Henri Temple

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Temple.
Henri Temple
Henri Temple portrait.png

Henri Temple en 2016.

Fonction
Directeur
Centre de droit de la consommation et du marché (d)
-
Daniel Mainguy (d)
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Parti politique
Directeur de thèse

Henri Temple, né le à Montpellier, est un avocat, juriste et homme politique français.

Maître de conférences honoraire en droit privé à l'université de Montpellier, il est spécialiste du droit économique et a publié des travaux de philosophie politique.

Biographie

Origines familiales et études

Sa famille montpelliéraine est originaire du Rouergue[1],[2].

Il obtient un DES de droit en 1970, intitulé L'agriculture de groupe et la commercialisation des fruits[3].

Il soutient une thèse de doctorat en droit intitulée Les Sociétés de fait[4] sous la direction de Jean Calais-Auloy en 1975 à l'université de Montpellier, est admissible la même année au concours supérieur d'agrégation de droit privé (promotion Carbonnier)[pertinence contestée], puis après avoir enseigné à l'Université d'Abidjan, devient avocat.

Carrière professionnelle

Devenu avocat, il se fait connaître progressivement en droit de protection des consommateurs, et en droit alimentaire. En 2011, il est membre du conseil de l'ordre des avocats de l'Hérault[5].

Il réalise sa carrière universitaire à la Faculté de droit de Montpellier (désormais honoraire). Il a donné des cours et des conférences, et publié, dans des universités de 8 pays d'Europe (Portugal, Espagne, Italie, Roumanie, Pologne, Russie, Grande Bretagne, Belgique), 5 d'Afrique (Algérie, Maroc, Côte d'Ivoire, Burkina Faso, Congo), 3 d'Amérique (USA,  Brésil, Canada), 2 d'Asie et Océanie (Thaïlande, Vanuatu).

Il est cofondateur, en 1975, du premier Centre de recherche en droit de la consommation avec le Professeur Jean Calais-Auloy dont il assure la direction de 2000 à 2012[6] et dirige de 1990 à 2012 le Master 2 professionnel de droit de la consommation et de la concurrence[7],[8], associé à de nombreux projets législatifs dans divers pays[9],[10]. Il donne des conférences tant de philosophie politique que de droit économique au Brésil, Roumanie, Italie, Afrique, Russie.

Comme avocat il a plaidé à l'étranger contre des compagnies pétrolières et, en Europe, pour des associations de consommateurs.

Il est co-auteur d'un ouvrage intitulé Droit de la Consommation[11],[12]. Il est aussi l'auteur de plusieurs ouvrages juridiques, notamment l'ouvrage issu de sa thèse Les sociétés de fait[13],[14]. Il dirige et participe, également à l'ouvrage collectif Traité de droit alimentaire[15] (2013) le premier jamais paru dans cette discipline nouvelle, et rédige un ouvrage de philosophie politique, Théorie générale de la nation-L'architecture du monde[16] (2014), préfacé par Gérard Lafay. Cette recherche, innovante et sans précédent, est la première approche multidisciplinaire des réalités psychologiques, culturelles, juridiques, sociales, démontrant l'inéluctabilité économique, internationale et politique du concept de nation.

Unité de l'œuvre

De sa thèse à ses travaux de philosophie politique récents courent plusieurs idées auxquelles il essaie de donner une cohérence mutuelle. Les sociétés de fait sont informelles mais il faut leur reconnaître une vie, et des droits à leurs associés, si des éléments de fond sont réunis : du fait naît le droit. Les consommateurs représentent les 3/4 de l’économie et ils ont une fonction (la demande) d'orientation du marché. Il faut donc leur reconnaître des droits individuels mais aussi collectifs (actions collectives et actions de groupe) pour rééquilibrer le rapport de force, afin que le marché puisse jouer le rôle qui lui est attribué. Le citoyen n'est pas un être abstrait mais une personne sensible. Sur cet affect individuel, national et culturel, propre à chaque être, se fondera un lien sociologique, puis solidariste, puis économique, juridique et enfin politique. Henri Temple, développe les thèses soutenues dans la « Théorie générale de la nation »[17], pour donner un contenu à une idée déjà esquissée par Pierre-André Taguieff, celle du nationisme, c'est-à-dire une approche scientifique du fait national et de ses conséquences. Il publie également une étude sur le nationisme dans les Cahiers de psychologie politique, une revue de psychologie politique de l'Université de Caen.

Il tente souvent de transposer dans les sciences sociales des principes inspirés des sciences, que ce soit le principe de précaution sociologique, ou la thèse du constructalisme du physicien Adrian Bejan, selon laquelle toute construction physique, biologique ou humaine s'organise selon le principe premier qui est reproduit à chaque échelon de taille supérieure.

En 2017, il a intellectuellement pris partie[Quoi ?] en faveur de l'initiative démocratique référendaire suisse de 2018, dite ''Monnaie pleine'', ayant pour finalité d'instaurer le contrôle par l’État de l'émission de monnaie, en apportant sa caution sur le site du collectif[18].

Engagement politique

Henri Temple est candidat aux élections législatives de 1993 dans la 2e circonscription de l'Hérault sous les couleurs du Centre national des indépendants[19]. Il est présent sur la liste de Philippe de Villiers lors des élections européennes de 1994[20].

