Mary Warnock

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Warnock.
Mary Warnock
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Membre de la Chambre des Lords
-
Titres de noblesse
Baronne
-
Pair à vie (en)
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 94 ans)
Nom de naissance
Helen Mary WilsonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Lady Margaret Hall (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Conjoint
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Distinctions
Liste détaillée
Dame commandeur de l'ordre de l'Empire britannique ()
Albert Medal ()
Fellow of the British Academy ()
Compagnon de l'Académie médicale des sciences (en) ()
Ordre des compagnons d'honneur ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Helen Mary Warnock, dite Mary Warnock, baronne Warnock, née Wilson le  à Winchester et morte le [1],[2], est une philosophe britannique, spécialiste de l'éthique, de la philosophie de l'éducation, de l'existentialisme et de la philosophie de l'esprit.

Elle est membre honoraire (honorary fellow) de l'Académie britannique de 2000 à sa mort[3].

Biographie

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle sur les passages nécessitant une source.

Mary Warnock est formée à la St Swithun's School de Winchester et à la Lady Margaret Hall de Oxford.

De 1949 à 1966, elle est professeur de philosophie au St Hugh's College à Oxford. De 1966 à 1972, elle est directrice de l'école secondaire pour filles de Oxford. Puis elle est chercheuse associée au Lady Margaret Hall, et entre 1976 et 1984, est chercheuse principale au St Hugh's College. Elle est ensuite directrice du Girton College à Cambridge (1986-1989).

En 2000, Warnock est nommée professeure de rhétorique au Gresham College de Londres.

Warnock est membre de l'Independent Broadcasting Authority (IBA) du Royaume-Uni de 1973 à 1981.

Elle préside de nombreuses commissions britanniques de recherche : sur l'éducation spécialisée de 1974 à 1978, sur les expérimentations animales et la pollution de 1979 à 1985, et de 1982 à 1984 sur la procréation médicalement assistée.

Position

La baronne Mary Warnock, philosophe considérée au Royaume-Uni comme une autorité morale, prône le suicide pour le bien d’autrui autant que pour soi-même lorsque le prolongement de la vie devient trop coûteux pour les autres et que les systèmes de santé ne peuvent plus prendre en charge correctement toutes les personnes. Mary Warnock a contribué à la mise au point des lois sur la procréation et milite en faveur de l’euthanasie : il y a un devoir de mourir quand on devient un fardeau pour sa famille et le système de santé. Bien que ses propos semblent relever de la provocation, selon l’auteur de cette histoire du jour, ils s’inscrivent bien dans un débat récurrent, ailleurs et ici, sur le coût des malades âgés et le choix à faire dans un contexte d’explosion des dépenses de santé.

Publications

Mary Warnock est l'auteur de nombreux ouvrages :

De plus, plusieurs rapports de commission portent son nom :

Références

  1. « Mary Warnock, Pionnière De L'éthique De La FIV, Décède », sur news-24.fr (consulté le 21 mars 2019).
  2. (en) « Lady Warnock obituary », sur The Guardian, (consulté le 21 mars 2019)
  3. (en) « The British Academy Fellowship », sur The British Academy (consulté le 31 mars 2019)

Liens externes