Lot (département)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lot.

Lot
Blason de Lot
Administration
PaysDrapeau de la France France
RégionOccitanie
Création du département
Chef-lieu
(Préfecture)
Cahors
Sous-préfecturesFigeac
Gourdon
Président du
conseil départemental
Serge Rigal (Divers Gauche)
PréfetJérôme Filippini
Code Insee46
Code ISO 3166-2FR-46
Code Eurostat NUTS-3FR625
Démographie
GentiléLotois
Population173 347 hab. (2016)
Densité33 hab./km2
Géographie
Superficie5 217 km2
Subdivisions
Arrondissements3
Circonscriptions législatives2
Cantons17
Intercommunalités9
Communes313

Le Lot (prononcé [lɔt][1]) est un département du Sud-Ouest de la France, situé dans la région Occitanie qui tire son nom de la rivière Lot. L'Insee et la Poste lui attribuent le code 46. La préfecture et la plus grande ville est Cahors.

Lot department relief location map.jpg

Histoire

Carte de la France de 1798 divisée en 98 départements. Le Lot (en bleu pâle sur la carte) a le numéro 51.

Le département du Lot est créé le 4 mars 1790 pendant la Révolution française, en application de la loi du 22 décembre 1789, à partir de la province du Quercy, faisant partie du gouvernement de Guyenne. Le territoire du département comprenait alors l'arrondissement de Montauban[2] (cf carte de France départementale ci-contre).

Son chef-lieu et préfecture est Cahors, ville de 12 000 habitants en 1793, (19 616 habitants en 2013).

L’arrondissement de Montauban est transféré au département de Tarn-et-Garonne, lors de sa création en 1808, amputant le département du Lot d’environ un quart de sa superficie ; la ville de Montauban, de 26 160 habitants en 1793, devient le chef-lieu du nouveau département.

Au la région Midi-Pyrénées, à laquelle appartenait le département, fusionne avec la région Languedoc-Roussillon pour devenir la nouvelle région administrative Occitanie.

Emblèmes

Blason

BlasonBlasonnement :
« De gueules au pont de six arches d'argent, maçonné de sable, posé sur des ondes d'azur mouvant de la pointe, sommé de cinq tourelles aussi d'argent, maçonnées de sable, ouvertes du champ, surmontées de cinq fleurs de lys d'or. »

Géographie

Situation

Le département du Lot fait partie de la région administrative Occitanie. Il est limitrophe des départements de la Corrèze, du Cantal, de l'Aveyron, de Tarn-et-Garonne, de Lot-et-Garonne et de la Dordogne.

Régions naturelles

Sept régions naturelles caractérisent un ensemble de paysages pittoresques et contrastés, traversés d’est en ouest par deux voies d’eau, la Dordogne au nord, le Lot au sud :

  • le Ségala lotois (au nord-est) : frange occidentale du Massif central, ses terrains siliceux et humides sur lesquels alternent forêts et prairies sont favorables à l’élevage bovin ;
  • le Limargue (au centre-est) : adossé au Ségala, c’est également une zone bocagère sur sols humides à dominante argileuse ;
  • les Causses (au centre) : vastes étendues calcaires, karstiques, érodées et sèches, elles occupent les deux-tiers du territoire départemental. C’est le domaine de l’élevage ovin. On trouve notamment, du nord au sud, le Causse de Martel, le Causse de Gramat et le Causse de Limogne ;
  • la Bouriane (à l’ouest) : sables sidérolithiques et influence subatlantique déterminent un paysage fortement boisé où dominent pins maritimes et châtaigniers, exploité en polyculture-élevage ;
  • le Quercy Blanc (au sud) : calcaires lacustres blancs en plateaux peu fertiles alternent avec des vallées molassiques consacrées à la production des céréales-oléagineux, du melon, de la prune, du tabac ;
  • la Vallée du Lot (au sud) : bordée par les cultures légumières et le vignoble en aval de Cahors ;
  • la Vallée de la Dordogne (au nord) : avec ses noyeraies et ses prairies.

Climat

Article détaillé : Climat du Lot.

Le Quercy subit deux influences climatiques opposées. Le nord du département connaît un climat davantage montagnard lié à la proximité du Massif central, le sud subit un climat plus tempéré. Le Quercy Blanc supporte les influences directes du bassin aquitain et de la vallée de la Garonne, tour à tour océaniques, continentales et méditerranéennes, selon les saisons.

Économie

Article détaillé : Économie du Lot.

