de l'Armée de l'Air

L'insigne de la tenue de combat (« treillis ») était identique : un fin galon argenté, en forme de lettre « V » inversée, liseré de chevrons de couleur rouge. Il était donc porté avec la pointe du « V » vers le haut, sous la forme d'un insigne muni d'un velcro (appelé familièrement « scratch »).

Galon de combat d'élève officier de réserve de l'Armée de l'Air

L'insigne de calot était une barrette de couleur argent, avec une fine barre rouge en son milieu (identique à l'insigne de calot des adjudants de l'Armée de l'air).

Cet insigne de grade spécifique aux élève officier de réserve de l'Armée de l'air était porté durant les quatre mois de formation initiale : deux mois à l'Escadron de Formation des Officiers, puis deux mois de stage de spécialisation.

À l'issue de ces quatre mois d'instruction en tant qu'élève-officier, ce dernier accédait au premier grade d'officier de réserve en étant nommé aspirant. Insigne aspirant armée de l'Air.pngCe grade d'aspirant de réserve de l'Armée de l'air était bien un premier grade d'officier et non un grade d'élève-officier. Il ressemblait pourtant aux grades d'élèves-officiers de l'Armée de terre décrits ci-dessus : « gamma » doré liseré de chevrons rouges, sur la manche de grand uniforme, ou « alpha » doré liseré de chevrons rouges, en galon de combat et fourreaux d'épaule). Depuis la professionnalisation, le grade d'aspirant de réserve de l'Armée de l'air est porté par les Volontaires aspirants de l'Armée de l'air (VAAA).

L'Escadron de Formation des Officiers de réserve (EFO), héritier de l'EEOR de l'Armée de l'air, disposait un insigne particulier : sur un fond (« champ », en héraldique) rouge, un léopard or symbolise la Normandie. Ailé, le léopard signale ainsi son attache à l'arme aérienne. Il tient dans les griffes de sa patte gauche (senestre) une épée également d'or, symbole éminemment guerrier, rappelant aussi le poignard de l'officier de l'Armée de l'air. La devise Vincunt Evocati est inscrite en bas de l'insigne.

Insigne des élèves officiers de réserve de l'Armée de l'Air

Cet insigne existait soit sous forme métallique (« pucelle »), portée notamment sur l'uniforme de cérémonie, soit sous forme de « patch », porté sur la manche de la chemise ou sur celle du treillis.

La devise des élèves officiers de l'Armée de l'air était « Vincunt Evocati », citation tirée d'un passage des Commentaires sur la Guerre des Gaules, de Jules Cesar, généralement traduit par « Les réserves ont vaincu » (et quelquefois par « Les appelés ont vaincu »)[1]. Cet insigne est homologué sous la référence A 516, dans le Répertoire des blasons et insignes de l'Armée de l'air, à la date du 27 juin 1952.

Marine marchande (marine de commerce)

Dans la Marine Marchande, l'élève-officier est un étudiant n'ayant pas encore de diplôme de chef de quart (première et deuxième année du cursus des officiers de première et deuxième classe de la marine marchande). Une fois que l'étudiant possède le diplôme à l'issue de la troisième année, il est appelé officier-élève, jusqu'à l'obtention de son brevet. On utilise également l'argot zef pour désigner l'élève officier en Marine Marchande .

Maroc

Il s'agit d'un grade porté par les futurs officiers pendant les quatre années de formation. Il existe au sein des forces armées royales, précisément dans les écoles destinée à former des officiers :

Après avoir terminé leur formation, ils sont promus au grade de sous-lieutenant

Canada

Dans l'Armée canadienne ainsi que dans l'Aviation royale du Canada des Forces canadiennes, le grade d'élève-officier est le premier grade d'officier. Il est suivi du grade de sous-lieutenant. Bien qu'il s'agisse d'un grade d'officier, les élèves-officiers n'ont pas reçu de commission d'officier et ne sont donc pas salués par les membres du rang.

Dans l'Armée canadienne, l'insigne d'élève-officier est une étoile sur une bande blanche ; dans l'Aviation royale du Canada, il consiste en une bande mince. Son équivalent dans la Marine royale canadienne est le grade d'aspirant de marine.

Le grade d'élève-officier est porté par les officiers en formation. Quelques élèves-officiers des Forces canadiennes reçoivent leur formation militaire et universitaire au Collège militaire royal du Canada à Kingston en Ontario ou au Collège militaire royal de Saint-Jean à Saint-Jean-sur-Richelieu au Québec. Les autres joignent les Forces canadiennes par le biais du programme d'entrée directe des officiers. Après avoir terminé leur formation, ils sont promus au grade de sous-lieutenant.


Précédé par
Adjudant-chef
Élève-officier
Canadian Army OF (D).svgCanadian RCAF OF (D).svg
Suivi par
Sous-lieutenant

Pays non francophones

L’appellation « Officer Cadet » (en français : « élève officier ») utilisée dans l'armée britannique et celle d’Officer candidate (en)

(en français : « candidat officier ») utilisée dans l'armée américaine peuvent être assimilées à l'appellation « élève-officier ». Toutefois dans ces armées, c'est le terme de cadet qui désigne le plus souvent les élèves-officiers. D'ailleurs, au Canada où les deux langues sont d’un usage officiel, l’équivalent du terme français « élève-officier » est effectivement « officer cadet » en anglais.

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes