Référendum sur l'autodétermination en Algérie

Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le référendum du 8 janvier 1961. Pour celui du 1er juillet 1962, voir Référendum d'autodétermination de l'Algérie.

Référendum sur l'autodétermination en Algérie
Type d’électionréférendum
Corps électoral et résultats
Inscrits32 520 233
Votants23 265 444
Votes exprimés22 543 975
Votes nuls721 469
Approuvez-vous le projet de loi soumis au peuple français par le président de la République et concernant l'autodétermination des populations algériennes et l'organisation des pouvoirs publics en Algérie avant l'autodétermination ?
Oui
74,99 %
Non
25,01 %

Le référendum sur l'autodétermination en Algérie a eu lieu le . Il ouvre la voie à une indépendance de l'Algérie.

La question posée aux Français était[1] :

« Approuvez-vous le projet de loi soumis au peuple français par le président de la République et concernant l'autodétermination des populations algériennes et l'organisation des pouvoirs publics en Algérie avant l'autodétermination ? »

L'article 1 de ce projet de loi prévoit que, lorsque les conditions de sécurité le permettront, le destin politique de l'Algérie par rapport à la République française sera décidé par les populations algériennes. Son article 2 prévoit que, jusqu'à l'autodétermination, des décrets pris en conseil des ministres organiseront l'institution d'un organe exécutif et d'assemblées délibérantes en Algérie, et la coopération entre communautés.

Il a été largement accepté par le peuple français. Ont voté les électeurs de la métropole, de l'Algérie (y compris le Sahara), mais aussi des DOM et des TOM, qui avaient à décider du sort de l'Algérie.

Lors du référendum, le président de la République était Charles de Gaulle, son Premier ministre Michel Debré. C'est le décret no 60-1299 du qui autorisa la soumission du projet de loi au référendum.

Le Conseil constitutionnel proclama le résultat définitif le .

Résultats

Le taux de participation est de 76 % en métropole et de 59 % en Algérie. 75 % des votants votent « oui ». Pour l'Algérie seule, 70 % votent « oui » (correspondant à 39 % des inscrits) et 30 % votent « non » (soit 17 % des inscrits)[2].

Référendum français de 1961[3]
ChoixVotes%
Pour17 447 66974,99
Contre5 817 77525,01
Votes valides23 265 44496,99
Votes blancs et invalides721 4693,01
Total23 986 913100
Abstentions8 533 32026,25
Inscrits / Participation32 520 23373,75

Approuvez-vous le projet de loi soumis au peuple français par le président de la République et concernant l'autodétermination des populations algériennes et l'organisation des pouvoirs publics en Algérie avant l'autodétermination ?

Oui :
17 447 669
(74,99 %)
Non :
5 817 775
(25,01 %)
Majorité absolue

Notes et références

  1. Décret 60-1299 du 8 décembre 1960 décidant de soumettre un projet de loi au référendum, article 2, JORF du 9 décembre 1960, p. 11043, sur Légifrance.
  2. Référendum sur l'autodétermination en Algérie.
  3. (de) Frankreich, 8. Januar 1961 : Selbstbestimmungsrecht für Algerien Démocratie directe

Voir aussi

Bibliographie

  • François Goguel, « Géographie du référendum du 8 janvier 1961 dans la France métropolitaine », Revue française de science politique, 1961, 11e année, no 1, Revue française de science politique, 1961, 11e année, no 1, [1]

Articles connexes