Hirsch Hildesheimer

Hirsch Hildesheimer (2 février 1855, Eisenstadt, Burgenland, Hongrie, aujourd'hui en Autriche-7 décembre 1910, Berlin, Allemagne), fils du rabbin Azriel Hildesheimer, fondateur du Séminaire rabbinique Hildesheimer de Berlin, enseigne dans ce séminaire à partir de 1880. Il est titulaire d'un doctorat de l'université de Leipzig. Il est connu principalement pour sa lutte contre l'antisémitisme, l'accusation de meurtre rituel contre les Juifs et pour la défense de la Shehita.

Biographie

Hirsch Hildesheimer est né le 2 février[1] 1855, à Eisenstadt, Burgenland, Hongrie, aujourd'hui en Autriche[2].

Il est le fils du rabbin Azriel Hildesheimer et de Henriette Jettchen Hildesheimer[3],[4]

Bibliographie

  • (en) Alex Grobman, Daniel Landes & Sybil Milton. Genocide, Critical Issues of the Holocaust: A Companion Volume to the Film, Genocide. Contributor Simon Wiesenthal Center. Behrman House, Inc, 1983. (ISBN 0940646048), (ISBN 9780940646049)[5]
  • (en) Barnet Peretz Hartston. Sensationalizing the Jewish Question: Anti-Semitic Trials and the Press in the Early German Empire. Volume 39 of Studies in Central European Histories. BRILL, 2005. (ISBN 9004146547), (ISBN 9789004146549)[6]

Notes et références

Articles connexes