Démographie

Article détaillé : Démographie du Lot.
           Évolution de la population  [modifier]
179118011806182118261831183618411846
-261 207268 149275 296280 515284 505287 003287 739294 566
185118561861186618721876188118861891
296 224293 733295 542288 919281 404276 512280 269271 514253 939
189619011906191119211926193119361946
240 403226 720216 611205 769176 889171 776166 637162 572154 897
195419621968197519821990199920062007
147 754149 929151 198150 778154 533155 816160 197169 531171 173
2008200920102011201220132014--
172 796173 562174 578174 754174 346173 758173 648--
Les données proposées pour les années antérieures à 2004 sont établies à périmètre géographique identique, dans la géographie communale en vigueur au 8 mars 1999.
(Sources : Insee, Population totale du département depuis sa création jusqu'en 1962[3] puis population sans doubles comptes à partir de 1962[4] puis population municipale à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Les plus grandes villes sont :

CommunePopulation (2015)
Cahors19 340
Figeac9 826
Gourdon4 321
Gramat3 649
Saint-Céré3 476
Pradines3 424
Souillac3 353
Prayssac2 452
Biars-sur-Cère2 082
Puy-l'Évêque2 002

Culture

Article détaillé : Culture dans le Lot.

Le département recense plusieurs structures culturelles, dont :

Conseil départemental

Article détaillé : Conseil général du Lot.
Liste des présidents successifs
PériodeIdentitéÉtiquetteQualité
19451951Jean RougierSFIO 
19511971Gaston MonnervilleRad. 
19711994Maurice FaureMRG/PRG 
19942004Jean MilhauPRG 
20042014Gérard MiquelParti socialiste 
2015En coursSerge RigalEn Marche ! 
Les données manquantes sont à compléter.

Chambre de commerce et d'industrie du Lot

Les différents bassins économiques du département sont représentés au travers de l'équipe des élus de la Chambre de commerce et d'industrie du Lot[6].

Présentes à Cahors et à Cambes (près de Figeac), les équipes techniques de la CCI développent toute une gamme de services qui accompagnent les entreprises (environ 7 000 entreprises inscrites au RCS de Cahors) tout au long de leur vie : création, reprise, développement, financement, formation[7], embauches, prévention des difficultés, marketing, export, législation, développement durable, transmission, etc.

Tourisme

Le Lot est un département touristique. En 2010, 2,15 millions de visiteurs ont apporté 318 millions d'Euros[8]. Les grottes et gouffres y sont nombreux, contenant souvent des peintures pariétales. On trouve par exemple la grotte du Pech Merle à Cabrerets et le gouffre de Padirac (482 831 entrées en 2017[9]). 85 sites de plongée souterraine y sont répertoriés, ce qui dans ce domaine en fait le deuxième lieu au monde après le Yucatan (Mexique)[10].

Le Sud-Ouest du département (la vallée du Lot) est l'une des régions viticoles les plus anciennes de France. Les vins de Cahors sont connus dans le monde entier.

Autoire, Loubressac, Saint-Cirq-Lapopie, Capdenac-le-Haut, Cardaillac ainsi que Carennac ont été classés parmi les plus beaux villages de France. Rocamadour (1 million de visiteurs) est le deuxième site le plus visité de province après le mont Saint-Michel, qui est le troisième site le plus visité de France après la Tour Eiffel et le château de Versailles[11].

Créé en 1999, le parc naturel régional des Causses du Quercy (175 717 hectares, 26 000 habitants) contribue à préserver le patrimoine local. La flore locale et la faune sauvage européenne sont présentées au parc animalier de Gramat. Avec son ciel nocturne vierge de toute pollution lumineuse, le fameux triangle noir du Quercy est un lieu d'observation particulièrement privilégié qui accueille depuis quelques années un tourisme astronomique croissant.

Figeac abrite le musée Champollion et une reproduction géante de la pierre de Rosette, décryptée par cet enfant du pays, l'un des fondateurs de l'égyptologie moderne et Souillac, le Musée de l’automate et de la robotique.

Les résidences secondaires

Selon le recensement général de la population du 1er janvier 2008, 19,4 % des logements disponibles dans le département étaient des résidences secondaires.

Ce tableau indique les principales communes du Lot dont les résidences secondaires et occasionnelles dépassent 10 % des logements totaux.

Politique

Article connexe : Conseil départemental du Lot.

Administration

Notes et références

Annexes

Articles connexes

Liens externes