Liste de tueurs en série

Cette liste présente des tueurs en série, donc des meurtriers récidivistes ayant commis au moins trois meurtres.Ils ne sont pas classés par pays où ils ont sévis, mais par nationalité, sauf si le ou les tueurs n'ont pas été identifiés.

Les tueurs en série ne doivent pas être confondus avec les tueurs de masse, ni avec les tueurs à la chaîne.

Afghanistan

  • Abul Djabar (65 à plus de 300 victimes) hommes et garçons étranglés avec des turbans. Condamné à mort, pendu le 21 octobre 1970.
  • Abdullah Shah (au moins 20 victimes) voyageurs sur la route entre Kaboul et Jalalabad. Exécuté le 20 avril 2004.

Afrique du Sud

  • Asande Baninzi (1983-) (au moins 14 victimes).
  • Elias Chauke (5 victimes).
  • Sibusiso Duma (1984-) (7 victimes) en 2007.
  • Gamal Salie Lineveldt (4 victimes).
  • Maoupa Cedric Maake (de 27 à 35 victimes) entre 1996 et 1997. « Le tueur de Wemmer Pan ».
  • Bulelani Mabhayi (af) (1974-) (20 victimes) entre 2007 et 2012. « Le monstre de Tholeni ».
  • Jimmy Maketta (16 victimes) en 2005.
  • Johannes Mashiane (en) (13 victimes) entre 1982 et 1989. « La bête d'Atteridgeville ».
  • Lazarus Mazingane (16 ou 17 victimes). « Le tueur en série de Nasrec ».
  • Daisy de Melker (1886-1932) (3 victimes) entre 1923 et 1932. Infirmière empoisonneuse. Condamnée à mort et pendue.
  • Samuel Bongani Mfeka (au moins 6 victimes).
  • David Mmbengwa (7 victimes).
  • Jack Mogale (en) (16 victimes) entre 2008 et 2009. « Le tueur en série de West-End ».
  • Moses Mokgethi (6 victimes).
  • Elifasi Msomi (en) (15 victimes) entre 1953 et 1955. « Le tueur à la hache ».
  • Nicholas Lungisa Ncama (en) (1968-) (3 à 6 victimes) en 1997. Violeur étrangleur.
  • Sello Alphred Phalane (5 victimes).
  • David Randitsheni (en) (au moins 10 victimes) entre 2004 et 2008.
  • David Selepe (6 ou 7 victimes).
  • Samuel Sidyno (en) (1962-) (7 victimes) entre 1998 et 1999. « Le tueur en série de Capital Park ».
  • Norman Afzal Simons (22 victimes) entre 1986 et 1994. « L'étrangleur de la gare ».
  • Moses Sithole (1964-) (38 victimes). Auteur des « meurtres ABC ».
  • Thozamile Taki (en) (13 victimes) « Le tueur en série de la canne à sucre ».
  • Sipho Thwala (1968-) (19 victimes) entre 1994 et 1997. « L'étrangleur de Phoenix ».
  • Gert van Rooyen (1938-1990) et Joey Haarhoff (au moins 6 victimes) entre 1988 et 1989.
  • Louis van Schoor et Sabrina van Schoor (40 victimes).
  • Stewart Wilken (1966-) (+9/10 victimes)[1] entre 1990 et 1997. « Boetie Boer ».
  • Elias Xitavhudzi (?-1960) (16 victimes) entre 1950 et 1959. « Pangaman ».
  • Christopher Mhlengwa Zikode (18 victimes) entre 1994 et 1995. « Le tueur en série de Donnybrook ».

Allemagne

  • Wolfgang Abel (de) (1959-) (28 victimes) de 1977 à 1984. « Ludwig », complice de Marco Furlan en Italie.
  • Jürgen Bartsch (1946-1976) (4 victimes).
  • Irène Becker (5 victimes). Infirmière.
  • Horst David (de) (1938-) (7 victimes).
  • Olaf Däter (de) (1969-) (5 victimes).
  • Karl Denke (1870-1924) (au moins 40 victimes).
  • Hermann Duft et Hans Wilhelm Bassenauer (en) (1938-1969) (6 victimes) en 1969 en Grèce.
  • Volker Eckert (1959-2007) (13 à plus de 19 victimes) en France, Allemagne et Espagne. Arrêté en 2006[2].
  • Christman Genipperteinga (e siècle) (964 victimes).
  • Gesche Gottfried (1785-1831) (15 victimes) entre 1813 et 1827. Empoisonneuse.
  • Carl Großmann (1863-1921) (au moins 26 à 50 victimes).
  • Christian Grotheer (au moins 2 victimes). « Le tueur d'internet ».
  • Frank Gust (de) (1969-) (4 victimes) de 1994 à 1998.
  • Fritz Haarmann (1879-1925) (de 24 à 27 victimes). Le « boucher de Hanovre »[3].
  • Thomas Holst (de) (1966-) (3 victimes) de 1987 à 1990.
  • Fritz Honka (1935-1998) (4 victimes).
  • Joachim Kroll (1933-1991) (13 ou 14 victimes). Le « cannibale de la Ruhr ».
  • Peter Kürten (ou Kuerten) (1883-1931) (9 victimes). Le « vampire de Düsseldorf »[4].
  • Thomas Lemke (de) (3 victimes) en 1995 et 1996.
  • Stephan Letter (de 29 à 80 victimes). Infirmier arrêté en 2006.
  • Bruno Ludke (au moins 51 à 86 victimes ?).
  • Ulrich Münstermann (1958-) (15 victimes). Vagabond en Allemagne, en Angleterre et en France.
  • Martin Ney (de) (1970-) (4 victimes) et près de 40 viols et agressions sexuelles entre 1992 et 1999. « L'homme en noir », « l'homme à la cagoule » ou « l'homme au masque ». Aveux récents dans l'affaire Jonathan Coulom en France.
  • Peter Niers (ou Nirsch ou Niersch ou Nyers ou Nyersch) (-1581) (544 victimes).
  • Marianne Nölle (1938-) (au moins 7 victimes).
  • Werner Pinzner (de) (1947-1986) (de 7 à 10 victimes).
  • Rudolf Pleil (de) (1924-1958) (entre 14 et 25 victimes) en 1946 et 1947. « Le faiseur de mort ».
  • Norbert Poehlke (1951-1985) (6 victimes).
  • Heinrich Pommerenke (de) (1937-2008) (4 victimes) en 1959. « La bête de la Forêt-Noire ».
  • Thomas Rung (1961-) (7 victimes) 6 femmes et un homme de 1983 à 1995. Condamné en 1996 deux fois à la prison à vie.
  • Egidius Schiffer (5 victimes).
  • Ulrich Schmidt (de) (5 victimes) entre 1987 et 1989. « Le tueur des jours fériés ».
  • Wolfgang Schmidt (de) (1966-) (6 victimes) de 1989 à 1991. « La bête de Beelitz », « Le géant rose ».
  • Peter Stumbb (ou Stubbe ou Stube) (1525-1589) (15 victimes). « Loup-garou de Bedburg ». Cannibale.
  • Dieter Zurwehme (de) (1942-). « Le tueur fou du Rhin ». Suspecté d'être l'auteur de la tuerie de Monfort (Gers), avant que Kamel Ben Salah ne soit identifié.
  • Anna Maria Zwanziger (1760-1811) (5 victimes) entre 1800 et 1811. A été décapitée.

Argentine

  • Cayetano Santos Godino (1896-1944) (4 victimes) en 1912. « Le petit aux oreilles décollées ». Meurt en prison.
  • Francisco Antonio Laureana (es) (1952-1975) (13 victimes) entre 1974 et 1975. Abattu par la police le 27 février 1975.
  • Robledo Puch (1952-) (11 victimes). L'« ange de la mort » ou « l'ange noir ». Condamné à perpétuité en 1980.

Australie

  • David Birnie (1951-2005) et Catherine Birnie (1951-) (4 victimes) en 1986. Auteurs des « meurtres Moorhouse ».
  • Gregory Brazel (en) (1954-) (3 victimes) entre 1974 et 1990.
  • John Bunting, Robert Wagner, James Vlassakis et Mark Haydon (en) (11 victimes). Auteurs des « meurtres de Snowtown » ou des « meurtres des corps en barils ».
  • Eric Edgar Cooke (1931-1964) (8 victimes).
  • Bandali Debs (en) (1953-) (4 victimes) entre 1995 et 1998.
  • Paul Denyer (1972-) (3 victimes) entre 1990 et 1993. Le « tueur en série de Frankston ».
  • Peter Dupas (1953-) (3 à 6 victimes) entre 1974 et 1999.
  • Kathleen Folbigg (en) (1967-) (4 victimes) entre 1991 et 1999. Infanticide.
  • Leonard Fraser (1951-2007) (4 victimes). Le « violeur de Rockhampton ».
  • John Wayne Glover (1932-2005) (6 victimes) entre 1989 et 1990. « Le tueur de mamies ».
  • Caroline Grills (en) (1890-1960) (4 victimes) entre 1947 et 1953. Empoisonneuse.
  • Paul Steven Haigh (en) (1957-) (7 victimes) entre 1978 et 1991.
  • Matthew James Harris (1968-) (3 victimes) en 1998.
  • Thomas Jeffries (en) (ou Jefferies) (?-1826) (5 victimes). Cannibale.
  • John Lynch (en) (1813-1842) (10 victimes) entre 1835 et 1841. « Le meurtrier à la hache de Berrima ».
  • William MacDonald (1924-2015) (5 victimes) entre 1961 et 1963. Le « mutilateur ».
  • John et Sarah Makin (en) (12 victimes).
  • Ivan Milat (1944-) (7 victimes) entre 1989 et 1993. « Le tueur de randonneurs ».
  • James Miller et Christopher Worrell (en) (7 victimes) en 1976 et 1977. Les « meurtriers de Truro ».
  • Derek Percy (en) (1948-2013) (9 victimes) dans les années 1960.
  • Martha Needle (en) (1863-1894) (5 victimes). « La veuve noire de Richmond ». Empoisonneuse. Pendue.
  • Lindsay Robert Rose (en) (5 victimes) entre 1984 et 1994.
  • Arnold Sodeman (en) (1899-1936) (4 victimes) entre 1930 et 1935. L'« étrangleur d'écolières ». Pendu.

