Guerre civile yéménite (depuis 2014)

Ne doit pas être confondu avec guerre civile yéménite de 1994.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir guerre du Yémen.
Article général Pour un article plus général, voir Insurrection houthiste au Yémen.
Guerre civile yéménite
Description de cette image, également commentée ci-après
Situation au Yémen en décembre 2017
cliquez pour agrandir
  •      Territoire contrôlé par les loyalistes.
  •      Territoire contrôlé par les Houthis.
  •      Territoire contrôlé par les djihadistes d' AQPA.
  •      Territoire contrôlé par les djihadistes de l' État islamique.
Informations générales
Date Depuis le
(3 ans, 7 mois et 13 jours)
Lieu Yémen
Frontière yéméno-saoudienne ( conflit de Jazan, Najran et Assir)
Casus belli Prise de la 310e brigade blindée par les Houthis. Guerre du Saada. Projet de constitution prévoyant une fédéralisation, contesté par les Houthis et les séparatistes du sud.
Issue

En cours :

Belligérants
Drapeau du Yémen République du Yémen

Logo of the Yemeni Congregation for Reform (al-Islah).svg Milices Al-Islah (2014-2015) [1], [2]
Drapeau du Yémen Bloc du salut national

Flag of the Hadhramout Tribes Confederacy.svg Confédération des tribus du Hadramaout


Opération Tempête décisive puis opération Restaurer l'espoir


Renseignements :
Drapeau des États-Unis  États-Unis

Soutiens :
Drapeau de la Turquie  Turquie
Drapeau du Sénégal  Sénégal
Drapeau de la Mauritanie  Mauritanie
Drapeau de la Somalie  Somalie
Drapeau de Djibouti  Djibouti


Flag of South Yemen.svg Conseil de transition du Sud (depuis 2017)


Soutien :
Drapeau des Émirats arabes unis  Émirats arabes unis
Comité révolutionnaire- Conseil politique suprême (depuis 2015-2016)

InfoboxHez.PNG Hezbollah
(selon le gouvernement yéménite)

Soutien :
Drapeau de l'Iran  Iran
(selon l'ONU, soutien diplomatique et armement)
ShababFlag.svg Al-Qaïda dans la péninsule arabique
Drapeau de l'État islamique  État islamique ( branche yéménite)
Commandants
Drapeau du Yémen Abdrabbo Mansour Hadi
Drapeau du Yémen Ali Mohsen al-Ahmar
Drapeau du Yémen Ahmed ben Dagher
Drapeau du Yémen Khaled Bahah
Drapeau du Yémen Muhammad Basindawa White flag icon.svg
Drapeau du Yémen Mohammed Ali al-Makdachi
Drapeau du Yémen Mahmoud al-Soubeihi ( POW)
Drapeau du Yémen Fayçal Rajab ( POW)
Drapeau du Yémen Nasr Hadi ( POW) [3]
Drapeau du Yémen Hussein Arab
Drapeau du Yémen Abd Mohammed Hussein al-Houdheifi
Drapeau du Yémen Abdel Aziz ben Habtour White flag icon.svg
Drapeau du Yémen Nayef al-Bakri
Drapeau du Yémen Mouthanna Jawas [4]
Drapeau du Yémen Saïf al-Bakri [5]
Drapeau du Yémen Saïd al-Houri †
Drapeau du Yémen Jaafar Mohammed Saad
Drapeau du Yémen Aïdarous al-Zoubaïdi (2015-2017)
Drapeau du Yémen Abdel Aziz al-Meflehi
Drapeau du Yémen Ali al-Maamari (en exil)
Drapeau du Yémen Ali Nasser Hadi †
Drapeau du Yémen Adnan al-Hammadi
Drapeau du Yémen Jarallah Salhi † [6]
Drapeau du Yémen Ahmed Seïf al-Yafie [7]
Hamoud al-Mekhlafi [8]
Jalal al-Aoubali †
Ahmed al-Idrissi † [9]
Drapeau de l'Arabie saoudite Abdallah al-Sahian † [10]
Drapeau des Émirats arabes unis Soltane al-Ketbi † [10]
Flag of South Yemen.svg Aïdarous al-Zoubaïdi (depuis 2017)
Flag of South Yemen.svg Hani ben Brik (depuis 2017)
Flag of South Yemen.svg Ali Salem al-Beidh (en exil)
Flag of South Yemen.svg Salah al-Chanfara
Houthis Logo.png Abdul-Malik al-Houthi

Houthis Logo.png Saleh Ali al-Sammad
Drapeau du Yémen Kassem Labozah
Drapeau du Yémen Abdel Aziz ben Habtour (depuis 2016)
Houthis Logo.png Mohammed Ali al-Houthi (WIA)
Houthis Logo.png Naef Ahmed al-Qanis
Houthis Logo.png Fares Manaa
Houthis Logo.png Talal Aklan
Houthis Logo.png Mohammad Abd al-Salam
Houthis Logo.png Mahmoud al-Jouneïd [11]
Houthis Logo.png Abdallah Yahya al-Hakim
Houthis Logo.png Ibrahim Badr al-Houthi † [12]
Houthis Logo.png Abou Azzam †


