Arnaud Cochet
English: Arnaud Cochet

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cochet.
Arnaud Cochet
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Préfet de l'Ain
depuis
Préfet de l'Allier
-
Benoît Brocart (d)
Pascal Sanjuan (d)
Préfet de la Haute-Saône
-
Yves Husson (d)
Sous-préfet
Arrondissement de Cherbourg
-
Yves Husson (d)
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (60 ans)
DinanVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Distinction

Arnaud Cochet (né en 1959) est un haut fonctionnaire français.

Biographie

Arnaud Cochet naît le à Dinan[1]. En 1993, il est diplômé de l'école nationale d'administration, promotion Léon Gambetta après être passé par l'École nationale du Trésor.

Il débute comme directeur de cabinet du préfet de Seine-et-Marne en 1993, puis secrétaire général de la préfecture de Haute-Corse en 1995. Il effectue ensuite une mobilité à la Commission européenne en 1997 avant de retrouver la préfectorale trois ans plus tard comme sous-préfet de Saint-Omer (Pas-de-Calais) le 3 juillet 2000. Chef du bureau du management du corps préfectoral et des administrateurs civils au Ministère de l'Intérieur en 2002, il redevient secrétaire général de la préfecture de la Corse-du-Sud de 2004 à 2008. Nommé sous-préfet de Cherbourg-Octeville en 2008, il est notamment responsable du transport des déchets nucléaires, du chantier Réacteur pressurisé européen (EPR) de Flamanville et de l’enquête publique sur le terminal charbonnier du port de Cherbourg. Il quitte son poste en 2010 pour devenir secrétaire général de la préfecture de Seine-Saint-Denis[2].

L'année suivante il est nommé directeur adjoint du cabinet du président de la République française Nicolas Sarkozy[3].

Le , il est nommé par décret préfet de la Haute-Saône[4]. Resté en poste après l'alternance de 2012, il est nommé préfet de l'Allier le pour remplacer Benoît Brocart, en place depuis deux ans et nommé, lui, directeur de l’immigration à la direction générale des étrangers en France place Beauvau[2].

Le regroupement des EPCI et la création de communes nouvelles dans l'Allier est resté au-dessous des ambitions du préfet Cochet. En 2016, une seule commune nouvelle a pu être installée par lui dans l'Allier : Haut-Bocage, regroupement des 3 communes de Givarlais, Louroux-Hodement et Maillet ; il laisse à ses successeurs quelques suggestions de fusion future, y compris la suppression d'une trentaine de syndicats intercommunaux[5].

Le 22 août 2016, il est nommé préfet de l'Ain.

Carrière professionnelle

Décorations

Notes et références

  1. « Arnaud Cochet », sur whoswho.fr, .
  2. a et b « Arnaud Cochet change de préfecture », Acteurs Publics, (consulté le 30 avril 2014)
  3. Le préfet Arnaud Cochet arrive de l'Élysée
  4. Décret du 16 février 2012 portant nomination du préfet de la Haute-Saône - M. Cochet (Arnaud)
  5. Schema départemental de coopération intercommunale dans l'Allier adopté le 8 mars 2016.
  6. Décret du 16 février 2012 portant nomination du préfet de la Haute-Saône - M. Cochet (Arnaud)
  7. Légifrance Décret du 30 avril 2014 portant nomination du préfet de l’Allier - M. COCHET (Arnaud).
  8. « Compte-rendu du Conseil des ministres du lundi 22 août 2016 », elysee.fr, (consulté le 22 août 2016)
  9. Décret du 13 juillet 2019 portant promotion et nomination

Articles connexes

Articles connexes

Lien externe