Autriche

  • Elfriede Blauensteiner (de) (1931-2003) (3 victimes). « La veuve noire ».
  • Max Gufler (de) (1918-1966) (4 à 18 victimes) entre 1946 et 1958.
  • Werner Kniesek (de) (au moins 3 victimes).
  • Harald Sassak (de) (1948-2013) (7 victimes).
  • Karl Swiatek (+6 victimes).
  • Jack Unterweger (1950-1994) (au moins 11 à 15 victimes) entre 1974 et 1992. « Jack l'écrivain » ou « L'étrangleur de Vienne ».
  • Waltraud Wagner, Irene Leidolf, Stefanija Meyer et Maria Gruber (de) (+49 à +200 victimes) entre 1983 et 1989. Infirmières. « Les anges de la mort de Lainz ».

Belgique

  • Marie Becker (1879-1942) (11 victimes). « L'empoisonneuse du siècle », « la veuve Becker », « la veuve noire » ou « la Borgia belge »[5].
  • Michel Bellen (1938-) (4 victimes) une en 1964, deux en 1965 et une en 1982.
  • Steven Daubioul (1986-) (3 victimes) de 2005 à 2013 à Lodelinsart. Ses voisines âgées. « le tueur du 20 juin ».
  • Rik Debrabandere (1960-) (3 victimes) en 1996 dans trois pays avec son complice. Travesti. Condamnés à perpétuité.
  • Marc Dutroux (5 victimes) de 1986 à 1996. Dans l'Affaire Dutroux.
  • Ronald Janssen (entre 3 et 4 victimes) et 20 viols de 1990 à 2006 découverts au début de l'année 2010.
  • Marie-Thérèse Joniaux (1844-1923) (3 victimes) des membres de sa famille de 1892 à 1894. Empoisonneuse.
  • Mohammed Lahboubi (4 victimes) de 1985 à 1993. Tue 4 personnes de sa famille en les faisant passer pour des dealers.
  • András Pándy (1927-2013) (6 à 13 victimes)[6] de 1985 à 1989.
  • Le « dépeceur de Mons » (5 victimes) de 1993 à 2001. Non identifié.
  • Nestor Pirotte (1933-2000) (7 victimes).
  • Michel Stockx (en) (1942-1999) (entre 3 et 7 victimes) de 1989 à 1991. Pédophile viole et assassine 3 enfants. Condamné à perpétuité. Suspecté dans plusieurs autres affaires. Meurt brûlé dans l'incendie de l'atelier de la prison.
  • Staf Van Eyken (3 victimes) de 1971 à 1972. Toujours détenu.

Biélorussie

  • Gennady Mikhasevich (en) (1947-1987) (de 36 à 43 victimes) entre 1971 et 1985.

Brésil

  • Francisco de Assis Pereira (en) (1967-) (11 victimes) entre 1997 et 1998 « Le maniaque du parc ».
  • Marcelo Costa de Andrade (en) (1967-) (14 victimes) en 1991 « Le vampire de Niterói ».
  • Abraão José Bueno (en) (1977-) (4 victimes) en 2005.
  • Pedro Rodrigues Filho (1954-) (70-100+ victimes) entre 1968 et 2003. « Pedrinho Matador ».
  • Tiago Henrique Gomes da Rocha (en) (39 victimes) entre 2011 et 2014.
  • Edson Izidoro Guimarães (en) (1957-) (de 4 à 131 victimes) en 1999. « L'infirmière de la mort ».
  • Anísio Ferreira de Sousa (en) (de 3 à 19 victimes) des garçons entre 1989 et 1992. Docteur.

Canada

  • Paul Bernardo (1964-) et Karla Homolka (1970-) (3 victimes) « Ken et Barbie ».
  • Wayne Boden (1948-2006) (5 victimes).
  • Angelo Colalillo (?-2006) (3 victimes) entre 1993 et 2002.
  • John Martin Crawford (1962-) (3 victimes) entre 1981 et 1992.
  • Léopold Dion (1920-1972) (4 à 6 victimes) le « Monstre de Pont-Rouge ».
  • William Fyfe (1955-) (9 à 22 victimes) entre 1979 et 1999.
  • Paul Cecil Gilis (8 victimes).
  • Keith Jesperson (1955-) (8 victimes) entre 1990 et 1995.
  • Gilbert Paul Jordan (10 victimes) entre 1965 et 1988.
  • Nelson Lechasseur (3 victimes). Bat à mort un pédophile en 1979. Abat John Deliva 33 ans en bordure d'une piste cyclable du parc Jean-Paul-Vincent de Longueuil en mai 1984. Viole et étrangle Claude Ferron dans son appartement à Côte-des-Neiges le 3 novembre 1993.
  • Allan Legere (1948-) (5 victimes) en 1989.
  • Michael Wayne McGray (1965-) (7 à 18 victimes).
  • Meurtrier de l'autoroute des larmes (de 13 à 19 victimes) toutes amérindiennes, entre 1969 et 2011. Non identifié à ce jour. De forts soupçons pèsent sur Bobby Jack Fowler (en).
  • Douglas Moore (3 victimes) en 1986. Des enfants.
  • Clifford Olson (1940-2011) (11 victimes) entre 1980 et 1981.
  • Robert Pickton (1949-) (entre 6 et 49 victimes).
  • Daniel Poirier (4 victimes) entre 1990 et 1999.
  • Peter Woodcock (4 victimes).
  • Bruce mac Arthur (5 victimes minimum).

Chili

  • Émile Dubois, (1867-1907) (5 victimes, entre 1882 et 1906), fusillé le
  • Julio Pérez Silva (en) (1963-) (14 victimes) entre 1998 et 2001. Le « psychopathe d'Alto Hospicio »
  • Jorge Sagredo et Carlos Topp (en) (10 victimes) entre 1980 et 1981. « Les psychopathes de Viña del Mar ». Exécutés le 29 janvier 1985.

Chine

  • Shen Changyin et Shen Changping (11 victimes) entre 2003 et 2004.
  • Chen Fuzao (16 victimes).
  • Chang Shin Liao et Chang Shan Hsui (79 victimes).
  • Li Mingwu (au moins 29 victimes).
  • Liu Pengli (au moins 100 victimes).
  • Wang Qiang (en) (1975-2005), (au moins 45 victimes) entre 1995 et 2003.
  • Gong Runbo (1972-2007), (6 victimes) entre 2005 et 2006. A été fusillé.
  • Hu Wanlin (en) (1949-), (au moins 146 à 190 victimes).
  • Yang Xinhai (1968-2004), (67 victimes) entre 1999 et 2003.
  • Huang Yong (1974-2003), (au moins 17 à 25 victimes) entre 2001 et 2003. A été fusillé.
  • Shi Yuejun (1971-2006), (12 victimes) en 2006. A été fusillé.

Colombie

  • Daniel Camargo Barbosa (1930-1994) (au moins 72 à 150 victimes) entre 1974 et 1986. Des jeunes femmes et filles vierges.
  • Manuel Octavio Bermúdez (en) (1961-) (21 victimes) entre 1999 et 2003. « Le monstre des champs de canne à sucre ».
  • Luis Garavito (1957-) (140 à plus de 172 ; plus de 300 victimes).
  • Pedro Alonso López, dit le « Monstre des Andes » (1948-) (au moins 110 à 310 victimes) entre 1978 et 1980 au Pérou, en Colombie et en Équateur[7].
  • Pedro Pablo Ramirez (au moins 29 à 40 victimes).
  • Vampire of Cali (10 victimes).

Corée du Sud

  • Yoo Young-chul (1970-) (21 victimes) entre 2003 et 2004.
  • Kang Ho-soon (1969-) (7 victimes) entre 2006 et 2008.
  • Chong Du Yong (9 victimes) entre 1998 et 2000.

Croatie

  • Vinko Pintarić (en) (1941-1991) (5 victimes) entre 1973 et 1990.

Danemark

  • Dagmar Overbye (1887-1929) (25 victimes) entre 1913 et 1920. Aide-soignante.

Égypte

  • Ramadan Abdel Rehim Mansour (en) (1980-2010) (au moins 32 victimes) garçons qu'il a violés. « Al-Tourbini ».
  • Raya et Sakina. Condamnées à mort et exécutées.

Équateur

  • Gilberto Chamba (es) (1963-) (9 victimes) entre 1988 et 2004, dont une en Espagne. « Le monstre de Machala ».

Espagne

  • Jose Antonio Rodriguez Vega (16 victimes), femmes de 61 à 93 ans préalablement violées dans et autour de Santander d'août 1987 à avril 1988.
  • Francisco Garcia Escalero (plus de 11 à 13 victimes) entre 1987 et 1994. Mendiant cannibale nécrophile.
  • Manuel Delgado Villegas (au moins 8 victimes, suspecté de 48).
  • Alfredo Galán (es), le « tueur au jeu de cartes ». Entre le 24 janvier 2003 et le 18 mars 2003, Alfredo Galan, un ancien caporal de 28 ans ayant servi en Bosnie-Herzégovine au sein des forces espagnoles, a tué six personnes à Madrid et sa banlieue. Il a également tenté d'en assassiner trois autres. Il tuait au hasard, en pleine rue et parfois en plein jour, avant de déposer auprès des corps des cartes de jeu espagnoles, d'où son surnom.
  • Francisca Ballesteros (en) (3 victimes).
  • Enriqueta Martí (au moins 10 victimes). Des enfants entre 3 et 14 ans.
  • Diogo Alves (en) (au moins 70 victimes), installé au Portugal, détroussait des passants sur l'Aqueduc des Eaux Libres près de Lisbonne entre 1836 et 1840 avant de les jeter dans le vide. Condamné à mort et exécuté en 1841.
  • Manuel Blanco Romasanta (1809-1863) (de 9 à 13 victimes). Le « loup-Garou d'Allariz » ou « l'homme de suif ».

Estonie

  • Aleksandr Rubel (en) (1980-) (6 victimes) en 1997 et 1998.

États-Unis

  • Charles Albright (1933-) (3 victimes).
  • Rodney Alcala (1943-) (de 8 à 130 victimes).
  • Howard Allen (1949-) (3 victimes)[8].
  • Ralph Andrews (1945-2006) (a officiellement tué deux femmes, soupçonné du meurtre de deux autres, mais semble en avoir tué 40 en tout[réf. nécessaire]).
  • Richard Angelo (1962-) (de 10 à 25 victimes). « l'ange de la mort »[9].
  • L'Annihilateur de servante (en) (au moins 8 victimes) en 1884 et 1885. Le « meurtrier à la hache d'Austin ». Non identifié.
  • Amy Archer-Gilligan (1873-1962) (plus de 5 à 48 victimes)[8].
  • Benjamin Atkins (1968-1997) (11 victimes).
  • Joe Ball (1896-1938) (de 2 à 20 victimes). « The Alligator Man » inspire le film Le Crocodile de la mort.
  • Margie Velma Barfield (1932-1984) (6 victimes).
  • Cesar Barone (1960-2009) (4 victimes).
  • Herbert Baumeister (1947-1996) (plus de 16 à 25 victimes). « Dr Jekyll et M. Hyde»[10].
  • Eric Beishline (au moins 4 victimes)[11].
  • La famille Bender (au moins 11 victimes). « les Bloody Benders ».
  • Robert Berdella (1949-1992) (6 victimes).
  • David Berkowitz (1953-) (6 victimes). Le « fils de Sam »[12].
  • Kenneth Bianchi (1951-) et Angelo Buono Jr (1934-2002) (10 victimes). « L'étrangleur des collines »[13].
  • Richard Biegenwald (1940-2008) (de 6 à plus de 9 victimes). Le « tueur pour le frisson ».
  • Jake Bird (1901-1949) (de 12 à 46 victimes). Condamné à mort et pendu.
  • Arthur Gary Bishop (1951-1988) (5 victimes)[14].
  • Lawrence Bittaker (1940-) et Roy Norris, (1948-) (au moins 5 victimes)[15].
  • William Bonin (en)(1947-1996) (de 21 à 36 victimes) violeur de jeunes hommes. Le « tueur de l'autoroute ». Condamné à mort et exécuté.
  • Le Boucher de Cleveland (plus de 12 victimes). « Cleveland Torso Murderer » ou « Le boucher fou de Kingsbury Run ». Non identifié.
  • William Richard Bradford (?-2008) (de 2 à 50 victimes)[16].
  • Jerry Brudos (1939-2006) (4 à 5 victimes). « The Lust Killer » et « Shoe Fetish Slayer », fétichiste des chaussures voir Polyester[17],[18].
  • Carol Bundy (1942-2003) et Douglas Clark (1948-) (6 victimes) les « Tueurs de Sunset Strip »[19].
  • Theodore Bundy (1946-1989) (plus de 35 victimes). Le « tueur de femmes »[20],[21],[22].
  • David Carpenter (en) (1930-) (10 victimes) « le tueur des sentiers ».
  • Richard Chase (1950-1980) (6 victimes). Le « vampire de Sacramento »[23],[24].
  • Hadden Clark (1951-) (3 victimes)[25].
  • Carroll Cole (1938-1985) (16 victimes)[26].
  • Alton Coleman (1955-2002) et Debra Brown (1962-) (8 victimes)[27].
  • Faye Copeland (1921-2003) et Ray Copeland (1914-1993) (de 5 à 12 victimes) [28].
  • Dean Corll (1939-1973), David Brooks et Wayne Henley (1956-) (au moins 27 à 31 victimes). « Candyman » ou « Cop Killer »[29].
  • Juan Vallejo Corona (1934-) (25 victimes)[30].
  • Richard Cottingham (1946-) (5 à 100 victimes). « Torso Killer ».
  • Charles Cullen (en) (1960-) (+29 à +40 victimes).
  • Andrew Cunanan (1969-1997) (5 victimes)[31].
  • Jeffrey Dahmer (1960-1994) (17 victimes). le « Cannibale de Milwaukee »[32].
  • Joseph James DeAngelo (1945-) (au moins 13 victimes et de très nombreux viols). « Le tueur du Golden Gate », le « original night stalker ». Arrêté grâce à un site de généalogie sur lequel les internautes envoient leur ADN. Celui du tueur avait été prélevé sur une scène de crime et est apparu sur le site en question plus de quarante ans plus tard.
  • Albert DeSalvo (1931-1973) (13 victimes). L'« étrangleur de Boston », « l'homme en vert » ou « le mesureur »[33].
  • Ronald Dominique (en) (1964-) (23 victimes).
  • Nannie Doss (1906-1965) (11 victimes). La « veuve noire gaie ».
  • Paul Durousseau (1970-) (7 victimes) que des femmes dont 2 étaient enceintes.
  • Glennon Engleman (1928-1999) (plus de 7 victimes)[34].
  • Larry Eyler (en) (1952-1994) (au moins 20 victimes). Le « Highway Killer »[35].
  • John Fautenberry (?-2009) (5 victimes).
  • Raymond Fernandez (1914-1951) et Martha Beck (1920-1951). « The Lonely Hearts Killers » inspirent plusieurs films dont Les Tueurs de la lune de miel[36].
  • Albert Fish (1870-1936) (de 5 à 16 victimes) le « Vampire de Brooklyn » ou l'« Ogre de Wisteria »[37].
  • John et Lavinia Fisher (1793-1820) (? victimes).
  • Kendall Francois (en) (1971-2014) (9 victimes) d'octobre 1996 à août 1998. Le « Tueur de Poughkeepsie ».
  • Joseph Paul Franklin (1950-) (au moins 7 victimes).
  • Lonnie David Franklin Jr. (11 victimes). Le « dormeur lugubre ».
  • John Wayne Gacy (1942-1994) (33 victimes). Le « Clown tueur »[38],[39].
  • Donald Henry Gaskins (1933-1991) (de 31 à 80 victimes)[40].
  • Edward Gein (1906-1984) (de 2 à 6 victimes). Le « Boucher de Plainfield ».
  • Harvey Glatman (1927-1959) (de 3 à 4 victimes).
  • Kermit Gosnell (en) (1941-). Docteur. plusieurs centaines d'avortement tardifs et 1 homicide involontaire.
  • Douglas Gretzler (1951-1998) et Willie Steelman (16 victimes).
  • Grim Sleeper (au moins 11 victimes).
  • Belle Gunness (1859-1908?) (plus de 40 à 60 victimes).
  • Robert Hansen (1939-2014) (de 17 à 21 victimes), arrêté en 1983 et condamné à 461 ans de prison.
  • Donald Harvey (1952-1987) (de 37 à 87 victimes).
  • William Heirens (en) (1928-2012) (3 victimes) en 1945 et 1946. Le « tueur au rouge à lèvres ».
  • Ivan Hill (8 victimes).
  • H. H. Holmes (1860-1896) (de 27 à 100 victimes) mais 200 supposées. Premier tueur en série américain[41].
  • Genene Jones (1950-) (de 11 à 46 victimes). Infirmière. Sera libérée en 2017[42].
  • John Joubert (1963-1996) (3 victimes enfants)[43],[44].
  • Patrick Kearney (en) (1939-) (43 victimes) des homosexuels.
  • Edmund Kemper (1948-) (10 victimes) l'« Ogre de Santa Cruz » ou le « Dévisseur de têtes »[45].
  • Richard Kuklinski (1935-2006) (250 victimes) « Ice Man ».
  • Paul John Knowles (1946-1974) (de 18 à 35 victimes). Le « Casanova tueur »[46].
  • Randy Kraft (1945-) (de 16 à 67 victimes). « Score-Card Killer » a tué des militaires auto-stoppeurs[8].
  • Leonard Lake (1945-1985) et Charles Ng (1960-) (11 à 25 victimes).
  • Henry Lee Lucas (1936-2001) et Ottis Toole (1947-1996), (de 11 à 600 victimes).
  • Charles Manson (1934-2017) (au moins 9 victimes). Gourou auteur et commanditaire.
  • Philip Markoff (en) (1986-2010) (3 victimes). « The Craiglist's killer » se suicide dans sa cellule.
  • Kenneth McDuff (en) (1946-1998) (14 victimes).
  • David Meirhofer (1949-1974) (4 victimes)
  • Bruce Mendenhall (en) (au moins 4 victimes).
  • Meurtres de West Mesa (en) (11 victimes) des prostituées de 15 à 35 ans de 2001 à 2005. Non identifié.
  • John Allen Muhammad (1960- 2009) et Lee Boyd Malvo (1985-) (16 victimes). « The Beltway sniper ».
  • Herbert Mullin (1947-) (13 victimes)[47].
  • Earle Nelson (1897-1928) (au moins 22 victimes).
  • Gordon Northcott (1906-1930) entre 1926 et 1928.
  • Alfred Packer (1842-1907) (5 victimes) cannibale. « Alferd ».
  • Carl Panzram (1891-1930) (de 5 à 22 victimes). Pendu.
  • Gerald Parker (1955-) (5 victimes) « le bourreau des chambres » (Bedroom Basher). En Californie dans les années 1970. Violeur qui pénétrait dans les chambres de ses victimes. Condamné à mort, attend son exécution.
  • Craig Price (1974-) dit « Warwick Slasher », meurtrier à 15 ans (4 victimes).
  • Dennis Rader (1945-) dit « BTK » (10 victimes)[48],[49].
  • Richard Ramirez (1960-2013 ) (+13/20 victimes). Le « Traqueur de la nuit »[50]
  • David Parker Ray (en) (1939-2002) (de 14 à 60 victimes) Le « Toy-box Killer ». Aucun corps n'a jamais été découvert, de très lourd soupçon pèse sur lui.
  • Ángel Maturino Reséndiz (1959-2006) (au moins 15 victimes).
  • Robert Ben Rhoades (1945-) (de 3 à 50 victimes)
  • Gary Ridgway (1949- ) dit « Green River Killer », (de 49 à 90 victimes)[51].
  • Joel Rifkin (1959-) (17 victimes). « Joel l'éventreur »[52].
  • John Edward Robinson (en) condamné pour 8 assassinats commis durant les années 1980 et 1990 au Kansas et au Missouri. Arrêté en 2000. Condamné à mort en 2002.
  • Harvey Robinson (1974-) (au moins 3 victimes).
  • Daniel « Danny » Rolling (1954-2006) (8 victimes). L’« éventreur de Gainesville »[53].
  • Efren Saldivar (en) (1969-) (de 6 à 50 victimes).
  • Gerard Schaefer (1946-1995) (de 2 à 34 victimes).
  • Heriberto « Eddie » Seda (en) (1967-) (3 victimes) et 6 tentatives. « Le tueur du Zodiaque de New York » imita le Tueur du Zodiaque.
  • Tommy Lynn Sells (1964-2014) (au moins 15 victimes)[54].
  • Arthur Shawcross (1945-2008) (13 victimes)[55].
  • Gerald Stano (1951-1998) (22 à 41 victimes).
  • Charles Starkweather (1938-1959) et Caril Ann Fugate (1943-) (11 victimes) « Natural Born Killers »[56],[57],[58].
  • Cary Stayner (1961-) (4 victimes ?)[59].
  • John Floyd Thomas Junior (en) (1936-) (de 7 à plus de 15 victimes). Le « violeur des quartiers Ouest ».
  • Jane Toppan (1854-1938) (plus de 31 victimes)[60].
  • Maury Travis (1965–2002) (de 12 à 17 victimes) des prostituées. Se suicide avant d'être jugé.
  • Le Tueur du Zodiaque (de 5 à 73 victimes). Non identifié[61].
  • Nathaniel White (1960 -), 6 victimes.
  • Christopher Wilder (1945-1984) (7 victimes) « The Beauty Queen Killer »[62].
  • Wayne Williams (1958-) (de 24 à 31 victimes). Le « tueur d'enfants d'Atlanta ».
  • Randall « Randy » Woodfield (1950-) (18 victimes). Le « tueur de la I-5 », le « bandit de la I-5 »[63],[64].
  • Aileen Wuornos (1956-2002) (7 ou 8 victimes) seulement 6 corps retrouvés. La « demoiselle de la mort »[65].
  • Robert Lee Yates (en) (1952 -) (16 à 23 victimes) de 1975 à 1998. Le « tueur en série de Spokane ».
  • Dorothea Puente (1929-2011) (9 victimes) de 1980 à 1988 à Sacramento.
  • Dale Hausner (1973-2013) et Samuel Dietman (1975-) (8 victimes et 19 blessées) de mai 2005 à juillet 2006. Les « Phoenix serial shooters ».
  • Westley Shermantine (1966-) et Loren Herzog (1965-2012) (de 4 à 72 victimes) de 1984 à 1999. Les « speed freak killers ».
  • David Edward Maust (1954-2006) (5 victimes) de 1974 à 2003.
  • Thor Nis Christiansen (1957-1981) (4 victimes) de novembre 1976 à avril 1977. Tué par un codétenu.
  • Antone (Tony) Charles Costa (1944-1974) (4 victimes) de 1968 à 1969.
  • Bernard Eugene Giles (1953-) (5 victimes) de septembre à novembre 1973. Crimes ritualisés et viols post-mortem. « le tueur de Titusville ».
  • Gerald Gallego (1946-2002) et Charlene Williams-Gallego (1956-) (10 victimes) des enfants de 1978 à 1980. Charlene attirait les enfants et les mettait en confiance, puis Gallego les violait et les tuait. Ayant passé un marché avec la justice, Charlene Gallego fut condamnée à seulement seize ans d'emprisonnement en échange de son témoignage contre son mari, qui fut condamné à mort et succomba à un cancer en prison. Elle a effectué sa peine et est désormais libre.
  • Sean Vincent Gillis (1962-) (8 victimes) de 1994 à 2004.
  • Timothy Wilson Spencer (1962-1994) (5 victimes) de 1984 à 1988. Le « Southside strangler ». Le premier tueur en série américain confondu par son ADN, ce qui permit à un autre homme, condamné pour un crime de Spencer, d'être disculpé.
  • Cleophus Prince Jr. (1967-) (6 victimes) de janvier à septembre 1990. Le « Clairemont killer ».
  • Anthony Allen Shore (1962-2018) (4 victimes) de 1984 à 1995.
  • David Alan Gore (1953-2012) et Fred Waterfield (1952-) (6 victimes) de 1981 à 1983. « Les cousins tueurs ».
  • Robert Joseph (Bobby Joe) Long (1953-) (au moins 10 victimes) de mars à novembre 1984. « Le tueur en série de Tampa ».
  • Charles Ray Hatcher (1929-1984) (16 victimes) entre 1969 et 1982.
  • Manuel Pardo Jr. (1956-2012) (9 victimes) en 1986. « le Don Juan du couloir de la mort », « le tueur au polaroid », « le vrai Dexter ». Pardo était policier et a tué des dealers mais certaines de ses victimes n'avaient pas de lien avec la vente de drogue et avaient uniquement eu pour tort de contrarier Pardo. Il aurait inspiré le personnage de Dexter Morgan bien que les créateurs de la série s'en défendent.

(Note : En 1970, le FBI estimait entre 10 et 50 le nombre de tueurs en série aux États-Unis ; aujourd'hui le nombre est estimé à plus de 500[66],[67],[68].

Finlande

  • Juhani Aataminpoika (fi) (1826-1854) (12 victimes) en 1849.
  • Matti Haapoja (1845-1895) (au moins 3 victimes).
  • Aino Nykopp-Koski (en) (5 victimes) entre 2004 et 2009.
  • Ibrahim Shkupoli : Réfugié kosovar marié à une Finlandaise a tué sa famille avant de faire feu dans un hypermarché.
  • Antti Taskinen (1976-) (au moins 3 victimes) entre 1996 et 2005.

France

  • Vincenzo Aiutino (1970-) (3 victimes) entre 1991 et 1992. « L’homme aux cinquante affaires ».
  • Patrice Alègre (1968-) (de 5 à 15 victimes) entre 1989 et 1997.
  • Michel Asanovic (1952-1995) (3 victimes) entre août 1993 et juillet 1995. Il a tué, dépecé et enterré sa belle fille, son épouse et sa nièce. Arrêté, il avoue les meurtres et les lieux des corps. Mis en examen, il se pend 48 heures après dans sa cellule
  • Raymond Bammy (1954-) (3 victimes) entre 1981 et 1987. Condamné à la prison a perpétuité en 1993.
  • Marcel Barbeault (1941-) (8 victimes) entre 1969 et 1976. Le « tueur de l'ombre ».
  • Pierre Bodein (1947-) (3 victimes) en 2004. « Pierrot le fou ».
  • Jean-Joseph Casamias (?-1997) (5 victimes). « le Mage de Narbonne » ou « le voyant d'Hornu ». Mort dans l'incendie de sa maison à Narbonne.
  • Pierre Burgot et Michel Verdun (3 victimes) une femme et 2 enfants en 1521. Se disaient loup-garous. Cannibales condamnés pour sorcellerie et executés.
  • Ludivine Chambet (13 victimes dont 10 tuées) entre novembre 2012 et novembre 2013, aide-soignante empoisonneuse au Césalet, maison de retraite à Jacob-Bellecombette.
  • Pierre Chanal (1946-2003) (entre 8 et 17 victimes) de 1975 à 1988. Il est accusé d'être l'auteur des meurtres dans l'affaire des disparus de Mourmelon ; se suicide dans d'étranges conditions en octobre 2003 alors qu'il est censé être surveillé en permanence.
  • Dominique Cottrez (1964-) (8 victimes) entre 1989 et 2000, ses bébés.
  • Jean Dauga (1849-1890) (10 victimes) entre 1869 et 1889. A été guillotiné.
  • Émile Dubois (1867-1907) (5 victimes au Chili, entre 1882 et 1906), fusillé le .
  • Martin Dumollard (1810-1862) (entre 6 et 12 victimes) entre 1855 et 1861. « L'assassin des bonnes ».
  • Thierry El Borgi et Philippe Siauve (4 victimes) en 1989. Affaire des « paras de Francazal ».
  • Albert Foulcher (1952-2001) (5 victimes) entre 1993 et 2001. Se suicide.
  • Michel Fourniret (1942-) (de 7 à 10 victimes) entre 1987 et 2001. « L'ogre des Ardennes » et son épouse, complice, Monique Olivier.
  • Jacques Fruminet (1959-) (3 victimes) une en 1979, et 2 en 1998. « Le tueur de femmes ».
  • Gilles Garnier (?-1574) (4 victimes). L'« ermite de Saint-Bonnot » ou le « loup-garou de Dole ».
  • Guy Georges (1962-) (7 victimes) entre 1991 et 1997. Le « tueur de la Bastille » ou le « tueur de l'Est parisien ».
  • Jacquy Haddouche (1964-2010) (3 victimes) entre 1992 et 2002, et un viol en 1995.
  • Francis Heaulme (1959-) (entre 9 et 20 victimes) entre 1984 et 1992. Le « routard du crime ».
  • Hélène Jégado (1803-1852) (au moins 60 victimes), empoisonneuse, guillotinée le .
  • Yvan Keller (1960-2006) (de 23 à 150 victimes) « Le tueur à l'oreiller » se suicide en prison.
  • Delphine Lalaurie (1775-1842) à La Nouvelle-Orléans.
  • Henri Désiré Landru (1869-1922) (au moins 11 victimes) entre 1915 et 1919.
  • Claude Lastennet (1971-) (5 victimes) de 1993 à 1994.
  • Céline Lesage (en) (1971-) (6 victimes) entre 2000 et 2007, ses bébés.
  • Émile Louis (1934-2013) (9 victimes) entre 1977 et 1981. « L'affaire des disparues de l'Yonne ».
  • Christine Malèvre (au moins 6 victimes). L'« infirmière de la mort » libérée en 2007 après 4 ans de prison.
  • Jean-Thierry Mathurin (1965-) (8 victimes) en 1984. Complice de Thierry Paulin.
  • Michel Mexis (1957-) : (3 victimes) des vieilles dames à Paris entre 1977 et 1978. Déclaré irresponsable de ses actes pour cause psychiatrique. « Michel le fou ».
  • Albert Millet (1929-2007) (3 victimes) entre 1954 et 2007. « Le sanglier des Maures ».
  • Madeleine Mouton (11 victimes). Empoisonneuse guillotinée en 1948.
  • Yoni Palmier (1978-) (4 victimes) de 2011 à 2012.
  • Thierry Paulin (1963-1989) (21 victimes) de 1984 à 1987. Le « monstre de Montmartre » ou le « tueur de vieilles dames ». Complice de Jean-Thierry Mathurin.
  • Albert Pel (1849-1924) (5 victimes) de 1872 à 1884.
  • Bernard Pesquet (1922-2009) (6 victimes). Un ami en 1941, son épouse Christiane et l'amant Hubert Franqui en 1974, le couple Bergaud et leur domestique en 1976. « Le Landru du Val-d'Oise ».
  • Marcel Petiot (1897-1946) (entre 26 et 63 victimes).
  • Jean-Marc Petroff (4 victimes) entre 1995 et 1998.
  • Louis-Joseph Philippe (1831-1866) (3 victimes attestées) 2 prostituées et le fils de l'une d'elles entre 1864 et 1866. A été guillotiné en juillet 1866. « Le Tueur de femmes »[69],[70],[71],[72],[73],[74]. La presse et la médecine lui prête des imitateurs (effet copycat, Copycat crime (en))[75],[76].
  • Eusebius Pieydagnelle (6 à 7 victimes) aux environs de 1871.
  • Jacques Plumain (1973-) (3 victimes) entre 1999 et 2000. Le « fantôme de Kehl ».
  • Louis Poirson (1962-) (4 victimes) entre 1995 et 1999. « Rambo ».
  • Victor Prévost (1836-1880) (2 victimes) de 1876 à 1879. Soupçonné de deux autres disparitions sans aveux de sa part. « Le bel homme », « Le boucher de la Chapelle ».
  • Gilles de Rais (vers 1405-1440) (au moins 140 victimes), maréchal de France, compagnon d'armes de Jeanne d'Arc. La nature exacte et le nombre de ses crimes divisent aujourd'hui les historiens. Il fut pendu en 1440.
  • Joseph-Thomas « Tommy » Recco (1934-) (au moins 7 victimes) dont une en 1960, 3 en 1979, et 3 en 1980.
  • Sid Ahmed Rezala (1979-2000) (3 victimes) en 1999. Le « tueur des trains ».
  • Rémy Roy (3 victimes) entre 1990 et 1991. Le « tueur du minitel ».
  • Patrick Salameh (1957-) (4 victimes dont trois prostituées) en 2008. Libéré en 2005 après avoir purgé seize ans de prison pour des vols à main armé. Détenu à l'isolement depuis le 14 novembre 2008. Il est condamné le 19 mai 2016 par la Cour d'Assise du Var à la peine de réclusion criminelle à perpétuité assortie du période de sûreté de 22 ans.
  • Georges-Alexandre Sarrejani (1878-1934) (au moins 4 victimes) entre 1925 et 1931. Avec 2 complices, il tue et dépouille des personnes âgées qu'il dissout dans l'acide. Seules 4 victimes furent identifiées. Il est guillotiné.
  • Antoinette Scierri (6 victimes) entre 1924 et 1925. Infirmière empoisonneuse.
  • Nadir Sedrati (1938-) (5 victimes) en 1999. « Le dépeceur du canal ». Condamné pour 3 meurtres mais impliqué dans deux autres disparitions.
  • Charles Sobhraj (1944-) (au moins 20 victimes) entre 1975 et 1976 en Asie. Le « serpent ».
  • Alfredo Stranieri (1956) (4 victimes) en 1997 et 1999. « Le tueur aux petites annonces ».
  • Patrick Tissier (1952) (3 victimes) sa fiancée en 1971, et en 1993 : sa voisine, puis une fillette de 8 ans. Auteur d'un viol en 1982.
  • Joseph Vacher (1869-1898) (au moins 11 / entre 14 et 26 victimes) entre 1894 et 1897. L'« éventreur » : assassine des femmes et des enfants.
  • Denis Waxin (1968-) (3 victimes) en 1985, 1990 et 1992 et trois autres enfants violés.
  • Jeanne Weber (1874-1918) (10 victimes). « l'Ogresse de la Goutte-d'Or ».
  • Eugène Weidmann (1908-1939) (au moins 6 victimes). Dernier condamné à mort guillotiné en place publique à Versailles en 1939[77].
  • Honoré Zanchi (4 victimes) dont 2 en 2008 et une en 2009.

Gabon

  • Mba Ntem (6 victimes). entre 1979 et 1988 il a tué et dévoré 6 personnes dont deux de ses enfants. Après son arrestation, il déclare avoir uniquement mangé les parties essentielles (langue, estomac, foie, cœur, poumons et organes sexuels)[78].
  • À Libreville, jusqu'en 2013, au moins sept jeunes filles tuées par un pieu enfoncé dans les parties génitales[79],[80].

Ghana

Grèce

  • Antonis Daglis (en) (1974-1997) (3 victimes) entre 1992 et 1995. « L'éventreur d'Athènes ».

Guatemala

  • José Miculax Bux (1925-1946) (15 victimes) en 1946. « Le monstre du Guatemala ».

Hong Kong

  • Lam Kor-wan (en) (1955-) (4 victimes). « Le boucher des nuits pluvieuses », « Le boucher de Hong Kong » ou « Le tueur des nuits pluvieuses ».
  • Lam Kwok-wai (en) (1971-) (3 victimes). « Le violeur de Tuen Mun ».

Hongrie

  • Élisabeth Báthory (1560-1614) (80 corps retrouvés. +100/300 victimes; +650?) toutes des jeunes filles vierges qu'elle vidait de leur sang pour se baigner dedans. Son statut de noble lui évita la peine de mort, elle fut enfermée vivante dans son château Csejthe où elle écrivit ses testaments, et y mourut. La « Comtesse sanglante »
  • Timea Faludi (1977-) (au moins 40 victimes) entre 2000 et 2001. Infirmière empoisonneuse. L'« ange noir ».
  • Béla Kiss (1877–?) (au moins 24 victimes) entre 1912 et 1915.
  • Vera Renczi (1903-?) (35 victimes).
  • Susi Olah et Julia Fazekas (en) (au moins 50 à 300 victimes).

Inde

  • Thug Behram (1765-1840) (de 125 à 931 victimes).
  • M. Jaishankar (en) (1977-) (au moins 19 victimes) entre 2008 et 2011. « Psycho Shankar ».
  • Surender Koli et Mohinder Singh Pandher (de 19 à 30 victimes).
  • Mohan Kumar (en) (1963-) (20 victimes) entre 2005 et 2009. Condamné à mort en décembre 2013. « Mohan cyanure ».
  • Raman Raghav (1929–1995) (de 23 à 41 victimes).
  • Auto Shankar (1954-1995) (9 victimes) adolescentes à Chennai en 1988. Exécuté en 1995.
  • Kampatimar Shankariya (plus de 70 victimes) entre 1977 et 1978. Exécuté le 16 mai 1979.
  • Seema Gavit et Renuka Shinde, reconnues coupables de l’enlèvement et du meurtre de cinq enfants en 2001

Indonésie

  • Very Idham Henyansyah (11 victimes). « Ryan », le « tueur en série chantant ».
  • Ahmad Suradji (1949-2008) (au moins 42, de 70 à 80 victimes) de 1986 à 1997. A été condamné et fusillé.

Iran

  • Ali Asghar Borujerdi (en) (1893-1934) (33 victimes) violeur de garçons. A été exécuté.

Islande

Italie

  • Thofania d'Adamo et Giulia Tofana (au moins 600 victimes).
  • Marco Bergamo (1966-) (5 victimes).
  • Donato Bilancia (1951-) (17 victimes) de 1997 à 1998.
  • Primo Bisi (3 victimes).
  • Antonio Boggia (it) (1799-1862) (4 victimes). Le « monstre de Milan » ou le « Monstre de la rue Bagnera ».
  • Giovanna Bonanno (1713-1789) (au moins 6 victimes).
  • Sonya Caleffi (it) (1970-) (au moins 4/15 à 18 victimes).
  • Luigi Chiatti (1968-) (3 victimes) en 1992 et 1993.
  • Leonarda Cianciulli (1894-1970) (3 victimes) entre 1939 et 1940. La « saponificatrice de Correggio ».
  • Giulio Collalto (2 victimes).
  • Marco Furlan (it) (1960-) (28 victimes) de 1977 à 1984. « Ludwig » Complice de Wolfgang Abel.
  • Franco Fuschi (au moins 11 à 13 victimes).
  • Bartolomeo Gagliano (3 victimes) de 1981 à 1989.
  • Giancarlo Giudice (9 victimes). Le « monstre de Turin ».
  • Maurizio Giugliano (8 victimes).
  • Callisto Grandi (4 victimes).
  • Michael Lupo (en) (1953-1995) (au moins 4 victimes) en 1986 à Londres.
  • Lucida Mansi (en) (1606-1649) (? victimes).
  • Antonio Mantovani (4 victimes).
  • Andrea Matteucci (it) (1962-) (4 victimes) de 1980 à 1995.
  • Dario Massina (6 victimes).
  • Maurizio Minghella (it) (1958-) (10 victimes).
  • Le monstre de Florence (au moins 14 victimes) non identifié, Pietro Pacciani (1925-1998) a été soupçonné.
  • Giorgio Orsolano (it) (1803-1835) (3 victimes). « La Jena di San Giorgio » ou « Mangiacristiani ».
  • Ernesto Picchioni (au moins 2/16 victimes).
  • Michele Profeta (it) (1947-2004) (2 victimes) le « Monstre de Padoue » ou le « tueur en série de Padoue ».
  • Gianfranco Stevanin (it) (5 victimes) de 1993 à 1994.
  • Roberto Succo (1962-1988) (8 victimes). « Succo le fou »[81].
  • Riccardo Viti (6 victimes) des prostituées qu'il crucifiait de 2006 à 2013 dans la région de Florence.
  •  ? (331 a.C., 20 serial killer) (? victimes) à Rome.

