Wikipédia:Sélection

Explications :

  • Chaque lien ci-dessus regroupe les articles qu’un portail donné souhaite mettre en valeur ; par exemple : Sélection du portail informatique
  • Chaque jour et pour chaque portail, un article de cette sélection est affiché aléatoirement. Cette page affiche donc l’ensemble des articles tirés au sort sur chaque portail.
  • Si vous êtes contributeur de Wikipédia et que vous souhaitez intégrer votre portail à ce système, consultez Aide:Wikipédia Sélection.
  • Vous pouvez voir également les articles de qualité et les bons articles de Wikipédia.

Avion silhouette.svg Portail:Aéronautique

Photo montrant un Boeing 747-400 de la compagnie British Airways

Le Boeing 747, encore surnommé Jumbo Jet, est un avion de ligne conçu par l'avionneur américain Boeing à partir de 1965 et dont le premier vol date de 1969. Par ses dimensions et grâce à une configuration à double pont, il est resté pendant 35 ans le seul « très gros porteur », jusqu'à l'arrivée de l'Airbus A380. Selon les configurations et le type de classes, il peut accueillir de 366 à 524 passagers. Le 747 vole à vitesse subsonique (environ Mach 0,85) pour un rayon d'action intercontinental (13 450 km pour la version 747-400), qui lui permet dans certaines configurations d'effectuer le trajet New YorkTōkyō sans escale. Au , 1 522 exemplaires avaient été commandés, toutes versions confondues.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Aéronautique


Map of the African Union.svg Portail:Afrique

Bassins des Aghlabides à Kairouan, partiellement alimentés par un système de drainage des eaux du Merguellil.

L’oued Merguellil (وادي مرق الليل) est un oued qui coule dans le centre de la Tunisie, plus précisément à l’ouest de la ville de Kairouan.

Généralement à sec durant une bonne partie de l’année, il draine les précipitations touchant la dorsale tunisienne aux côtés des oueds Zeroud et Nebhana ; il figure ainsi parmi les principaux cours d’eau qui débouchent dans la plaine de Kairouan. Durant les mois humides, il irrigue cette importante région agricole où la nappe phréatique joue un grand rôle.

Longtemps source de crues dévastatrices, il a été maîtrisé au cours du e siècle par la construction de divers aménagements de protection, dont le barrage d’El Haouareb, ce qui n’est pas toutefois sans impact sur l’équilibre de l’environnement régional en termes de gestion de l'eau et d’érosion.

Autres bons articles du portail Afrique


Vikingshipshortened.png Portail:Âge des Vikings

Une mention d'Olaf, appelé Anlafus rex Hẏberniæ (« Olaf roi d'Irlande ») dans la Chronique de Melrose (MS Cotton Faustina B ix).

Olaf Gothfrithson (Óláfr Guðrøðarson en vieux norrois, Amlaíb mac Gofraid en vieil irlandais, Ánláf en vieil anglais) est un roi viking actif dans les îles Britanniques dans la première moitié du Xe siècle. Il règne sur Dublin de 934 à 939, puis sur York de 939 jusqu'à sa mort, en 941.

Fils du roi de Dublin Gothfrith, Olaf appartient aux Uí Ímair, la dynastie des descendants d'Ivar. Il succède à son père à sa mort. En 937, il étend son autorité sur les Vikings de Limerick en s'emparant de leur roi Amlaíb Cenncairech. La même année, il s'allie avec le roi écossais Constantin II contre le roi anglais Æthelstan en vue de reconquérir le royaume viking d'York, sur lequel son père a brièvement régné en 927. Leur campagne se termine par une défaite à la bataille de Brunanburh.

En 939, Olaf profite de la mort d'Æthelstan pour retraverser la mer d'Irlande et s'établir comme roi à York, laissant le royaume de Dublin à son frère Blácaire. Lors d'une rencontre à Leicester, il conclut un accord avec Edmond, le successeur d'Æthelstan, concernant la division de l'Angleterre. Les Vikings ne tardent pas à rompre cet accord en occupant la région des Cinq Bourgs, un événement qui prend peut-être place après la mort d'Olaf en 941. Son cousin Olaf Kvaran lui succède à York.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Âge des Vikings


Flag of Alsace.svg Portail:Alsace

Vue d’un massif montagneux.

La flore du massif des Vosges se répartit entre un étage collinéen et un étage montagnard. L'étage collinéen s'étend jusqu'à 500 mètres d'altitude environ. Au-dessus de 500 mètres se situe l'étage montagnard, dont le point culminant est le Grand Ballon, à 1 424 mètres. Les différentes conditions environnementales (altitude, climat, topographie, types de sol, etc.) sont à l'origine d'une végétation variée. Du fait de l'orientation nord-sud de la zone montagneuse, il existe un contraste marqué entre l'est et l'ouest, les vents d'ouest apportant les précipitations qui tombent en abondance sur le versant lorrain et les sommets, alors que le versant alsacien est plus sec.

Le massif vosgien est recouvert de forêts à 60 %. À moins de 500 mètres d'altitude, la forêt est de type chênaie-hêtraie. Entre 500 et 1 000 mètres, la chênaie-hêtraie cède la place à la hêtraie-sapinière. Au-delà de 1 000 mètres, le sapin disparaît et laisse la place à la hêtraie d'altitude, composée d'arbres de plus en plus chétifs à mesure qu'on gagne en altitude, et qui finit par être remplacée, à partir de 1 200 mètres environ, par des landes appelées localement « hautes chaumes ».


Nuvola filesystems ftp.png Portail:Altermondialisme

Un paradis fiscal est un territoire où la fiscalité est peu importante. Ces territoires sont souvent utilisés par les entreprises pour échapper aux taxes et aux lois des pays où la fiscalité et la transparence financière sont très règlementées.

La plupart des multinationales ont des succursales dans des paradis fiscaux. L’entreprise Parmalat y avait des avoirs, avant de faire faillite et de devenir le plus important scandale financier européeen.

Lire l’article

Amazon river.JPG Portail:Amazonie

Indien Yanomami

Les Yanomami sont un des peuples indigènes parmi les plus nombreux des forêts d’Amérique du Sud, à la fois au Brésil et au Venezuela. Ils constituent un ensemble linguistique et culturel divisé en quatre sous-groupes parlant des langues mutuellement intelligibles. Leur population est estimée à 27 000 personnes, dans laquelle les Yanomami occidentaux représentent près de 50 % de l’ethnie. Bien que chaque communauté se considère comme autonome sur les plans politique et économique, elles entretiennent un vaste réseau social qui émaille de part en part tout le territoire Yanomami...


Lire l’article

Mesoamerican icon2.svg Portail:Amérique précolombienne

Iroquoises au travail, pilant du grain ou des fruits secs (gravure de 1664).

L’économie des Iroquois, telle qu’elle est apparue aux premiers colons européens, reposait sur une organisation collective de la production qui combinait l’agriculture et des activités de type chasse et cueillette. Ce système économique était commun dans ses grands traits à toutes les tribus de la Confédération iroquoise – les Iroquois proprement dit – et plus largement à l’ensemble des peuples iroquoiens du nord - dont les mieux connus sont les Hurons – qui vivaient dans la région correspondant aujourd’hui à l’État de New York et à la zone des Grands Lacs. La Confédération iroquoise s’était constituée peu de temps avant la venue des Européens par le regroupement de cinq tribus, les Cinq-Nations (Sénécas, Cayugas, Onondaga, Oneidas et Mohawks), auxquelles une sixième (les Tuscaroras) s’adjoignit plus tard. Quant aux peuples hurons, bien qu’ennemis traditionnels des Iroquois, ils appartenaient à la même famille linguistique et pratiquaient une économie similaire.

Ces peuples étaient avant tout agriculteurs et se nourrissaient des « trois sœurs » communément cultivées parmi les groupes amérindiens : le maïs, le haricot et la courge. Semi-sédentaires, ils complétaient leur alimentation par la pêche, au printemps, et la chasse, pour laquelle les hommes quittaient les villages de l’automne à l’hiver. Ils avaient élaboré des formes culturelles spécifiques, en rapport avec leur mode de vie. Au nombre de ces créations figuraient leurs conceptions de la nature et de la gestion de la propriété.

Les Iroquois avaient développé une économie très différente du système occidental aujourd’hui dominant. Elle se caractérisait notamment par la propriété collective du sol, une division du travail selon le genre et un mode d’échange fondé principalement sur l’économie de don. Dans cette société relativement homogène, les conflits endémiques avec les nations voisines entretenaient un élément de différenciation interne par le flux de captifs qu’ils produisaient et dont le statut pouvait aller de l’esclavage à l’adoption

Autres articles de qualités sélectionnés au sein du portail Amérique précolombienne


Anarchy-symbol.svg Portail:Anarchisme

Noam Chomsky en 2004

Noam Chomsky (né le 7 décembre 1928, à Philadelphie, Pennsylvanie) est professeur honoraire de linguistique au Massachusetts Institute of Technology, connu comme le fondateur de la linguistique générative.Il s'est fait connaître du grand public, à la fois dans son pays et à l'étranger, par son parcours d'intellectuel engagé de sensibilité anarchiste.

Il est considéré comme le créateur de la théorie de la grammaire générative, qui se distingue par sa recherche des structures innées du langage naturel, contribution souvent décrite comme la plus importante dans le domaine de la linguistique théorique du e siècle. Les deux textes fondateurs de l’école générative sont : Syntactic Structures (traduit par Structures syntaxiques) en 1957 et Aspects of the Theory of Syntax (Aspect de la théorie syntaxique) en 1965 mais le lecteur pourra se faire une idée des questions théoriques dans Language and Mind (Le Langage et la pensée). Ses travaux les plus récents ont pour thème le « programme minimaliste » en sciences cognitives.

En parallèle de sa carrière scientifique, Noam Chomsky mène une intense activité militante depuis le milieu des années 1960 lorsqu'il a pris publiquement position contre l'engagement américain au Viêt Nam. Sympathisant du mouvement anarcho-syndicaliste et membre du syndicat IWW, il a donné une multitude de conférences un peu partout dans le monde et a publié de nombreux livres et articles dans lesquels il fait part de ses analyses historiques, sociales et politiques. Ses critiques portent tout particulièrement sur la politique étrangère des États-Unis d'Amérique et le fonctionnement des mass médias.

Il est considéré comme une figure intellectuelle majeure du monde contemporain, à la fois controversée et admirée.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Anarchisme


Alfred den store, Nordisk familjebok.png Portail:Anglo-Saxons

Stigand représenté sur la tapisserie de Bayeux.

Stigand est un ecclésiastique anglais mort le 21 ou le 22 février 1072. Il est archevêque de Cantorbéry de 1052 à 1070.

Issu d'une famille anglo-scandinave, Stigand entre au service du roi Knut le Grand en tant que chapelain de la fondation royale d'Ashingdon en 1020. Il joue ensuite un rôle de conseiller auprès du roi, puis de ses fils et successeurs. Sous le règne d'Édouard le Confesseur, Stigand semble devenir le principal responsable de l'administration du royaume. Il est nommé évêque d'Elmham en 1043, puis évêque de Winchester quatre ans plus tard. En 1052, il est choisi pour succéder à l'archevêque de Cantorbéry Robert de Jumièges, qui s'est enfui d'Angleterre. Comme son prédécesseur n'est pas mort, il ne bénéficie pas d'une légitimité incontestée, et plusieurs évêques anglais élus dans les années qui suivent préfèrent être sacrés par son homologue d'York, voire par le pape.

Ayant conservé le siège de Winchester en plus de celui de Cantorbéry, Stigand accumule au fil des ans une immense fortune personnelle : il est le troisième homme le plus riche d'Angleterre en 1066, après le roi Édouard et le comte Harold Godwinson. Cette année-là, il assiste aux derniers instants du roi, puis au couronnement de son successeur, Harold. Après la mort de ce dernier à la bataille d'Hastings en octobre, il se soumet à Guillaume le Conquérant. Le jour de Noël, il assiste au sacre de Guillaume, mais n'y officie pas : c'est l'archevêque d'York Ealdred qui couronne le nouveau roi.

En dépit de pressions croissantes, Stigand continue à apparaître à la cour et à consacrer des évêques pendant plus de trois ans. Il est déposé en 1070 par des légats pontificaux et emprisonné à Winchester, où il trouve la mort deux ans plus tard. Par la suite, les Normands noircissent volontiers son image pour justifier de la nécessité de réformer le clergé anglais.

Voir les autres articles sélectionnés


Animation.svg Portail:Animation

Walt Disney

Walt Disney est connu comme producteur, directeur, scénariste, doubleur et animateur américain de film d'animation. Il fonde dès 1923 la société Walt Disney Company et devient petit à petit l'un des producteurs de dessins animés les plus célèbres au monde. Il propulse l'animation au premier plan du cinéma en lançant le premier long métrage d'animation à la fois sonore et en couleurs : Blanche-Neige et les Sept Nains (1937). Entrepreneur de génie, il édifie le parc à thèmes Disneyland autour de ses productions cinématographiques. Walt Disney et sa société ont créé un bon nombre des personnages animés les plus connus au monde, dont l'un est considéré par beaucoup de biographes comme son alter ego, Mickey Mouse.

Énormément récompensé pour la diversité de son œuvre avec une Médaille d'or du Congrès, une Légion d'honneur, ou plusieurs Oscars dont l'Oscar d'honneur, on retrouve aussi son étoile sur la Walk of Fame à Hollywood.

Wikipe-tan face.svg Portail:Animation et bande dessinée asiatiques

Pikachu (ピカチュウ?) est une espèce de Pokémon, une créature de fiction issue de la franchise médiatique Pokémon de Nintendo. Il est apparu la première fois au Japon en 1996, dans les jeux vidéo Pokémon Vert et Pokémon Rouge, créés par Satoshi Tajiri. Initialement conçu comme un personnage secondaire, Pikachu est devenu la mascotte de l'univers Pokémon après avoir été choisi comme personnage principal dans l'adaptation télévisuelle du jeu, aux côtés de son dresseur Sacha. Il apparaît depuis de manière récurrente dans le marketing de la franchise, au point de désigner parfois celle-ci par métonymie.

Généralement décrit comme une souris électrique, Pikachu est imaginé par l'équipe de Game Freak et dessiné par Ken Sugimori. Il est créé en même temps que son évolution, Raichu ; à partir de la seconde génération, il est également doté d’une pré-évolution, Pichu. Pikachu est de type électrique et occupe le 25e emplacement dans le Pokédex national, l'encyclopédie qui recense les différentes espèces de Pokémon.

Considéré comme une icône de la culture kawaii et présenté par Anne Allison comme l'équivalent japonais de Mickey Mouse, il est devenu mondialement célèbre et réapparaît parodié dans d'autres séries animées comme Les Simpson ou Drawn Together.


Autres articles sélectionnés au sein du portail Animation et bande dessinée asiatiques

Sarony Napoleon - Sarah Bernhardt 1900.jpg Portail:Années 1900

Dessin de 1905 représentant Leon Czolgosz tirant sur le président McKinley.

L’assassinat de William McKinley est l’attentat perpétré dans l’État de New York le contre le président des États-Unis, William McKinley, alors qu’il visitait l’exposition Pan-américaine au Temple of Music à Buffalo. Au moment de lui serrer la main, l’anarchiste Leon Czolgosz tira deux coups de pistolet sur le président, qui d’abord se remit de ses blessures, avant que son état se détériore rapidement six jours plus tard et qu’il ne meure le .

Après l’assassinat, Theodore Roosevelt prit la succession et fit voter une loi interdisant l’entrée du territoire aux anarchistes. Le Congrès chargea officiellement le Secret Service de la protection rapprochée des présidents.


Elvis Presley 1970.jpg Portail:Années 1950

Le président de la fédération sud-africaine, Danie Craven.

L’équipe de France de rugby à équipe de France de rugby à XV en tournée en 1958 est la première équipe de rugby à rugby à XV représentant la France à se déplacer dans l’hémisphère Sud dans une nation du Commonwealth. Elle effectue une tournée en Afrique du Sud en 1958 et termine invaincue en test match avec une victoire et un match nul.

Les Springboks — surnom de l’équipe d’Afrique du Sud — affrontent les Français dans une série historique pour les Bleus — surnom de l’équipe française — pourtant handicapés par plusieurs absences. Lors du premier test match, la sélection française obtient un match nul 3-3. La tournée est un succès complet car le , l’équipe de France remporte sa première victoire par 9-5 face aux Springboks lors du second test match à l’Ellis Park de Johannesburg, sous la conduite de Lucien Mias, le Docteur Pack. L’équipe de France démontre alors qu’elle peut rivaliser avec les meilleures équipes au monde. Ces bons résultats préfigurent les succès à venir dans le Tournoi des cinq nations.

Valéry Giscard d’Estaing 1978.jpg Portail:Années 1970

Gerald Ford.

Gerald Rudolph Ford, Jr., né sous le nom de Leslie Lynch King, Jr. le à Omaha (Nebraska) et mort le à Rancho Mirage (Californie), est un homme d'État américain, 38e président des États-Unis du au .

Avant d'accéder à la vice-présidence à la suite de la démission de Spiro Agnew, en décembre 1973, il occupa pendant vingt-cinq ans le siège de représentant du cinquième district du Michigan à la Chambre fédérale. Au cours de cette période, il assuma la charge de leader de l'opposition républicaine pendant huit ans.

Son mandat présidentiel intérimaire suite à la démission de Richard Nixon fut marqué par la Guerre froide et les conséquences du premier choc pétrolier. Gerald Ford intervint moins que ses prédécesseurs dans les affaires du Viêt Nam et signa les accords d'Helsinki, en 1975, qui favorisèrent la détente avec l'URSS. Dans le domaine de la politique intérieure, il prit la décision controversée d'accorder la grâce présidentielle à Richard Nixon après le scandale du Watergate. Durant son mandat, le Congrès prit une importance croissante dans les affaires internationales, alors que le rôle du président s'amoindrit. Enfin, sur le plan économique, il dut faire face à la récession et à l'inflation...

Autres bons articles du portail des années 1970


Imac G5 20inch.jpg Portail:Années 1980

La centrale de Tchernobyl en Europe

La catastrophe de Tchernobyl est un accident nucléaire particulièrement grave survenu le dans la centrale nucléaire Lénine située sur un affluent du Dniepr à environ 15 km de Tchernobyl (Ukraine) et 110 km de Kiev, près de la frontière avec la Biélorussie.

La catastrophe de Tchernobyl résulte de la fusion du cœur d'un réacteur nucléaire (le réacteur n°4), par l'élévation excessive de la température des barres (crayons) constituant le combustible nucléaire. Lorsque la chaleur produite par le réacteur n'a plus été évacuée en quantité suffisante par le système de refroidissement, le combustible nucléaire s'est mis à fondre.

Lire l'article

Autres bons articles du portail des années 1980



Carmacs-bridge across Yukon River.JPG Portail:Années 1990

Céline Dion chantant à Montréal en 2008

Céline Dion (née à Charlemagne, Québec le ) est une chanteuse canadienne. Québécoise francophone, elle commence sa carrière dans les années 1980 et en 1990 enregistre son premier album en anglais, Unison, qui lui permet de se faire connaître aux États-Unis et dans le monde entier.Ensuite, elle alterne les albums en langue française et anglaise et réussit à s'imposer comme l'une des plus importantes chanteuses dans ces deux langues.

En 25 ans de carrière, Céline Dion a enregistré plus de 25 albums francophones et anglophones. En 2004, lors de la cérémonie des World Music Awards, elle a reçu un Chopard Diamond award pour avoir vendu plus de 175 millions d'albums. Sony BMG, sa maison de production, a annoncé en 2007 que le total de ses ventes avait atteint 200 millions d'albums et 230 millions en incluant les monoplages (singles).

Lire l'article

Autres bons articles du portail des années 1990


Blason de l'Aquitaine et de la Guyenne.svg Portail:Aquitaine

La fleur du dartrier, une plante à laquelle Jacques Delisse a consacré un mémoire.

Jacques Delisse, né le à Dax et mort le à Bordeaux, est un botaniste et pharmacologue français qui participa à la première partie de l'expédition vers les Terres australes commandée par Nicolas Baudin au départ du Havre à compter du . Installé à bord du Naturaliste, il herborisa à Tenerife puis descendit à l'île de France, l'actuelle île Maurice, durant une escale qui vit plusieurs autres membres renoncer à la suite du voyage d'exploration scientifique dans lequel ils étaient engagés. Il demeura dans la colonie de l'océan Indien malgré la capture de cette dernière par les Britanniques, y ouvrit la première pharmacie connue et fut par la suite le cofondateur de la Société d'histoire naturelle de l'île Maurice et d'une banque appelée banque de Maurice. Il ne rentra en France avec ses enfants qu'à la mort de sa femme rencontrée sur place.

Notre-dame-paris.jpg Portail:Architecture chrétienne

La primatiale vue depuis Fourvière.

La primatiale Saint-Jean-Baptiste-et-Saint-Étienne (dite aussi, plus simplement, cathédrale Saint-Jean) est le siège épiscopal de l'archidiocèse de Lyon. Elle a rang de cathédrale et de primatiale : l'archevêque de Lyon a le titre de Primat des Gaules ; le titulaire depuis 2002 est Mgr Philippe Barbarin.

Elle est située dans le cinquième arrondissement de Lyon, au cœur du quartier médiéval et Renaissance du Vieux Lyon, dont elle est un des éléments marquants. Au Moyen Âge, elle faisait partie d'un complexe d'églises et d'autres bâtiments ecclésiaux, le groupe cathédral, qui comprenait entre autres les églises Saint-Étienne et Sainte-Croix, détruites à la Révolution, ainsi que l'actuelle manécanterie.

Originellement, l'église a été consacrée sous le patronage de saint Étienne, tandis que son baptistère était consacré sous celui de saint Jean-Baptiste, mais, comme cela est fréquent, le vocable du baptistère s'est ensuite appliqué dans la désignation courante. La première cathédrale dont l'existence est attestée, et que les sources de l'époque se contentent d'appeler maxima ecclesia, c'est-à-dire la « grande église », a été bâtie par Patient. La seconde, plus grande et datée du IXe siècle, est l'œuvre de Leidrade.

L'édifice actuel est un projet de longue haleine, porté dans sa conception par trois archevêques successifs au moment où l'architecture occidentale bascule du roman au gothique : Guichard de Pontigny envisage et entame la construction d'une église romane, Jean Belles-mains entame la transformation de l'édifice en un ouvrage gothique dont les ressorts techniques ne sont pas encore pleinement maîtrisés, enfin Renaud de Forez transforme le projet, grâce à l'évolution des savoir-faire, pour donner à la cathédrale son aspect actuel. La construction s'étale sur trois siècles, de 1175 à 1480. Le site contraint, entre colline et rivière, ainsi que les luttes politiques entre les différentes puissances régentant Lyon au Moyen Âge central, ont empêché la cathédrale de disposer d'un terrain aussi vaste et aussi favorable que ses concepteurs l'auraient souhaité. Par ailleurs, l'absence du savoir-faire particulier des bâtisseurs de cathédrale du Bassin parisien est une des causes de la relative modestie des dimensions et de l'ornementation de Saint-Jean.

Fortement endommagée par les guerres de religion en 1562, puis par la Révolution française et le siège de Lyon en 1793, la primatiale est restaurée au XIXe siècle. Les premiers travaux sont assez modestes et fortement empreints de classicisme ; mais cette politique change vigoureusement avec l'arrivée d'un nouvel architecte, Tony Desjardins, qui donne un élan inédit à la restauration. De son point de vue, non seulement les travaux doivent rendre à l'église son aspect médiéval, mais cet aspect est à sublimer pour faire de Saint-Jean une « cathédrale idéale » reflétant l'esprit gothique du XIIIe siècle...

Autres articles sélectionnés au sein du portail Architecture chrétienne


Flag map of Armenia.svg Portail:Arménie

AkhtalaMonastery.JPG

Le monastère d'Akhtala (en arménien Ախթալա վանք ; en géorgien ახტალის ტაძარი) est un monastère-forteresse arménien du e siècle situé à proximité de la ville d'Akhtala, dans le marz de Lorri, à 185 kilomètres au nord d'Erevan. Ce monastère de l'Église apostolique arménienne, qui a un temps relevé de l'Église orthodoxe géorgienne, lors de la suzeraineté de la reine Tamar de Géorgie sur l'Arménie zakaride, n'est actuellement pas en activité. La forteresse a joué un rôle majeur dans la protection des régions du nord-ouest de l'Arménie et est une des mieux préservées du pays. L'église principale du complexe est renommée pour ses fresques. Le monastère apparaît pour la première fois sous ce nom dans un décret royal de 1438 ; le nom serait d'origine turque et signifierait « clairière blanche ».

Autres articles sélectionnés au sein du portail Arménie


Young boxers fresco, Akrotiri, Greece.jpg Portail:Arts martiaux

Le fils et son père au Lake View Cemetery de Seattle.

Fils du légendaire acteur et maître d’art martial Bruce Lee et de sa femme Linda Emery, Brandon Lee naît à Oakland en Californie. Alors que Brandon n’a encore que 3 mois, la petite famille part s’installer à Los Angeles. En 1971, la famille déménage pour Hong Kong, où Bruce Lee tourne trois films entre 1971 et 1973.

Lorsque Brandon atteint 8 ans, son père décède brutalement, d’un œdème cérébral causé par une allergie médicamenteuse. Linda ramène alors aux États-Unis ses enfants (Brandon et sa petite sœur, Shannon née en 1969). Ils restent provisoirement dans la ville natale de Linda, Seattle, où Bruce est enterré, puis déménagent dans le comté de Los Angeles, dans la petite ville de Rolling Hills où Brandon passe la majeure partie de son enfance.

Il entre à l’université de Chadwick School, mais est renvoyé pour insubordination trois mois avant de recevoir son diplôme. Il obtient son GED (General Educational Development) en 1983 puis part à l’Emerson College de Boston dans le Massachusetts où il s’inscrit en section théâtre. Un an après, il part à New York où il prend des cours dans la célèbre académie Actors Studio de Lee Strasberg. Il fait partie du groupe American New Theatre fondé par son ami John Lee Hancock.

Handshake icon.svg Portail:Associations

ADLB

Les Lignages de Bruxelles qui avaient nom Sleeus, Sweerts, Serhuyghs, Steenweeghs, Coudenbergh, Serroelofs et Roodenbeke ont formé depuis le Moyen Âge jusqu’à la fin de l’Ancien Régime une classe d’hommes particulière destinée "à diriger la cité avec sagesse, à la défendre avec force et à la rendre plus belle et plus prospère".

À cette triple mission, correspondaient les trois fonctions dont les Lignages de Bruxelles ont eu le monopole jusqu'à la fin de l'Ancien Régime.

  • À leur première fonction correspondait leur rôle d'échevins c'est-à-dire de juges et d'administrateurs de la ville, avec comme modèle le légendaire juge et échevin intègre Herkenbald dit "le Justicier".
  • À leur seconde fonction correspondait leur rôle de chefs des milices et de la cavalerie urbaines puis de capitaines des gardes bourgeoises, avec comme modèle le héros Everard t'Serclaes.
  • À leur troisième fonction correspondait leur rôle dans le développement économique et leur service pour le bien-être de la population en tant que dirigeants de la Suprême Charité, fondateurs et gestionnaires d'hôpitaux, d'hospices et d'institutions de bienfaisance ainsi qu'en tant que Doyens et Octovirs de la Chambre de Commerce appelée Gilde Drapière, Surintendants du canal de Bruxelles ou responsables des travaux et de l'embellissement public, avec comme modèle un Jean de Locquenghien créateur du Canal de Bruxelles. C'est cette mission d'embellir la ville qui les incita à construire de splendides bâtiments publics comme l'hôtel de ville ou la Grand-Place.
Lire la suite


Atlantis taking off on STS-27.jpg Portail:Astronautique

H-IIA F13 launching KAGUYA.jpg

Le programme spatial japonais regroupe l'ensemble des activités spatiales civiles ou militaires japonaises. Lancé au milieu des années 1950, le programme a à son actif de nombreuses réalisations qui ont fait du Japon la quatrième puissance spatiale de la planète. Après avoir développé de manière autonome les lanceurs Mu utilisant la propulsion à propergol solide, les ingénieurs japonais ont réussi avec la famille des H-II à maitriser les techniques les plus avancées en matière de propulsion (hydrogène liquide). Dans le domaine scientifique, le Japon place régulièrement en orbite des observatoires spatiaux et a développé une expertise dans l'observation du rayonnement X. Le Japon a obtenu des résultats plus mitigés dans le domaine de l'exploration du système solaire mais a devancé la NASA en réussissant à récupérer un échantillon de sol d'astéroïde grâce à sa sonde Hayabusa qui a par ailleurs démontré les capacités du Japon dans le domaine de la propulsion électrique. L'industrie spatiale japonaise a également développé une forte compétence dans le domaine des télécommunications, de l'Observation de la Terre et des applications spatiales militaires.

L'activité spatiale du Japon a longtemps été sous l'influence de la politique spatiale américaine ce qui s'est traduit notamment par une implication particulièrement importante dans le développement de la Station spatiale internationale (12,8 % des investissements contre 8,3 % pour l'Agence spatiale européenne) ainsi que le développement du vaisseau cargo HTV avec des retombées nettement positives comme la proportion élevée d'astronautes japonais dans l'équipage de celle-ci. Durant les années 1990, le programme spatial japonais est en crise : le climat économique au Japon ne permet plus de financer tous les projets retenus et plusieurs missions sont victimes de défaillances matérielles. Jusqu'en 2003, le programme spatial japonais était pris en charge par deux organismes : l'ISAS chargée des missions scientifiques et la NASDA plus tourné vers les applications spatiales. Cette situation qui entrainait la coexistence de deux familles de lanceurs et d'installations de lancement distinctes a cessé avec la création en 2003 de la JAXA réunissant les activités des deux organismes ainsi que celle du NAL organisme consacré à la recherche aéronautique.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Astronautique


Australia stub.svg Portail:Australie

D. novaehollandiae novaehollandiae à collier blanc au Victoria

L’Émeu d’Australie (Dromaius novaehollandaiae) est la seule espèce de la famille des dromaiidés, encore vivante de nos jours.

C’est aussi, par sa taille, le deuxième plus grand oiseau du monde actuel derrière l’autruche. Il peut atteindre deux mètres de haut. Cet oiseau brun, au plumage original est commun sur presque tout le territoire australien bien qu’il évite les régions trop densément peuplées, les zones trop humides ou trop sèches. Il peut voyager sur de grandes distances d’un bon pas et si besoin courir à 50 kilomètres/heure. Ce sont des oiseaux nomades capables de parcourir de nombreux kilomètres à la recherche d’une nourriture variée à base de plantes et d’insectes.

La sous-espèce d’émeu qui habitait la Tasmanie (diemenensis) s’est rapidement éteinte après l’arrivée des premiers Européens en 1788. La répartition des différentes sous-espèces (novaehollandiae, woodwardi et rothschildi) a aussi été modifiée par les Européens. Alors qu’autrefois les émeus étaient très communs sur la côte est de l’Australie, ils y sont maintenant devenus rares ; en revanche, le développement de l’agriculture et la création de points d’eau pour le bétail à l’intérieur du continent ont fait augmenter leurs effectifs dans les régions arides. On les élève pour leur viande, leur huile et leurs plumes.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Australie


TheStructorr Lamborghini Gallardo.svg Portail:Automobile

Lancia D50 en démonstration à Goodwood

La Lancia D50 est une monoplace de Formule 1 conçue par l’ingénieur italien Vittorio Jano en 1953 pour le compte de la Scuderia Lancia qui l’a engagée en championnat du monde de Formule 1 en 1954 et 1955. Cette monoplace novatrice (premier moteur V8 semi-porteur engagé en Formule 1) ne disputera toutefois que quatre Grands Prix sous sa dénomination originelle à la suite du décès de son pilote Alberto Ascari, au drame des 24 Heures du Mans 1955 et à la faillite de la firme Lancia e Cia. Fin 1955, Lancia, en cessation de paiement, quitte la compétition automobile et offre à la Scuderia Ferrari ses châssis D50 qui seront engagés en 1956 sous la dénomination Lancia-Ferrari D50, en 1957 sous le nom de Ferrari 801 et serviront de base à la conception de la Ferrari D246 engagée en 1958.

Les différentes versions de D50 ont pris le départ de 18 Grands Prix de championnat du monde et décroché 5 victoires, 19 podiums, 8 pole positions et 6 meilleurs tours en course. Juan Manuel Fangio devient champion du monde à son volant en 1956.


WBDbulle2.svg Portail:Bande dessinée

Cosplay de plusieurs personnages du manga.

L’Attaque des Titans (進撃の巨人, Shingeki no Kyojin?, litt. L’Avancée des Géants) est un shōnen manga écrit et dessiné par Hajime Isayama. Il est prépublié depuis septembre 2009 dans le magazine Bessatsu Shōnen Magazine de l’éditeur Kōdansha, et seize tomes sont sortis en avril 2015. La version française est publiée par Pika Édition depuis juin 2013.

L’histoire tourne autour du personnage d’Eren Jäger dans un monde où l’humanité vit entourée d’immenses murs pour se protéger de créatures gigantesques, les Titans. Le récit raconte le combat mené par l’humanité pour reconquérir son territoire, en éclaircissant les mystères liés à l’apparition des Titans.

Une adaptation en série télévisée d’animation de vingt-cinq épisodes produite par Wit Studio est diffusée initialement entre avril et septembre 2013 sur la chaîne MBS au Japon. La version originale sous-titrée en français est diffusée et distribuée par Wakanim en streaming et téléchargement légal, et par @Anime en DVD et Blu-ray. Des Original Video Animation sont commercialisés régulièrement au format DVD avec des éditions limitées du manga, et un film live en deux parties est prévu pour l’été 2015. Des adaptations en jeux vidéo, light novels et séries dérivées ont également vu le jour.

La série est un succès commercial à l’échelle mondiale, avec un tirage total s’élevant à plus de quarante millions d’exemplaires en août 2014. L’adaptation en anime a notamment permis une large popularisation de l’œuvre à l’international. L’accueil critique est également positif, de par l’atmosphère et le développement du récit, récompensé par de nombreux prix prestigieux, bien que le thème de la série soit sujet à controverse dans certains pays.

En-tête Bioch2.jpg Portail:Biochimie

Le cycle de Krebs.

Le cycle de Krebs ou cycle des acides tricarboxyliques ou encore cycle de l’acide citrique (citrate) est au centre du métabolisme cellulaire. Il a été découvert par le biologiste Hans Adolf Krebs en 1937.

Il est le point final et commun du catabolisme des glucides, lipides et protides


Lire l’article

DNA molecule closeup.jpg Portail:Biologie

Un olivier en Turquie.

L’olivier, olivier d'Europe ou olivier commun (Olea europaea L. subsp. europaea var. europaea), est un arbre du genre Olea appartenant à la famille des oléacées. Il est cultivé dans les régions de climat méditerranéen pour son fruit, l'olive, qui donne une huile très appréciée.

L’olivier était connu des anciens Égyptiens plus de 20 siècles avant l’ère chrétienne. C’est aussi une des plantes les plus citées dans la Bible. Depuis l’Antiquité, l’olivier est le symbole de la ville d’Athènes et de sa déesse éponyme. La culture de l’olivier occupe dans le monde 8,6 millions d’hectares pour une production de 17,3 millions de tonnes d’olives.

Lire l’article

DNA molecule closeup.jpg Portail:Biologie (portails)

Portail ecologie top.png

Le portail Écologie offre une vue d'ensemble des articles liés aux domaines de l'écologie fondamentale et appliquée sur Wikipédia. N'hésitez pas à venir le découvrir et à apporter votre contribution, si vous le souhaitez, au travers de son projet associé...



Accéder au portail et au projet associé...

En-tête BCM3.jpg Portail:Biologie cellulaire et moléculaire

Cellules épithéliales en culture. L'ADN est coloré en vert, les filaments de kératine en rouge.

La réaction en chaîne par polymérase (PCR est l'abréviation anglophone de Polymerase Chain Reaction, l'acronyme français ACP pour Amplification en Chaîne par Polymérisation est très rarement utilisée) est une méthode de biologie moléculaire d'amplification génique in vitro qui permet de copier en très grand nombre une séquence d'ADN ou d'ARN connue, à partir d'une faible quantité d'acide nucléique. Cette technique permet entre autres de détecter la présence de virus, d'OGM...


Lire l’article

Chelmon rostratus 2.jpg Portail:Biologie marine

Mola mola.jpg

La môle (Mola mola), appelée aussi poisson lune, est l'une des espèces de poisson les plus lourdes, son poids dépassant régulièrement la tonne. On la trouve dans les eaux tropicales et tempérées tout autour du monde. C'est un animal à la tête proéminente, sans queue et peu épais par rapport à sa hauteur. Nageoires comprises, une môle peut être aussi haute que longue.

La môle se nourrit principalement de méduses qu'elle consomme en grandes quantités en raison de leur faible valeur nutritionnelle. Les femelles pondent plus d'œufs que n'importe quel autre vertébré connu. Les môles adultes ont peu de prédateurs, si ce n'est les lions de mer, les orques ou les requins. L'homme, dans certaines parties du monde, la considère comme un mets délicat comme au Japon ou à Taïwan mais la commercialisation de sa chair est interdite dans l'Union européenne.

Silhouette of a Tree.svg Portail:Bois et forêt

Vue d’un massif montagneux.

La flore du massif des Vosges se répartit entre un étage collinéen et un étage montagnard. L'étage collinéen s'étend jusqu'à 500 mètres d'altitude environ. Au-dessus de 500 mètres se situe l'étage montagnard, dont le point culminant est le Grand Ballon, à 1 424 mètres. Les différentes conditions environnementales (altitude, climat, topographie, types de sol, etc.) sont à l'origine d'une végétation variée. Du fait de l'orientation nord-sud de la zone montagneuse, il existe un contraste marqué entre l'est et l'ouest, les vents d'ouest apportant les précipitations qui tombent en abondance sur le versant lorrain et les sommets, alors que le versant alsacien est plus sec.

Le massif vosgien est recouvert de forêts à 60 %. À moins de 500 mètres d'altitude, la forêt est de type chênaie-hêtraie. Entre 500 et 1 000 mètres, la chênaie-hêtraie cède la place à la hêtraie-sapinière. Au-delà de 1 000 mètres, le sapin disparaît et laisse la place à la hêtraie d'altitude, composée d'arbres de plus en plus chétifs à mesure qu'on gagne en altitude, et qui finit par être remplacée, à partir de 1 200 mètres environ, par des landes appelées localement « hautes chaumes ».


Flag of Brittany (Gwenn ha du).svg Portail:Bretagne

Flocage « Delhommeau » apposé sur un t-shirt, en l'honneur de son passage au Football Club de Metz.

Pascal Delhommeau, né le à Nantes, est un footballeur français. Évoluant au poste de défenseur central, il joue quatorze saisons au niveau professionnel et près de 300 matchs au sein de quatre équipes différentes.

Formé au FC Nantes, Delhommeau intègre l'effectif professionnel en 1997 et joue ses premiers matchs au haut niveau l'année suivante. Après trois saisons où il n'arrive pas à s'imposer parmi les titulaires, il est prêté au FC Lorient pour la deuxième partie de la saison 2001-2002. Après cette courte période dans la région bretonne, qui le voit remporter la Coupe de France 2001-2002, il revient à Nantes et devient un joueur clé de l'équipe pendant quatre saisons. Delhommeau reçoit le surnom du « Squale », pour ses qualités défensives ainsi que sa vigilance.

Se sentant écarté par l'entraîneur Serge Le Dizet, il quitte son club formateur en 2006 pour le FC Metz, évoluant en deuxième division. Dès sa première saison chez les Messins, il remporte le titre de champion de France de Ligue 2 et revient parmi l'élite du football français.

En 2008, il signe avec le Vannes OC, en Ligue 2, et joue trois saisons avec les Vénètes avant de prendre sa retraite professionnelle à la fin de la saison 2010-2011 à l'âge de trente-deux ans. Ensuite, Delhommeau retourne au niveau amateur où il intègre l'équipe de son village d'enfance, l'US Château-Thébaud, devenant éducateur auprès des jeunes joueurs.

Flag of California.svg Portail:Californie

Gwen Stefani

Gwen Stefani, née le à Fullerton, en Californie, est une chanteuse, auteur-compositrice-interprète et styliste américaine. Elle est principalement connue pour être membre du groupe No Doubt depuis 1986 en tant que chanteuse du groupe dont le premier album No Doubt est sorti en 1992, suivi de The Beacon Street Collection et Tragic Kingdom tous les deux sortis en 1995, puis le groupe est de retour en 2000 avec Return of Saturn suivi en 2001 de Rock Steady, qui comprend la chanson Hey Baby.

En 2004, Stefani lance sa carrière solo avec son premier album Love. Angel. Music. Baby., suivi en 2006 par l'album The Sweet Escape. En 2008, Stefani réintègre le groupe No Doubt qui se reforme. En 2016, dix ans après son dernier album solo, Stefani sort This Is What the Truth Feels Like. Elle poursuit en octobre 2017 avec un album de chansons de Noël You Make It Feel Like Christmas.

En 2003, elle débute dans le stylisme avec sa ligne de vêtement L.A.M.B. et étend sa collection avec en 2005 la ligne Harajuku Lovers, avec une forte inspiration de la mode et la culture japonaise. Lorsque Stefani se produit en concert, elle est accompagnée de danseuses, les Harajuku Girls. De 2002 à 2015, elle a été mariée avec le musicien grunge Gavin Rossdale, avec qui elle a trois fils.


Maple Leaf (from roundel).png Portail:Canada

Présentation du Théâtre de Neptune face à l'habitation de Port-Royal. Dessin de Charles William Jefferys.

Le théâtre acadien est le théâtre produit en Acadie ou considéré comme tel. La dramaturge la plus connue est Antonine Maillet, dont la pièce de théâtre La Sagouine a été présentée plus de deux mille fois avec Viola Léger en tant qu'unique comédienne.

La première pièce, Le Théâtre de Neptune, fut créée par Marc Lescarbot en 1606. Il n'y eut pourtant pas de théâtre durant deux siècles en raison du contexte socio-économique et politique difficile. La tradition orale devint toutefois florissante avec les veillées et leur conteurs, ayant une influence jusqu'à ce jour. Les collèges acadiens développèrent une activité théâtrale à partir de 1864, notamment au Collège Saint-Joseph fondé par Camille Lefebvre à Memramcook. Des professeurs comme Alexandre Braud et Jean-Baptiste Jégo créèrent des pièces très populaires, souvent sur un thème nationaliste ou religieux. De petites productions paroissiales emboîtèrent le pas mais l'accent ne fut pas mis sur la dramaturgie, seuls Pascal Poirier et James Branch écrivirent de véritables pièces. Les premières troupes indépendantes furent fondées dans les années 1950, constituant une perte d'influence des collèges et de l'Église.

La production de Les Crasseux d'Antonine Maillet en 1968 est considérée comme le véritable début du théâtre acadien. Un programme d'arts dramatiques est créé l'année suivante à l'Université de Moncton, dont furent issus de nombreux artistes et artisans. Les troupes Les Feux chalins et le Théâtre amateur de Moncton furent fondées la même année. Présentée en 1971, La Sagouine d'Antonine Maillet connut un succès phénoménal à la suite de sa mise en scène au Théâtre du Rideau Vert de Montréal en 1972.

Le Théâtre populaire d'Acadie, la première troupe professionnelle, fut fondée en 1974 à Caraquet. Elle produisit, entre autres, Louis Mailloux de Jules Boudreau et Calixte Duguay ainsi que Le Djibou de Laval Goupil. Le Théâtre l'Escaouette fut fondé en 1977 à Moncton et donna une grande place à l'œuvre d'Herménégilde Chiasson, un artiste multidisciplinaire. Antonine Maillet poursuivit sa carrière, autant au théâtre qu'en littérature. Le théâtre acadien se diversifia dans ses genres et ses thèmes. Le TPA se concentra sur le répertoire alors que le Théâtre l'Escaouette favorisa la création. La dramaturgie s'améliora mais le manque de textes acadiens fut difficile à combler.

Le contexte économique difficile des années 1980 força la Compagnie Viola-Léger à cesser ses activités en 1989, trois ans après sa fondation, alors que les autres troupes annulèrent des productions. Les troupes se redirigèrent vers les productions pour enfants, où les textes d'Herménégilde Chiasson se démarquèrent. Le Pays de la Sagouine fut fondé en 1992 à Bouctouche d'après l'œuvre d'Antonine Maillet, qui continua à le fournir en textes. De plus en plus de pièces de théâtre furent publiées. Le théâtre redevint plus adulte au milieu des années 1990, et connut un renouveau par la fondation de troupes, dont Moncton Sable en 1996, et l'arrivée de nouveaux dramaturges, dont Gracia Couturier, mais Herménégilde Chiasson conserva une influence. La place qu'occupa les productions québécoises s'attira toutefois des critiques. Quelques nouveaux succès financiers et critiques, dont la reprise de la pièce Louis Mailloux, ainsi que la fondation de festivals, mirent tout de même en valeur les créations typiquement acadiennes.


Mascara Blue Demon.svg Portail:Catch

Tajiri, l'un des lutteurs et personnages du jeu.

ECW Hardcore Revolution est un jeu vidéo de catch professionnel, édité et distribué par la société Acclaim Entertainment. Officiellement annoncé en 1999, il s'agit du tout premier jeu vidéo inspiré de l'univers de la fédération de catch américaine Extreme Championship Wrestling (ECW), et le premier jeu vidéo de catch à être classé « M » par l'organisation Entertainment Software Rating Board. Après l'acquisition de la licence, le jeu est développé dans son intégralité aux studios Acclaim de Salt Lake City. Entretemps, une campagne publicitaire est menée par Acclaim Entertainment et la ECW.

