Alexandra Kwiatkowska-Viatteau

Alexandra Kwiatkowska-Viatteau
Alexandra Viatteau (cropped).jpg
Alexandra Kwiatkowska-Viatteau lors d’un colloque en 2009.
Biographie
Naissance
Nationalités
Formation
Activité
Journaliste d'opinionVoir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Michel Viatteau (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle
Bernard Mond (en) (grand-père)Voir et modifier les données sur Wikidata

Alexandra Kwiatkowska-Viatteau, née en 1948 à Cracovie, est une universitaire et journaliste française d'origine polonaise, spécialiste de l'histoire de la Pologne contemporaine et de l'Union soviétique[1].

Formation

Alexandra Kwiatkowska-Viatteau est une ancienne élève de l'Institut d'études politiques de Paris. Sa thèse soutenue à la Fondation nationale des sciences politiques portait sur « Novy Mir et le non-conformisme en URSS ».

Elle a aussi un doctorat en études slaves de l'Université Paris IV-Sorbonne (qualification de maître de conférences en 1992)[2].

Parcours professionnel

De 1987 à 2002, elle a enseigné les sciences de l'information à l'Institut français de presse de l'Université Paris II[3] ; de 2003 à 2006, a été chargée de cours au département des Aires culturelles et politiques de l'Université de Marne-la-Vallée [4]

Elle a été correspondante du quotidien La Croix notamment à Rome et au Vatican, de 1983 à 1988. Elle a également travaillé aux émissions en langue polonaise de Radio France internationale, au Matin de Paris, à Presse actualité et à La Quinzaine européenne.

Depuis 2000, elle est une contributrice régulière du site internet [1]Diploweb.com[2].

Distinctions

Ouvrages

Les deux versions sont assez différentes, la recherche historique ayant fait des progrès.

Voir aussi

Liens externes

Notes et références

  1. Notice d'un article de la revue L'Histoire sur le site de la Bibliographie d'histoire de l'éducation française. Site consulté le 18 avril 2014.
  2. a et b http://www.diploweb.com/_Alexandra-VIATTEAU_.html
  3. Elle a successivement assuré le cours sur "L’Information et la propagande en URSS et dans les Pays de l’Est", puis celui sur "La Transformation du système soviétique de l’information et de la propagande", enfin le cours sur "L’Information et la désinformation".
  4. (cours sur la Désinformation (Journalisme européen), DESS de géopolitique européenne).
  5. Monitor Polski 2011 nr 64 poz. 638 – point 8. Selon ce texte, elle est ressortissante luxembourgeoise.
  6. http://www.histoire.presse.fr/content/2_portraits/article?id=8960