Japon

  • Sataro Fukiage (1889-1926) (+7/13 victimes) est exécuté.
  • Sokichi Furutani (1914-1985) (+8/6 victimes) est exécuté.
  • Hiroaki Hidaka (1962-2006) (4 victimes) est exécuté[82].
  • Miyuki Ishikawa (entre 103 et 169 victimes) dans les années 1940.
  • Hiroshi Maeue (1968-2009) (3 victimes) est exécuté.
  • Futoshi Matsunaga (1961-) (7 victimes) actuellement dans le couloir de la mort.
  • Tsutomu Miyazaki (1962-2008) (4 victimes) est exécuté.
  • Norio Nagayama (1949-1997) (4 victimes) est exécuté[83].
  • Akira Nishiguchi (1925-1970) (5 victimes) est exécuté[84].
  • Kiyoshi Ōkubo (en) (1935-1976), (+8/14 victimes) est exécuté.
  • Seito Sakakibara (1982-) (2 victimes) mineur au moment des faits, envoyé en centre surveillé d'éducation juvénile, libéré le 1er janvier 2005.
  • Miyoko Sumita (1948-2012) (+7/3 victimes) se suicide.

Kazakhstan

  • Nikolai Dzhumagaliev (en) (1952-) (7 victimes) en 1979 et 1980 des femmes. Suspecté d'en avoir tué bien plus. Cannibale. « Métal Fang ».

Lettonie

  • Kaspars Petrovs (en) (13 meurtres des 38 initialement incriminés + 8 agressions dont les victimes ont survécu, toutes retraitées agressées seules chez elles dans le but de les voler, pour s'introduire dans les appartements il disait qu'il venait relever les compteurs de gaz) condamné à la perpétuité en 2005 il a vendu l'histoire de sa vie avec le droit d'en faire un documentaire au groupe télévisuel russe RTR pour la somme de 1000 Lats sur les conseils de son avocat[85].
  • Stanislavs Rogolevs (10 meurtres et 11 agressions avec viol ou vol). Rogolevs en qualité d'informateur de milice était au courant des grandes lignes de l'investigation ce qui a considérablement ralenti cette dernière. Exécuté le 19 juin 1984[86].

Macédoine

  • Vlado Taneski (au moins 3 victimes) de 2003 à 2008. « Le journaliste tueur » ou « Le monstre de Kitchevo ».

Maroc

  • Abdelali Amer (14 victimes). Condamné à mort en 2004.
  • Mohamed Belahrach (-2010) (5 victimes). Condamné à mort, après avoir séjourné au couloir de la mort à la prison de centrale de Kénitra.
  • Abdelali Hadi (9 victimes). Condamné à mort en 2004.
  • Hadj Mohammed Mesfewi (en) (?-1906) (36 victimes).
  • Hicham Raoui (3 victimes). Condamné à mort.
  • Abdelhak Toumi (3 victimes). Condamné à perpétuité.

Mexique

  • Adolfo Constanzo et Sara Aldrete (au moins 25 victimes)
  • Macario Alcala Canchola (es) (de 2 à au moins 12 victimes) de 1960 à 1962 à Mexico. Imitateur de Jack l'Éventreur. Avait un besoin pathologique d'attention. Condamné à 60 ans de prison.
  • Edgar Alvárez et Francisco Granados (es) (de 1 à au moins 8 victimes) des femmes à Ciudad Juarez. Condamnés à 50 ans de prison.
  • Juana Barraza Samperio (es) (1957-) (au moins 11 victimes) des personnes âgées. Condamnée à 759 ans de prison[87].
  • José Luis Calva (en) (3 victimes).
  • Gabriel Garza Hoth (en) (3 victimes) des femmes, pour recueillir l'assurance-vie, condamné à la réclusion à perpétuité[88].
  • Delfina et María de Jesús González (es) (au moins 91 victimes) femmes forcées de se prostituer. Sœurs possédant une maison close à Guanajuato dans les années 1950. Tueuses en série les plus prolifiques dans l'histoire du Mexique.
  • Francisco Guerrero (en) (21 victimes). Condamné à mort en 1888. Mort avant d'être exécuté[88].
  • Fernando Hernández Leyva (es) (au moins 33 victimes).
  • Filiberto Hernández Martínez (en) (1971-) (5 à 6 victimes) de 2010 à 2013. Pédophile. Condamné à la prison à perpétuité.
  • Rudolf Infante et Anna Villeda (9 victimes)[88].
  • Abdel Latif Sharif (es) (de 1 à 15 victimes). Égyptien tuant des femmes à Ciuda Juárez. Mort en prison[89].
  • José Lázaro Bouchana (3 victimes) [90].
  • Daniel Audiel López Martínez (8 victimes). Tuait par jalousie maladive. Il a été condamné à la prison à perpétuité[91].
  • Evelyn López et Mónica Bélem Martínez (3 victimes). Empoisonnait des personnes âgées en 2013[92],[93].
  • César Armando Librado Legorreta (6 victimes). ll été condamné à 301 ans de prison[94].
  • Raúl Osiel Marroquín (es) (1981-) (4 victimes) des homosexuels en 2005. « Le sadique ». Condamné à 128 ans de prison[95].
  • Guadalupe Martínez de Bejarano (3 victimes). Femme sadique du XIXe siècle, torturait et tuait les filles. Morte en prison[96].
  • Alejandro Máynez (au moins 2 à 50 victimes). Fugitif. Tueur de femmes à Ciudad Juárez[89].
  • Tadeo Fulgencio Mejía (au moins 2 victimes)[97].
  • Silvia Meraz (3 victimes).
  • Felícitas Sánchez Aguillón (au moins 1 à 50 victimes). Infirmière qui tuait des bébés durant leurs soins.
  • Magdalena Solís (de 2 à 8 victimes).
  • Mario Alberto Sulú Canché (3 victimes).

Nicaragua

  • « Le tueur de Managua » ou « L'éventreur de Managua » (6 victimes) en 1889. Non identifié.

Norvège

  • Arnfinn Nesset (en) (1936-) (22 victimes).

Pakistan

  • Javed Iqbal (en) (1956-2001) (100 victimes).
  • Amir Qayyum (en) (1981-) (14 victimes) en 2005. « Le tueur à la brique ».

Pérou

  • Pedro Pablo Nakada Ludeña (en) (1973-) (17 à 25 victimes) entre 2005 et 2006. « L'apôtre de la mort ».

Pays-Bas

  • Willem van Eijk (en) (1941-) (5 victimes) entre 1971 et 2001. « La bête d'Harkstede ».
  • Koos Hertogs (en) (1949-2015) (3 victimes) entre 1979 et 1980.
  • Maria Swanenburg (en) (1839-1915) (de 27 à 90 victimes) entre 1880 et 1883.

Pologne

  • Joachim Knychała (en) (1952-1985) (5 victimes) de 1975 à 1982. « Le vampire de Bytom » ou « Frankenstein ».
  • Zdzisław Marchwicki (en) (1927-1977) (au moins 21 victimes). « Le vampire de Zagłębie ».
  • Władysław Mazurkiewicz (en) (1911-1957) (au moins 30 victimes). « Le tueur gentleman » ou « Le beau garçon ».
  • Stanisław Modzelewski (en) (1929-1969) (de 7 à 8 victimes) de 1952 à 1967. « Le vampire de Gałkówek ».
  • Leszek Pękalski (en) (1966-) (au moins 17 à 80 victimes) de 1984 à 1992. « Le vampire de Bytów ».
  • Lucian Staniak (1920-) (20 victimes) de 1964 à 1966. « L'araignée rouge ». Condamné à mort en 1967, puis déclaré fou, sa peine est commuée en internement à vie.
  • Paweł Tuchlin (en) (1946-1987) (9 victimes) entre 1975 et 1983. Le « Scorpion ». Condamné à mort, il est pendu.

Portugal

  • António Luís Costa (3 victimes) entre 2005 et 2006. Ancien officier de la GNR. Arrêté en 2007 et condamné à 25 ans de prison.
  • L'éventreur de Lisbonne (3 victimes). Non-identifié.
  • Fernando Perez (?-1331) (10 victimes). Exécuté à Lisbonne.
  • Michel de Tego (?-1450) (entre 20 et 100 victimes). Exécuté à Lisbonne.

Roumanie

  • Ion Rîmaru (en) (1946-1971) (4 victimes) entre 1970 et 1971. Le « vampire de Bucarest ». Condamné à mort et exécuté.
  • Vasile Tcaciuc (en) (?-1935) (au moins 26 victimes) entre 1917 et 1935. Le « boucher de Iași ». Abattu par la police.
  • Romulus Vereș (en) (1929-1993) (5 victimes) entre 1972 et 1974. L'« homme au marteau ».