Il adhère ensuite dès 2006 à Debout la République, mouvement présidé par Nicolas Dupont-Aignan et devenu ensuite Debout la France.

Il est membre de son conseil national en tant que représentant de la fédération de l'Aveyron, membre de son bureau national et délégué national à l'indépendance de la France de cette formation (Affaires étrangères).

Tête de liste aux élections européennes de 2009 pour la première campagne européenne de Debout la France dans la circonscription Sud-Ouest[21] et recueille 1,28 % des suffrages exprimés (33 656 voix)[22].

Il démissionne de DLF en octobre 2017.[Information douteuse] [?] Il a depuis rejoint le cercle de réflexion Oser la France en tant que délégué du comité scientifique pour le département de l'Hérault.[réf. nécessaire]

Il écrit des chroniques politiques, économiques et littéraires sur des sites comme Causeur, Boulevard Voltaire ou Le Réveil français[23].

Publications

Ouvrages

  • Théorie générale de la nation : l'architecture du monde, L'Harmattan[24],[25], mars 2014, 290 p.
  • Droit de la consommation, avec Jean Calais-Auloy, Précis Dalloz, 9°éd, mars 2015.
  • Traité pratique de droit alimentaire. (rédacteur et coordonnateur, Éditions Lavoisier), juin 2013.
  • Coordination du Liber amicorum, Jean Calais-Auloy, Dalloz, 2004.
  • Les sociétés de fait, LGDJ, 1975.

Traduction

  • (en) Consumer Code (Code français de la consommation), avec Geoffrey Woodroffe, sur legifrance.gouv.fr (2006)[26]

Notes et références

  1. Jacques Molénat, Une affaire de familles sur le magazine l'Express, 6 novembre 2008
  2. Interview par Ràdio Occitània, 3 juin 2009
  3. DES de droit, notice Sudoc, consultée en ligne le 7.05.16.
  4. Thèse de doctorat de 3e cycle, notice Sudoc.
  5. Organigramme de l'ordre des avocats de l'Hérault 2011
  6. 2011, 5 décembre - Journée du droit de la consommation sur le site dynamiques-du-droit.cnrs.fr, 5 décembre 2011
  7. Présentation du Centre du Droit de la Consommation et du Marché, site cdcm-montpellier.fr
  8. Présentation du MASTER 2 Droit de l'entreprise, spécialité Droit de la Consommation et de la Concurrence
  9. (pt) Ascom MPPB, « Congresso de Direito do Consumidor em JP », sur netconsumo.com, (consulté le 19 avril 2016)
  10. (pt) Redação com Ascom, « Congresso de Direito do Consumidor em JP », sur paraibaonline.net.br, (consulté le 19 avril 2016)
  11. 2010 - Droit de la consommation, sur le site dynamiques-du-droit.cnrs.fr
  12. Cf. senat.fr : Projet de loi (...) consommateurs (en réf., bas de page)
  13. « Bibliographie de la France. 1ère partie, 1976/06/30, les sociétés de fait, par Henri Temple », sur gallica.bnf.fr (consulté le 13 novembre 2015)
  14. « Bibliographie française (octobre 1975-mars 1976), Revue internationale de droit comparé, 1976, Volume 28, pp. 382-393, les sociétés de fait, par Henri Temple », sur persee.fr (consulté le 3 mai 2016)
  15. Jean-Louis Multon, Henri Temple, Jean-Luc Viruéga, Traité pratique de droit alimentaire, Lavoisier, avril 2013
  16. Henri Temple, préface de Gérard Lafay, Théorie générale de la nation, L'Harmattan, février 2014
  17. « Théorème du nationisme », (consulté le 18 août 2016)
  18. (de) « INITIATIVE MONNAIE PLEINE SUISSE: Scientifiques - », sur www.initiative-monnaie-pleine.ch (consulté le 20 décembre 2017)
  19. https://www.lemonde.fr/archives/article/1993/02/25/la-preparation-des-elections-legislatives-la-liste-des-candidats-investis-par-le-cni_3920299_1819218.html.
  20. https://www.lemonde.fr/archives/article/1994/05/13/la-preparation-des-elections-du-12-juin-la-liste-de-m-de-villiers-les-candidats-de-l-autre-europe_3823284_1819218.html.
  21. « Henri Temple veut «changer» l'Europe », sur ladepeche.fr, (consulté le 18 novembre 2015)
  22. Résultats des élections européennes 2009 dans la circonscription Sud Ouest, site interieur.gouv.fr
  23. Olivier Dejouy, « Un nouveau chroniqueur au Réveil Français : Henri Temple » (consulté le 24 juin 2015)
  24. Isabelle Petit-Felix, « La Nation : une notion entre passé et devenir », sur francetvinfo.fr, (consulté le 12 novembre 2015)
  25. « Les Etats-Unis veulent affaiblir l’Europe en la coupant de la Russie », sur Site Sputnik (agence de presse), (consulté le 19 avril 2016)
  26. [PDF] « Legifrance-translations - Consumer Code - With the participation of Henri TEMPLE, Director for the Consumer Law Research Centre – Montpellier University, Avocat à la Cour and Geoffrey WOODROFFE, Director for the Consumer Law Research Centre – Brunel’s West London University, Solicitor », sur legifrance.gouv.fr (consulté le 12 novembre 2015)

Liens externes