Élections européennes de 1989 en France

Élections européennes de 1989 en France
Postes à élire81 sièges au Parlement européen
Corps électoral et résultats
Votants18 690 692
48,80 %  −7,9
Votes exprimés18 151 416
Votes blancs539 276
Giscard1979.jpgUDF-RPR – Valéry Giscard d'Estaing
Voix5 242 038
28,88 %
 −14,1
Sièges obtenus26 −15
Laurent Fabius - Royal & Zapatero's meeting in Toulouse for the 2007 French presidential election 0538 2007-04-19.jpgPS-MRG – Laurent Fabius
Voix4 286 354
23,61 %
 +2,9
Sièges obtenus22 +2
Le Pen Perso.JPGFN – Jean-Marie Le Pen
Voix2 129 668
11,73 %
 +0,8
Sièges obtenus10 0
Antoine Waechter.jpgLes Verts – Antoine Waechter
Voix1 922 945
10,59 %
 +7,2
Sièges obtenus9 +9
Simone Veil (1993) by Erling Mandelmann.jpgCDS – Simone Veil
Voix1 519 346
8,43 %
Sièges obtenus7 +7
Red flag waving.svgPCF – Philippe Herzog
Voix1 401 171
7,72 %
 −3,5
Sièges obtenus7 −3

En France, les élections européennes de 1989 se déroulent le [1], pour l’attribution de 81 sièges de députés européens, soit 15,6 % des sièges totaux.

À la suite de ce scrutin, 17 femmes entrent au Parlement européen, soit 21,0 % du total des élus en France.

L'abstention était de 51,2 %.

Mode de scrutin

Contexte

Campagne

Dans sa profession de foi, le Front national rejette la mise en place d'un « État » à Bruxelles et dénonce une dérive « vers une Europe mondialiste et tiers-mondiste » pour prôner un modèle d'« Europe des patries, respectueuses de la souveraineté »[2].

Sondages

Organisme

de sondage

DateÉchantillonLaguiller
(EXG)
Herzog
(PCF)
Fabius
(PS)
Waechter
(Les Verts)
Veil
(CDS)
Giscard d'Estaing
(UDF-RPR)
Le Pen
(FN)
Autres
listes
Ipsos1er au 3 juin 19891 004-6 %29 %9 %12 %32 %9 %2 %
Ipsos25 mai au 2 juin 19892 0022 %7 %27 %12 %13 %24 %9 %[3]
Ipsos16 au 17 mai 19891 0043 %8 %27 %14 %13 %27 %8 %-
Ipsos2 au 6 mai 19891 9391 %9 %28 %10 %8 %35 %8 %-
Ipsos15 au 20 avril 19891 0591 %8 %31 %12 %7 %31 %10 %-

Résultats

Résultats[4],[5]
ListeTête de liste%SiègesGroupe politique
L'Union UDF-RPR (RPR, UDF, UDI et CNIP)Valéry Giscard d'Estaing28,8826UDF : PPE et LDR
RPR : RDE
Majorité de progrès pour l'Europe (PS et MRG)Laurent Fabius23,6122PSE
Europe et patrie (FN)Jean-Marie Le Pen11,7310GTDE
Les Verts - Europe - Écologie (Les Verts et UPC)Antoine Waechter10,599Les Verts : Verts
UPC : ARC
Le Centre pour l'Europe (CDS)Simone Veil8,437PPE et LDR
Liste de rassemblement présentée par le PCFPhilippe Herzog7,727CG
Chasse - Pêche - Tradition (CPNT)André Goustat4,130
Lutte ouvrièreArlette Laguiller1,430
Liste apolitique pour la protection des animaux et de leur environnementArlette Alessandri1,040
L'AllianceHenri Joyeux0,750
Pour l'Europe des travailleurs et de la démocratie (MPPT)Marc Gauquelin0,600
Europe rénovateurs (dissident PCF)Claude Llabres0,410
Génération EuropeGérard Touati0,330
Rassemblement pour une France libre (POE)Jacques Cheminade0,180
Initiative pour une démocratie européenneFranck Biancheri0,170

Notes et références

  1. [PDF] Décret Décret no 89-310 du 12 mai 1989 portant convocation des électeurs pour l'élection des représentants au Parlement européen, publié au JORF du , p. 6204-6205.
  2. Emmanuelle Reungoat, « Le Front national et l'Union européenne », dans Sylvain Crépon, Alexandre Dézé, Nonna Mayer, Les Faux-semblants du Front national : sociologie d'un parti politique, Presses de Sciences Po, , p. 229.
  3. 2 % pour CPNT (Goustat), 1 % pour la liste de Llabres (ex-PCF), 0 % pour la liste démocratie européenne de Biancheri, 0 % pour Génération Europe (Touati)
  4. « Élection européenne 1989 », sur france-politique.fr (consulté le 4 mai 2017).
  5. Evelyne Lentzen, Xavier Mabille et Jean Vanlaer, « Les élections européennes de juin 1989 », Courrier hebdomadaire du CRISP, no 1242,‎ , p. 1–45 (lire en ligne, consulté le 4 mai 2017).

Voir aussi

Lien externe