Royaume-Uni

  • Dr John Bodkin Adams (1899-1983) (163 victimes)[98].
  • Beverly Allitt (1968-) (4 victimes) des bébés et 9 tentatives. Infirmière.
  • Mary Bell (1957-) (2 victimes) et 4 tentatives. Âgée de 11 ans à l'époque des faits.
  • Levi Bellfield (en) (1968-) (au moins 3 victimes) entre 2002 et 2004. « le tueur au marteau » ou « le meurtrier des arrêts de bus ».
  • Robert Black (1947-2016) (4 victimes). Pédophile.
  • William Burke et William Hare (17 victimes) de 1827 à 1828.
  • Ian Brady (1938-2017) et Myra Hindley (1942-2002) (5 victimes) de 1963 à 1965. « les meurtriers de la Lande »[99].
  • John Christie (1898-1953) (au moins 5 victimes) « L'étrangleur de la place Rillington ».
  • Mary Ann Cotton (1832-1873) (21 victimes) entre 1853 et 1872. A été pendue.
  • Joanna Dennehy (en) (1982-) (3 victimes) en mars 2013.
  • John Duffy et David Mulcahy (en) (au moins 3 victimes) en 1985 et 1986. Les « violeurs des voies ferrées » ou les « tueurs des voies ferrées ».
  • Amelia Dyer (1838-1896) (de 40 à 400 victimes). A été pendue.
  • Steven Grieveson (en) (1970-) (4 victimes) de 1990 à 1994. « L'étrangleur de Sunderland ».
  • Stephen Griffiths (en) (3 victimes). 3 prostituées entre juin 2009 et mai 2010. « Le cannibale à l'arbalète ». Condamné à la prison en vie.
  • John George Haigh (1909-1949) (de 6 à 9 victimes). Le « tueur au bain d'acide »[100].
  • Archibald Hall (en) (1924-2002) (5 victimes).
  • Anthony Hardy (en) (1951-) (de 3 à 9 victimes) entre 2000 et 2002.
  • Trevor Hardy (en) (1945-2012) (3 victimes) entre 1974 et 1976. « Le monstre de Manchester » ou « La bête de Manchester ».
  • Lewis Hutchinson (1733-1773). Le « docteur fou », « Maître dément du château d'Édimbourg ». À la Jamaïque. A été pendu.
  • Colin Ireland (en) (1954-2012) (5 victimes) de mars à juin 1993. « Le tueur de gays ».
  • Jack l'Éventreur (de 5 à 8 victimes) à Whitechapel. Non identifié.
  • Robert Maudsley (en) (1953-) (4 victimes) de 1974 à 1978. Placé en isolement. Sa cellule a inspiré celle d'Hannibal Lecter dans le film Le silence des agneaux. « Hannibal le cannibale ».
  • Patrick Mackay (1952-) (11 victimes) de 1974 à 1975.
  • Meurtres nus d'Hammersmith (en) (8 victimes) en 1964 et 1965. « Jack le déshabilleur ». Non identifié.
  • Robert Napper (3 victimes). Il est interné à vie au "Broadmoor Hospital" , c'est un schizophrène paranoïaque, il souffre également du Syndrome d'Asperger (forme d'autisme affectant la vie sociale, les perceptions sensorielles mais aussi la motricité). De plus, c'est un sadique impuissant.
  • Dennis Nilsen (15 victimes[101]).
  • William Palmer (4 victimes).
  • Stephen Port (en) (1975-) (4 victimes) de 2014 à 2015. « Le tueur de Grindr » (application de rencontres homosexuelles).
  • Harold Shipman (1946-2004) (215 à 345 victimes). Se suicide dans sa cellule après avoir été condamné.
  • John Straffen (en) (3 victimes). Assassine deux filles de moins de dix ans à des fins sadiques (il avait déjà été appréhendé pour cruauté animale), il est arrêté en 1951 et s’évade la même année : il tue une jeune femme durant sa cavale. Condamné à mort par pendaison. Gracié en raison de son faible quotient intellectuel (56). Il est désigné en 1983 et 2002 pour rester en prison jusqu’à sa mort, qui interviendra fin 2007, alors que l’Union européenne s’apprêtait à examiner la légalité de la perpétuité réelle.
  • Peter Sutcliffe (de 13 à 15 victimes) des prostituées. « L’éventreur du Yorkshire ».
  • Peter Tobin (en) (1946-) (3 victimes) entre 1991 et 2006.
  • Fred West et Rosemary West (de 12 à 20 victimes). Frederick et Rosemary West tuèrent au moins une douzaine de personnes entre 1967 et 1987. Toutes les victimes étaient des jeunes femmes, et la plupart des meurtres furent accompagnés de viols et de tortures.[102]
  • Steve Wright (en) (5 victimes) des prostituées entre le 30 octobre et le 10 décembre 2006 autour d'Ipswich.
  • Victorino Chua (3 victimes tuées et plus de 20 blessées) " les meurtres de Stepping Hill "

Russie

  • Valeriy Asratyan (en) (3 victimes). A violé une douzaine de femmes à Moscou de 1988 à 1990.
  • Sergei Chipine (1976) (10 victimes), cannibale par deux fois, à Moscou de 1997 à 1999.
  • Sergueï Golovkin (1956-1996) (11 victimes) de jeunes garçons. Dans le raïon Odintsovski de l'oblast de Moscou de 1986 à 1992. « Fischer ».
  • Vladimir Ionessian (1937-1964) (5 victimes). À Moscou, des enfants seuls chez eux alors que les parents travaillaient. « Mosgaz »
  • Vasili Komaroff (en) (33 victimes). « le loup de Moscou » ou « le tueur de la rue Shabolovka ».
  • Vasiliy Kulik (en) (13 victimes) des enfants et des vieilles femmes. A sévi à Irkutsk entre 1984 et 1986.
  • Maxim Petrov (en) (12 victimes). « Doctor Killer ». Médecin qui a assassiné ses patients.
  • Alexandre Pitchouchkine (au moins 48 à 62 victimes) de 1992 à 2006. « Le tueur à l'Échiquier ».
  • Mikhail Popkov (en) (1964-) (22 à 81 victimes) de 1992 à 2010 « Le maniaque d'Angarsk » ou « Le loup garou ».
  • Sergei Ryakhovsky (en) (19 victimes). « Hippopotame », « Starfal » ou « Éventreur de Balachikha ».
  • Darya Nikolayevna Saltykova (1730-1801) femme de la noblesse moscovite. Elle fit une centaine de victimes parmi ses serfs, essentiellement des femmes et des jeunes filles qu'elle torturait et tuait
  • Tamara Samsonova (en), une employée d'hôtel de la région de St Petersburg, a tué 11 personnes entre la fin des années 1990 et le 27 juillet 2015. Elle a été arrêtée le 30 juillet 2015 alors qu'un tronc et des membres avaient été retrouvés par la police dans des sacs plastiques jetés dans et autour d'un lac. Une caméra de surveillance l'avait filmée transportant des sacs qui semblaient très lourds ainsi qu'une cocotte minute qui par la suite se sont avérés renfermer les restes de sa voisine. En perquisitionnant chez elle la Police a retrouvé un journal intime où elle consignait scrupuleusement tous ses méfaits dans les moindres détails. Elle avait été traitée à plusieurs reprises pour schizophrénie. Tamara Samsonova est soupçonnée d'un 12e meurtre, celui de son époux, dont elle avait signalé la disparition dans des circonstances étranges en 2005.
  • Anatoly Slivko (1938-1989) (7 victimes).
  • Alexander Spesivtsev (en) (au moins 19 à 80 victimes). « le monstre de Novokouznetsk ».
  • Alexander Tchayka (en) (4 victimes).
  • Andreï Tchikatilo (+52/55 victimes). « L'ogre de Rostov ». Exécuté d'une balle dans la nuque le 14 février 1994

Slovaquie

  • Ondrej Rigo (en) (1955-) (9 victimes) entre 1990 et 1992. « Le tueur international » ou le « Tueur à la chaussette »
  • Jozef Slovák (en) (1951-) (5 victimes) entre 1978 et 1991. « L'étrangleur de Bratislava » ou le « Génie meurtrier »

Slovénie

  • Silvo Plut (en) (1968-2007) (3 victimes) entre 1990 et 2006.
  • Metod Trobec (en) (1948-2006) (5 victimes) entre 1976 et 1978.

Suède

  • Anders Hansson (en) (de 15 à 27 victimes) entre 1978 et 1979.
  • John Ingvar Lövgren (en) (1930-2002) (4 victimes) entre 1957 et 1964. « Le tueur de filles ».

Suisse

  • Roger Andermatt (au moins 24 victimes). A tué 24 victimes âgées de 66 à 95 ans, soit en usant de drogues soit en les étouffant avec des sacs plastique et des serviettes. Andermatt a sévi entre 1995 et 2001 dans différents hôpitaux de la région de Lucerne. Il est arrêté en juin 2001 après la mort suspecte d’un patient à Lucerne. Andermatt avoue ensuite être la cause de 9 décès dans le même établissement, avant d’admettre sa responsabilité dans 18 autres cas supplémentaires. Trois victimes ont survécu à ses actions.
  • Hugues Ariol (1700-1769) (9 victimes).
  • Werner Ferrari (de) (5 victimes). Pédophile, il conteste un des meurtres[103].
  • Erich Hauert (de) (1959-) (3 victimes) entre 1982 et 1993.
  • Michel Peiry (1959-) (10 victimes) entre 1981 et 1987. « le sadique de Romont »[104].
  • Hans Vollenweider (1908-1940) (3 victimes) en 1939.

Swaziland

  • David Thabo Simelane (en) (1956-) (28 à 45 victimes) entre 1999 et 2001.

Tchécoslovaquie

  • Hubert Pilčík (en) (1891-1951), au moins 5 victimes, entre 1948 et 1951.
  • Ladislav Hojer (1958-1986), au moins 5 victimes, entre 1978 et 1981.
  • Václav Mrázek (en) (1925-1957), au moins 7 victimes, dans les années 1950.
  • Marie Fikáčková, infirmière à Sušice exécutée par pendaison en 1961.

Tunisie

  • Abdelaziz Bouajila (1961-) (5 victimes) entre 1981 et 1987. « L'étrangleur à la cravate ».
  • Naceur Damergi (1944-1990) (13 victimes).
  • Kamel Lahouel (au moins 14 victimes)[105]. Le « meurtrier de Sousse ».

Ukraine

Venezuela

  • Dorángel Vargas (10 victimes) entre 1997 et 1999. Le « Hannibal Lecter des Andes ».

Yémen

Zambie

  • Les frères Mailoni (en) (12 victimes) de 2007 à 2013. Mika, Stephano et Fabian « Tunda ». Abattus pas les commandos de l'armée.

