Vote nominal

Article général Pour un article plus général, voir Système électoral.
Bulletin de vote

Un vote nominal est un scrutin majoritaire au suffrage universel direct (le candidat qui a le plus de voix l'emporte) ; il se déroule dans des zones précises du pays, issues du "découpage" préalable de celui-ci (en France : les circonscriptions et les cantons.)

On trouve trois sortes de scrutins nominaux :

Le scrutin uninominal à un tour

Dans le scrutin uninominal à un tour (ex : en Grande-Bretagne ou en Allemagne), celui qui obtient le plus de voix emporte le siège. Cela a l'avantage de la simplicité. Sur le plan global, il résulte souvent pour le parti arrivé en deuxième position une sous-représentation par rapport à son total de voix. Quant aux autres partis, ils n'obtiennent presque aucun élu. Par ailleurs, la représentation géographique des partis influence beaucoup le résultat final dans la mesure où un petit parti très bien implanté peut être représenté, mais aussi où le parti ayant obtenu le plus de voix au plan national peut se voir privé de sa victoire car ses suffrages sont trop dispersés.

Le scrutin uninominal à deux tours

Dans le scrutin uninominal à deux tours (ex : en France), l'élection d'un candidat au premier tour est conditionnée par l'obtention d'une majorité absolue des voix (50%+1 voix), avec souvent l'obligation de réunir un nombre minimal d'électeurs inscrits. Faute d'avoir atteint ce seuil, un deuxième tour est organisé. Son accès est réglementé : les deux candidats les mieux placés au premier tour (scrutin présidentiel français) ; nombre minimum de voix ou pourcentage des inscrits (scrutin législatif français). Par rapport au scrutin à un tour, la possibilité de conclure des alliances pour le deuxième tour lisse les distorsions : les petits partis peuvent s'entendre avec d'autres pour obtenir des élus là où ils sont forts, en échange d'un report de voix ailleurs. En revanche, ceux qui ne souscrivent pas d'alliance sont souvent privés de toute représentation.

Les scrutins plurinominaux à un ou deux tours

Les scrutins plurinominaux, à un ou deux tours, attribuent à la liste arrivée en tête tous les sièges (désignation des grands électeurs pour la présidentielle américaine) ou la majorité des sièges. L'amplification de la victoire est alors très forte, même si des injustices peuvent exister (majorité des sièges mais minorité des voix). Si la fusion des listes est autorisée pour le deuxième tour, sont élus ceux qui obtiennent le plus de voix (municipales françaises pour les communes de moins de 3 500 habitants).