Forces démocratiques syriennes

Forces démocratiques syriennes
Image illustrative de l'article Forces démocratiques syriennes

Idéologie Fédéralisme, sécularisme, confédéralisme démocratique
Objectifs Chasser l' État islamique du nord de la Syrie
Statut Actif
Fondation
Date de formation
Actions
Mode opératoire Lutte armée
Zone d'opération Nord de la Syrie :
Gouvernorat d'Alep
Gouvernorat de Raqqa
Gouvernorat d'Hassaké
Gouvernorat de Deir ez-Zor
Organisation
Membres 40 000 à 80 000 [1], [2], [3], [4], [5], [6], [7]
Allégeance Flag of Rojava.svg Rojava
Branche politique Assemblée démocratique syrienne
Guerre civile syrienne

Les Forces démocratiques syriennes ( arabe : قوات سوريا الديمقراطية, kurde : Hêzên Sûriya Demokratîk, syriaque : ܚܝ̈ܠܘܬܐ ܕܣܘܪܝܐ ܕܝܡܩܪܛܝܬܐ); abrégé en français FDS (ou QSD en kurde/ arabe) sont une coalition militaire formée le pendant la guerre civile syrienne. Active dans le nord de la Syrie, les FDS visent surtout à chasser l' État islamique de la zone. Largement dominées par les Kurdes des Unités de protection du peuple (YPG), les FDS regroupent également des rebelles arabes proches de l' Armée syrienne libre, des tribus locales comme l' Armée Al-Sanadid et des chrétiens du Conseil militaire syriaque.

Les FDS sont activement soutenues par la coalition internationale menée par les États-Unis qui leur fournit des formateurs, des armes et un appui aérien.

Fondation et composition

Carte de la Guerre civile syrienne montrant les zones contrôlées par les différentes parties au 24 février 2018. En jaune, les FDS et autres forces kurdes.

La création des « Forces démocratiques syriennes » est annoncée le lors d'une conférence à Hassaké. Les FDS consistent ainsi en un regroupement hétéroclite de divers groupes religieux et ethniques, surtout unis par leur hostilité commune à l' État islamique. Dominée initialement par les milices kurdes, le nombre des combattants arabes aurait ensuite augmenté. Début mars 2017, le général Stephen J. Townsend, chef militaire de la coalition, affirme que les YPG représentent 40 % des troupes des FDS, contre 60 % pour les groupes arabes [8].

Cette coalition regroupe notamment les mouvements suivants [9], [10], [11], [12], [13] :

Les FDS forment également des conseils militaires régionaux avec notamment :

Le porte-parole des Forces démocratiques syriennes est le général de brigade Talal Silo ; ce dernier fait cependant défection le et rejoint les groupes de l' Armée syrienne libre soutenus par la Turquie [28].