Notes et références

  1. crimelibrary.com stewart wilken
  2. Ladepeche.fr Volker Eckert
  3. Die Haarmann-Protokolle. ; Christine Pozsár ; Michael Farin; Reinbek: Rowohlt 1995. (ISBN 3-499-60163-X)
  4. Der Sadist - Der Fall Peter Kürten ; Karl Berg ; Belleville-Verlag, München, 2004; (ISBN 3-9236-4612-7)
  5. Marie Becker, l'empoisonneuse ; Marie Alexandrine Petitjean Becker; Albert Bouckaert; Paris-Bruxelles, Éditions "Labor" 1938. (42206539)
  6. « Procès Pandy », RTBF Journal de 8heures - 18 février 2002
  7. Roger Boar & Nigel Blundell - "The World's Most Infamous Murders" (Octopus London 1983)
  8. a b et c Michael Newton -"The Encyclopedia of Serial Killers" (Checkmark Books 2006)
  9. "Angel of Death," A&E, Special Reports, Feb 2004 (reportage)
  10. The Secret Life of a Serial Killer A&E Network 1997
  11. Mercy and Justice
  12. Stephen Cender & Kenneth Cender - A Serial Killer: David Berkowitz Son of Sam/Son of Hope
  13. Ted Schwarz - Hillside Stranglers (Vivisphere Publishing)
  14. Robert Mims - "Bishop executed by injection" (Associated Press, June 10, 1988)
  15. Brian Lane & Gregg Wilfred " The Encyclopedia Of Serial Killers".(Berkley Book) 1994
  16. Les Experts : Miami font référence dans l'épisode (saison 5-08) Chambre noire (Darkroom)
  17. Andy Stack's True Crime Annals 1 - Lust Killer. ("Andy Stack" est le pseudonyme de Ann Rule.)
  18. Peter Vronsky -"Serial Killers: The Method and Madness of Monsters" (Berkley, 2003)
  19. "http://www.geocities.com/verbal_plainfield/a-h/clark.html" Ete 1980
  20. Ann Rule - The Stranger Beside Me (Signet)
  21. Stephen G. Michaud - Lethal Shadow : The Chilling True-Crime Story of a Sadistic Sex Slayer (Onyx)
  22. Stephen G. Michaud & Hugh Aynesworth - The Only Living Witness
  23. Lt. Ray Biondi & Walt Hecox "The Dracula Killer" (Pocket, 1992)
  24. Robert Ressler - "Whoever Fights Monsters" (St. Martin’s Press, 1992)
  25. Adrian Havill - "Born Evil: A True Story of Cannibalism and Serial Murder" (St. Martin's True Crime 2001)
  26. Silent Rage, (Dell Books, 1994)
  27. "Midwest Fugitive Caught in Illinois", The New York Times, July 21, 1984
  28. Tom Miller - "The Copeland Killings" (Pinnacle Books 1993)
  29. Jack Olsen -"The Man with Candy" 1975 (Simon & Schuster 2000)
  30. Tracy Kidder -"The Road to Yuba City" (Doubleday 1974)
  31. Wensley Clarkson -"Death at Every Stop" (St. Martin's Press 1997)
  32. Donald A. Davis - The Jeffrey Dahmer Story: An American Nightmare (St. Martin's Paperbacks)
  33. Susan Kelly - The Boston Stranglers (Citadel) 1962-1964
  34. Susan Crain Bakos -"Appointment For Murder" 1988
  35. Serial Killer Larry Eyler
  36. Paul Buck -"The Honeymoon Killers" (Charter Books 1980)
  37. Michael Angelella - Trail of Blood (Signet) 1981
  38. Clifford L. Linedecker - The John Wayne Gacy - The Man Who Killed Boys (St. Martin's Paperbacks)
  39. Terry Sullivan & Peter Maiken - Killer Clown (Pinnacle)
  40. Final Truth : The Autobiography of a Serial Killer, (Adept 1992)
  41. Herman Webster Mudget (1860-1896) dit le Dr Holmes. Construisit en 1893 à Chicago une "maison du crime", il affirma avoir tué 27 personnes, des criminologistes avancent le chiffre de 200 victimes comme plus probable. Source : Les Grandes affaires criminelles, Bordas, par Alain Monestier (p. 66)
  42. Peter Elkind -"The Death Shift: The True Story of Nurse Genene Jones and the Texas Baby Murders" (Viking 1983).
  43. David Buss - "The Murderer Next Door" (Penguin, 2005)
  44. Robert Ressler, Whoever Fights Monsters - My Twenty Years Tracking Serial Killers for the FBI (1992)
  45. Margaret Cheney - Why - The Serial Killer In America
  46. Brian Lane - Encyclopedia of Serial Killers (Berkley) 1995
  47. Donald Lunde - Murder and Madness (Norton Books) 1975
  48. Robert Beattie - Nightmare in Wichita: The Hunt for the BTK Strangler
  49. Roy Wenzl, Tim Potter, L. Kelly & Hurst Laviana, - Bind, Torture, Kill:The Inside Story of the Serial Killer Next Door (Publisher William Morrow)
  50. Philip Carlo - The Night Stalker (Publisher Pinnacle)
  51. Pennie Morehead - Green River Serial Killer (Branden Books)
  52. Robert Mladinich, "From the Mouth of the Monster: The Joel Rifkin Story" (Pocket Books, 2001)
  53. Stéphane Bourgoin, « Totale, Crimes et faits divers : 3 volumes », E-dite, 792 p. (ISBN 2846082871)
  54. Diane Fanning - Through the Window: The Terrifying True Story of Cross-Country Killer Tommy Lynn Sells (St. Martin's True Crime)2007
  55. Joel Norris - "Arthur Shawcross Confesses" (Pinnacle Books, 1992)
  56. Ninette Beaver, BK Ripley & Patrick Trese - Caril 1958
  57. Jack Sargeant - Born Bad: Charles Starkweather - Natural Born Killer (Creation Books)
  58. William Allen - Starkweather The Story of a Mass Murderer
  59. Cary Stayner: Murder Among the Sequoias
  60. Harold Schechter - Fatal "The Poisonous Life of a Female Serial Killer"
  61. Robert Graysmith - Zodiac (Berkley)
  62. Alan Whiticker -"Twelve Crimes That Shocked The Nation" (2005)
  63. Ann Rule & Andy Stack - The I-5 Killer (Publisher: Signet)
  64. Andy Stack's True Crime Annals #3 - The I-5 Killer
  65. Aileen Wuornos & Christopher Berry-Dee -"Monster: My True Story" (John Blake 2006)
  66. Harold Schechter - The A to Z Encyclopedia of Serial Killers
  67. Michael Newton - The Encyclopedia of Serial Killers (Checkmark Books)
  68. Peter Vronsky - Serial Killers: The Method and Madness of Monsters (Berkley Trade) 2004
  69. « Tribunaux - Cour d 'assises de la Seine - Présidence de M. Goujet Audience du 25 juin. Affaire Philippe », lire en ligne.
  70. L. de Saint-Brès, « Exécution de Philippe », lire en ligne.
  71. Aurélien Scholl, « Courrier de Paris », lire en ligne.
  72. « Crimes et délits », lire en ligne.
  73. Théodore Labourieu, Mémoires de Monsieur Claude, chef de la police de sûreté sous le second Empire, tome 5, Paris, Jules Rouff, 1882, chap. XI : « Une Saint-Barthélemy de filles publiques » p. 139- 148, chap. XII : « L'assassin Philippe », p. 149-161, lire en ligne.
  74. Sylvain Larue et al., Tueurs en série de France, Sayat, de Borée, , 396 p. (ISBN 978-2-84494-827-4), p. 40-47.
  75. « Nouvelles diverses. Paris, 26 février », lire en ligne.
  76. Louis Delasiauve, Journal de médecine mentale : résumant au point de vue médico-psychologique, hygiénique, thérapeutique et légal, toutes les questions relatives à la folie, aux névroses convulsives et aux défectuosités intellectuelles et morales : à l'usage des médecins praticiens, des étudiants en médecine, des jurisconsultes, des administrateurs, et des personnes qui se consacrent à l'enseignement, tome 7, Paris, Victor Masson et fils, 1867, p. 187, lire en ligne.
  77. "Beaux Ténèbres, la Pulsion du Mal d'Eugène Weidmann" Michel Ferracci-Porri (Ed. Normant. mars 2008)
  78. Le quotidien gabonais l'union no 3687 du 26 avril 1988
  79. Encore une jeune fille retrouvée morte avec un pieu planté dans le sexe
  80. Gabon: Une jeune femme retrouvée morte avec un bois planté dans le sexe
  81. Pascale Froment -Histoire Vraie D'un Assassin Sans Raison 2001(folio)
  82. Lawyer to sue after prison bars meeting before inmate is executed | The Japan Times Online
  83. 10 years after hanging, killer still offers lessons to be learned | The Japan Times Online
  84. DVD REVIEW: VENGEANCE IS MINE - REGION 2
  85. http://www.apollo.lv/zinas/vecisu-slepkava-pardevis-dzivesstastu/354948
  86. http://www.kriminal.lv/news/retrodetektiv-delo-rogaleva-manyyak-byl-lichnym-agentom-generala-kavalierisa
  87. (es) Gerardo Jímenez, « “Duermo tranquila”, confiesa Mataviejitas », Excélsior,‎ (lire en ligne)
  88. a b et c (en) Michael Newton, The Encyclopedia of Serial Killers, New York, États-Unis, Facts On File, Inc, , 503 p. (ISBN lire en ligne)
  89. a et b (es) Sergio González Rodríguez, Huesos en el desierto, État de Chihuahua, Mexique, Anagrama, (ISBN lire en ligne)
  90. (en) « Bouchana, Jose Lazaro », sur CrimeZZZ.net
  91. (es) Óscar Gutiérrez, « Capturan en Chiapas a multihomicida », El Universal,‎ (lire en ligne)
  92. (es) Farah Reachi, « Desmantelan una banda de 'mataviejitos' en el DF », Noticieros Televisa,‎ (lire en ligne)
  93. (es) Lemic Madrid, « Detienen a 3 homicidas de adultos mayores », Azteca Noticias,‎ (lire en ligne)
  94. (es) Claudia Ballesteros Quezadas, « "El Coqueto"; historia de un violador y asesino serial », El Universal del Estado de México,‎ (lire en ligne)
  95. (es) Ricardo Ham, « HISTORIA "El Sádico" que atemorizó a la comunidad gay », El Universal DF,‎ (lire en ligne)
  96. (es) Eduardo Rojas Galindo, « Mujer asesina o la mujer verdugo », Cuarto Poder,‎ (lire en ligne)
  97. (en) Paul Weightman, The Glencaple Murder's, USA, Lulu.com, , 270 p. (ISBN lire en ligne)
  98. (en) « An Intruder at Eastbourne », Time magazine ; 28 janvier 1957.
  99. Roger Boar,-"The World's Most Infamous Murders" (Octopus 1984)
  100. Le jeu vidéo "Clock Tower 3" fait référence aux meurtres de John George Haigh
  101. John Lisners - House of Horrors, 1983
  102. Theodore Dalrymple, « Une horrible histoire », Revue française de criminologie et de droit pénal, Revue française de criminologie et de droit pénal, lire en ligne)
  103. « Le pédophile Werner Ferrari remonte à la barre », Le Temps ; 11 avril 2007.
  104. « Le Sadique de Romont réclamé par l'Italie », TSR ; 16 janvier 2002
  105. http://www.lapresse.tn/14022013/62714/peine-de-mort-pour-un-tueur-en-serie.html

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes