Lhuis
English: Lhuis

Lhuis
Lhuis
Église de l'Assomption de Lhuis
Blason de Lhuis
Blason
Administration
PaysDrapeau de la France France
RégionAuvergne-Rhône-Alpes
DépartementAin
ArrondissementBelley
CantonLagnieu
IntercommunalitéPlaine de l'Ain
Maire
Mandat
Simon Albert
2014-2020
Code postal01680
Code commune01216
Démographie
GentiléLhuisard
Population
municipale
890 hab. (2016 en augmentation de 2,06 % par rapport à 2011)
Densité36 hab./km2
Géographie
45° 44′ 53″ nord, 5° 32′ 04″ est
AltitudeMin. 201 m
Max. 1 020 m
Superficie24,43 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes

Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Lhuis

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte topographique de l'Ain
City locator 14.svg
Lhuis

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lhuis

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lhuis
Liens
Site weblhuis.fr

Lhuis est une commune française, située dans le département Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes. Elle est chef-lieu de canton de l'Ain. Ses habitants s'appellent les Lhuisards[1].

Géographie

Localisation de Lhuis dans le département de l'Ain.

Commune située au pied du versant sud de la montagne de Tentanet, dans la zone d'appellation contrôlée des vins du Bugey.

Communes limitrophes

Histoire

Une inscription latine remerciant les déesses Mères (Matres sacrae)[2] a été trouvée à Lhuis en remploi dans l'église, elle semble indiquer l'existence d'un fanum à l'époque antique[3].

Politique et administration

Mairie.
Liste des maires successifs
PériodeIdentitéÉtiquetteQualité
18271847Louis Guigard  
juin 1995mars 2008Gérard DegliseDVG 
mars 2008En coursSimon AlbertSERetraité
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[5].

En 2016, la commune comptait 890 habitants[Note 1], en augmentation de 2,06 % par rapport à 2011 (Ain : +5,73 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
179318001806182118311836184118461851
1 1401 1231 0771 2261 3561 2661 3051 3421 390
185618611866187218761881188618911896
1 3061 3551 2661 2641 2461 1471 2181 1551 110
190119061911192119261931193619461954
1 0671 003996876820748758664640
196219681975198219901999200620112016
570597592640587724805872890
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie

Culture et patrimoine

Lieux et monuments

Le château est bâti par les sires de la Tour-du-Pin vers 1200.
  • Village ancien restauré.

Personnalités liées à la commune.

  • Lieu de naissance d'Anthelme Sevoz ou Sève qui fut le père de Joseph Sève (1788 - 1860), né lui à Lyon, connu sous le nom de Soliman Pacha qui devint un personnage important sous le règne du vice-roi d'Égypte Méhémet Ali.

Héraldique

Article connexe : Armorial des communes de l'Ain.


Armes de Lhuis

Les armes de Lhuis se blasonnent ainsi[9] : Gironné d'or et de sable de huit pièces.

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références

  1. Gentilé, sur habitants.fr
  2. 1959, 00130
  3. Max Gschaid, « Inscriptions religieuses des cités des Séquanes et des Ambarres : nouvelles interprétations », Dialogues d'histoire ancienne, vol. 20, n°2, 1994 p. 178-179, photo p. 188
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  8. Notice Notice no PA00116420, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  9. Banque de blason, sur labanquedublason2.com, section « communes de France » puis « 01 » puis « Lhuis ».

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe

Liens externes