Houthis Logo.png Saleh Ahmed Karkach † [13]
Houthis Logo.png Abdallah Ahmed al-Madani † [13]
Houthis Logo.png Hussain Abdullah Aidha † [13]
Houthis Logo.png Ali al-Chami [14]
Houthis Logo.png Hassan al-Malsi †
Drapeau de l'Iran Khouri Obaid Agha † [13]
Drapeau du Yémen Charaf Loqman [15]
Drapeau du Yémen Jalal al-Roweichan
Drapeau du Yémen Hussein Nagui Khairan
Drapeau du Yémen Abdel Hafedh al-Sakkaf
Drapeau du Yémen Abdallah Yahia al-Hakem [16]
Yemeni Republican Guard Flag.svg Ali Abdallah Saleh
Drapeau du Yémen Arif al-Zouka †
Drapeau du Yémen Tarek Saleh (jusqu'en 2017)
ShababFlag.svg Nassir al-Wouhaychi †
ShababFlag.svg Jalal Balaïdi †
ShababFlag.svg Tawfik Balaïdi
ShababFlag.svg Abou Hamza al-Zinjibari [17]
Flag of the Islamic State of Iraq and the Levant2.svg Abou Bilal al-Harbi [18]
Forces en présence
Flag of the Yemeni Army.svg 15700 soldats [19]
Logo of the Yemeni Congregation for Reform (al-Islah).svg 20000 combattants tribaux [20], [21]
Houthis Logo.png 150000-200000 Houthis
Yemeni Republican Guard Flag.svg 100000–150000 Gardes républicaines
Flag of the Yemeni Army.svg 100000 paramilitaires dont 50000 forces spéciales [22]
ShababFlag.svg (AQPA)
1000-3000 hommes
[23], [24]
Flag of the Islamic State of Iraq and the Levant2.svg (EI)
300 hommes [25]
Pertes
Total :
10 000 morts au moins, dont 3 799 civils
(selon l' ONU, de mars 2015 au 30 août 2016) [26]

8 500 morts au moins
49 000 blessés au moins
(selon l' OMS, de mars 2015 à septembre 2017) [27]

90 morts et 375 blessés [28] (en Arabie saoudite)

Insurrection houthiste au Yémen

Batailles

Bataille d'Amran · 1re Bataille de Sanaa · Bataille de l'aéroport d'Aden · 1re Bataille d'Aden · Bataille de Taëz · 1re Bataille de Moukalla · 2e Bataille de Moukalla · 2e Bataille de Sanaa · 2e Bataille d'Aden

La guerre civile yéménite est un conflit qui oppose depuis 2014 les rebelles chiites Houthis et les forces fidèles à l'ex-président Ali Abdallah Saleh au gouvernement d' Abdrabbo Mansour Hadi [29], [30], [31], [32], élu en 2012 à la suite de la révolution yéménite et du départ du président Ali Abdallah Saleh. Le conflit s'est internationalisé en mars 2015 avec l'intervention de nombreux pays musulmans menés par l' Arabie saoudite [33], [34], [35].

Il est une des conséquences de la guerre du Saada débutée au nord-ouest du pays en 2004 en raison du sentiment de marginalisation des tribus du nord qui se sentent délaissées par le pouvoir central, après la réunification du pays en 1990.

Il découle d'une série de mouvements de protestation houthistes contre la fin des subventions sur les produits pétroliers, la corruption, le meurtre de deux représentants houthis siégeant dans le conseil de transition, la lenteur d'application des mesures prévues par la conférence de dialogue nationale de 2012 [36], ainsi que par la prise d'Amran. Ce conflit s’inscrit plus largement dans le contexte de l'insurrection houthiste au Yémen, active depuis 2004.

Débordé en septembre 2014 par le mouvement venu de l'extrême nord ouest du pays, et par certains éléments de l'armée, le président Abdrabbo Mansour Hadi, est contraint à la démission en janvier 2015, lorsque les houthistes s'emparent du palais présidentiel. Il se réfugie en février à Aden, port stratégique du sud du pays, puis en Arabie saoudite, après le début de l'intervention saoudienne en mars de la même année [37].

En février 2016, le gouvernement revendique le contrôle d'entre 70 [38] et 85% du territoire [39].

Contexte

Articles détaillés : guerre du Saada et bataille d'Amran.

Cette confrontation est un développement de la guerre du Saada qui a débuté le lorsque des rebelles zaïdistes ont lancé une insurrection contre le gouvernement yéménite. Aussi appelés Houthistes, du nom du chef de leur clan Hussein Badreddine al-Houthi, ils se plaignent d’avoir été marginalisés par le gouvernement sur le plan politique, économique et religieux, et demandent plus de considérations [40].

En juin 2014, des heurts éclatent entre les forces gouvernementales et des sympathisants de l'ancien président Ali Abdallah Saleh près de la mosquée Saleh [41].

Les Houthis sont, avec le Hezbollah, l'un des groupes soutenus par l' Iran.