Le jeu est initialement commercialisé le sur consoles Nintendo 64 et PlayStation en Amérique du Nord, et entre février et mars 2000 en Europe. Il est ensuite adapté sur supports Game Boy Color et Dreamcast, et commercialisé à l'international entre février et mars 2000. Il est suivi plus tard d'un second et dernier jeu de la série ECW intitulé ECW Anarchy Rulz, en août 2000. Il propose au joueur une cinquantaine de personnages - une dizaine seulement dans la version Game Boy Color - à l'effigie des lutteurs, ainsi qu'une variété d'options, de matchs, d'arènes personnalisables, et la possibilité de créer un personnage.

Du 13 au 19 février 2000, ECW Hardcore Revolution est le second jeu vidéo le plus vendu sur PlayStation aux États-Unis, avec 600 000 exemplaires. Le jeu est mal accueilli par l'ensemble de la presse spécialisée, qui critique surtout l'usage du même moteur de jeu que WWF Attitude, un jeu vidéo paru un an plus tôt sur PlayStation. Les autres points négatifs soulevés sont les nombreux clippings et les défauts dans la détection de collision pendant les matchs.


IHS-monogram-Jesus-medievalesque.svg Portail:Catholicisme

Denier d'Adalbéron, archevêque de Reims, fin du Xe siècle.

Adalbéron de Reims (né vers 925 et mort à Reims le ), est le trente-neuvième archevêque de Reims de 969 à 989. Homme de lettres et de sciences, Adalbéron est nommé archevêque de Reims par le roi Lothaire pour y imposer une série de réformes religieuses dans cette province ecclésiastique. Il commence par appeler à la tête de son école épiscopale, l’un des plus grands savants de son temps, Gerbert d’Aurillac.

Natif d’une famille lotharingienne, Adalbéron rêve toute sa vie au retour d’un vaste empire en Occident qui serait dirigé par les Ottoniens. Après les attaques répétées du roi Lothaire contre Otton Otton II pour récupérer la Lotharingie, Adalbéron se détourne du roi des Francs et se rapproche de l’empereur germanique. Accusé de trahison par Lothaire puis par son fils Louis Louis V, il est convoqué à Compiègne pour y être jugé (986-987). Sauvé par les morts successives des deux souverains, le prélat reçoit le soutien du duc des Francs Hugues Capet qu’il sacre roi probablement à Noyon en . Pensant à tort qu’Hugues Capet deviendrait un serviteur de l’Empire, Adalbéron est ainsi le principal artisan de l’accession au trône de la famille capétienne. À sa mort (989), dans un contexte de crise (prise de Laon par Charles de Lorraine), le siège rémois échoit à Arnoul (un fils illégitime de Lothaire) plutôt qu’à Gerbert d’Aurillac, le futur pape Sylvestre II.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Catholicisme


Blason département fr Charente-Maritime.svg Portail:Charente-Maritime

Rameurs sur la Charente

La Charente (en saintongeais Chérente, en occitan Charanta) est un fleuve français.

Prenant sa source à Chéronnac dans la Haute-Vienne à 295 mètres d'altitude , elle traverse ensuite les départements de la Charente, une petite partie de la Vienne, la Charente à nouveau, la Charente-Maritime avant de se jeter dans l'océan Atlantique entre Port-des-Barques et Fouras par un large estuaire.

Icon train.svg Portail:Chemin de fer

Plouguernevel-RB.jpg

Avec 426 kilomètres de ligne à l'écartement métrique, le Réseau Breton (RB) était l'un des plus importants réseaux ferroviaires secondaires de France. Il a été construit à la fin du e siècle et au début du e siècle pour desservir le centre de la Bretagne. Il était composé de cinq lignes déclarées d'intérêt général qui, à partir de Carhaix, centre du réseau, reliaient les villes de Paimpol, Morlaix, Camaret-sur-Mer, Rosporden et La Brohinière. Son exploitation a fait appel en particulier à de puissantes locomotives Mallet. Ce réseau a contribué au développement économique des communes du centre de la Bretagne jusqu'alors isolées.

En 1967, les lignes ont été fermées à l'exception de la ligne vers Paimpol qui a été convertie à l'écartement standard. En 2008, il ne subsiste que cette ligne et quelques vestiges répartis sur les lignes déferrées. Une partie du matériel a été préservée par des particuliers et des associations.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Chemin de fer


Applications-multimedia.svg Portail:Cinéma

Angelina Jolie au Forum économique mondial, à Davos (Suisse), en 2005

Angelina Jolie, née Angelina Jolie Voight le à Los Angeles, est une actrice américaine et une ambassadrice de bonne volonté pour le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés. Elle a reçu trois Golden Globes, deux Screen Actors Guild Awards et un Oscar du cinéma. Angelina Jolie a défendu diverses causes humanitaires à travers le monde et est réputée pour son travail en faveur des réfugiés avec le HCR. Elle a déjà été désignée comme l'une des plus belles femmes du monde et sa vie hors-caméras est suivie de très près.

Bien qu'elle ait fait ses débuts à l'écran aux côtés de son père Jon Voight dans Lookin' to Get Out, en 1982, sa carrière d'actrice a réellement démarré avec le film à petit budget Glass Shadow (1993). Son premier rôle principal dans un film important fut dans Hackers, en 1995. Elle a ensuite joué dans George Wallace et Femme de rêve, films biographiques acclamés par la critique. Angelina Jolie a aussi remporté un oscar de la meilleure actrice dans un second rôle pour sa prestation dans Une vie volée (1999). L'actrice a atteint le sommet de sa célébrité avec son interprétation de l'héroïne de jeu vidéo Lara Croft dans Lara Croft : Tomb Raider (2001), et s'est depuis imposée comme l'une des actrices les plus célèbres et les mieux payées d'Hollywood. Elle a connu ses plus grands succès commerciaux avec la comédie Mr. & Mrs. Smith (2005) et le film d'animation Kung Fu Panda (2008)...


France film clapperboard.svg Portail:Cinéma français

Les Lip, l'imagination au pouvoir est un film documentaire français réalisé par Christian Rouaud, et sorti au cinéma en 2007. Il revient sur la grève ouvrière la plus emblématique de l’après Mai 68, la grève de l'usine Lip de Besançon (Doubs). On y découvre le déroulement de cette lutte d'un nouveau genre, à travers les témoignages des principaux protagonistes de l'époque ainsi qu'avec des images d'archive.

Le premier exemple d'autogestion en entreprise avec notamment la reprise du travail des employés à leur propre compte et la vente sauvage de montres, la marche Lip, qui réunit plus de 100 000 personnes dans la capitale comtoise, ou des slogans mythiques tels que « c'est pas des murs, l'usine, c'est d'abord des travailleurs » après la prise de Lip par les forces de l'ordre y sont expliqués sur un ton historique, social et politique.

Autres bons articles du portail Cinéma français


Belgium film clapperboard.svg Portail:Cinéma belge

Pont Mira nommé ainsi en l'honneur du film

Mira est un film dramatique belgo-néerlandais de Fons Rademakers sorti en 1971 sur un scénario de Hugo Claus et de Magda Reypens avec Willeke van Ammelrooy et Jan Decleir dans les rôles principaux. L'histoire est basée sur le roman Le Déclin du Waterhoek (titre original néerlandais : De teleurgang van den Waterhoek) de Stijn Streuvels.

Le film annonce l'éclosion d'un cinéma flamand, principalement basé sur l'adaptation d'œuvres de grands écrivains flamands. Comme Le Conscrit (1974), d'après le roman De loteling d'Hendrik Conscience, et Pallieter (1976), d'après le roman homonyme de Félix Timmermans.

Hugo Claus, veut faire vite, afin d'honorer Stijn Streuvels (1871-1969). Il décide que le film doit sortir l'année du centenaire de la naissance de Stijn Streuvels, soit en 1971. Alors que le réalisateur souhaite une collaboration avec le romancier, celle-ci devient impossible après le décès de celui-ci — âgé de 98 ans à l'époque — en 1969.

Le film raconte l'histoire de Waterhoek, un hameau isolé au bord de l'Escaut. Suite à la venue d'un ingénieur chargé de la construction d'un pont, certains habitants craignent de perdre leur quiétude pour certains, leur emploi pour d'autres, comme le passeur d'eau. Mira, une séduisante villageoise sauvageonne, hésite entre l'amour que lui portent deux hommes, Lander et l'ingénieur Maurice.

Italy film clapperboard.svg Portail:Cinéma italien

Logo du film.

Call Me by Your Name est un film dramatico-romantique de 2017 réalisé par Luca Guadagnino à partir d'un scénario de James Ivory, adapté du roman éponyme américain d'André Aciman (traduit en français en 2008 sous le titre Plus tard ou jamais).

Utime volet de la « trilogie du désir » de Luca Guadagnino, après Amore (2009) et A Bigger Splash (2015), l'action de Call Me by Your Name se déroule en 1983 dans le Nord de l'Italie où Elio, jeune Italo-américain de dix-sept ans (joué par Timothée Chalamet), et Oliver (interprété par Armie Hammer), un étudiant américain de vingt-quatre ans venu assister dans ses recherches le père d'Elio, vivent une histoire d'amour le temps d'un été. Michael Stuhlbarg, Amira Casar et Esther Garrel interprètent les personnages secondaires.

À sa sortie, Call Me by Your Name rencontre d'importants succès critique et public. Le film obtient de nombreuses distinctions, dont trois nominations aux Golden Globes, quatre nominations aux BAFTA et aux Oscars. James Ivory, quant à lui, remporte l'Oscar 2018 du meilleur scénario adapté. Luca Guadagnino souhaite en réaliser une ou plusieurs suites, envisageant une série de films qui conteraient l'évolution des deux personnages dans le temps en reprenant les mêmes acteurs, à l'exemple du personnage d'Antoine Doinel de François Truffaut.

Flag of Colombia.svg Portail:Colombie

Le général Freddy Padilla de León, commandant des forces militaires lors de l'opération Caméléon.

L'opération Caméléon (en espagnol, Operación Camaleón) est une opération militaire de l'armée nationale colombienne qui s'est déroulée les 13 et 14 juin 2010 dans le but de libérer quatre otages détenus par la guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC). Les otages comprenaient trois membres de la Police nationale colombienne (le général Luis Herlindo Mendieta ainsi que les colonels Enrique Murillo et William Donato Gómez) et le sergent Arbey Delgado de l'armée nationale. L'opération se déroula dans la municipalité d'El Retorno, dans une zone de la jungle où naît le río Inírida dans le département de Guaviare, à 28 kilomètres du lieu de l'opération Jaque qui permit la libération de quinze otages en 2008.

Cette mission put notamment se concrétiser grâce à plusieurs mois d'analyse par les services de renseignement militaire des informations récoltées par les agents de l'armée et de la police infiltrés au sein des FARC et lors de la capture du guérillero Marcos Parrilla. Ce dernier livra les coordonnées de la zone où se trouvaient les otages. Le 10 juin, à 17 h 30, le président Álvaro Uribe donna son accord au commandant des forces militaires, le général Freddy Padilla de León, pour le déploiement des troupes et le lancement de l'opération Caméléon. L'offensive commença le 13 juin et permit la libération de quatre otages détenus depuis près de douze ans. Le point de vue de la guérilla sur ces événements est inconnu…

Blason ca Colombie-Britannique.svg Portail:Colombie-Britannique

Vue depuis les South Washington Cascades en direction du col de Snoqualmie (montagnes au second plan) et des North Cascades (arrière plan).

La chaîne des Cascades (Cascade Range ou Cascade Mountains en anglais) est une chaîne de montagnes s'étendant face à la côte Ouest de l'Amérique du Nord, entre les États de Californie, d'Oregon et de Washington aux États-Unis et la province de Colombie-Britannique au Canada. Elle comprend une partie de l'arc volcanique des Cascades dont les volcans mont Rainier, qui constitue le point culminant de la chaîne du haut de ses 4 392 mètres d'altitude dominant la métropole de Seattle, et mont Saint Helens qui a subi une éruption en 1980. Cet arc volcanique, toujours actif, commence sa formation il y a 36 millions d'années à la suite de la subduction de la plaque Juan de Fuca sous la plaque nord-américaine. Les risques liés au volcanisme demeurent importants.

Le fleuve Columbia constitue la principale discontinuité topographique de la chaîne, en la traversant d'est en ouest, et son bassin couvre une grande partie de ses pentes. Le relief orienté du nord au sud oppose un obstacle aux influences océaniques douces et humides venues de l'océan Pacifique. Avec l'altitude, les importantes précipitations se traduisent par des quantités de neige considérables, à l'instar du mont Baker, qui alimentent le plus grand système glaciaire des États-Unis hors Alaska. Sur le versant oriental de la chaîne, les précipitations sont beaucoup moins importantes et le climat est continental avec de plus grands écarts de températures journaliers et saisonniers. Cette différence se ressent sur la végétation composée principalement de conifères : si le Pin d'Oregon et la Pruche de l'Ouest dominent à l'ouest des crêtes, le Pin ponderosa, le Pin tordu et le Mélèze de l'Ouest sont mieux adaptés aux terrains secs à l'est. La partie septentrionale de la chaîne, les North Cascades, plus froide et au relief plus alpin modelé par de nombreux glaciers, abrite la Pruche subalpine, le Sapin blanc et le Sapin subalpin. La faune est très variée mais parfois menacée. Pour protéger cette diversité biologique et les richesses naturelles, l'essentiel de la chaîne a été protégé, en particulier au sein de quatre parcs nationaux.

La chaîne est peuplée depuis au moins 11 000 ans et les Amérindiens ont développé de nombreux mythes et légendes sur les volcans. Les Européens la découvrent vers la fin du e siècle. Son nom trouve son origine avec l'expédition Lewis et Clark, en 1806, d'après des rapides dont le site est désormais immergé dans la gorge du Columbia. Très vite, les explorations se succèdent et le commerce opposant la Compagnie du Nord-Ouest et la Compagnie de la Baie d'Hudson s'intensifie. Il est d'abord basé sur la traite des fourrures puis est remplacé par celui du bois. Si des aménagements sont effectués pour traverser la chaîne, les montagnes restent largement dépeuplées. Seul le développement de l'alpinisme au milieu du e siècle puis du ski à l'aube du e siècle voit des expéditions se succéder pour gravir les plus hauts sommets. Au e siècle encore, le caractère sauvage de la chaîne des Cascades lui confère un attrait touristique important.


Twinpines.svg Portail:Coopératives

Le Crédit Agricole Centre France est l'une des 39 caisses régionales du Groupe Crédit agricole.Elle est implantée sur 2 régions (Auvergne et Limousin) et 5 départements : Allier, Cantal, Corrèze, Creuse et Puy-de-Dôme.Près d'un habitant sur 2 de ce territoire est client du Crédit agricole Centre France, soit 900 000 clients.

Le Crédit agricole Centre France compte 136 Caisses locales. Ces coopératives de base forment le socle du fonctionnement du groupe Crédit agricole.Les sociétaires des Caisses locales élisent ainsi 1 702 administrateurs.En 2010, le Crédit agricole Centre France rassemble 175 000 sociétaires.

En savoir plus sur Crédit Agricole Centre France...


Place Francois Rude Dijon.JPG Portail:Communes de France

Plein est, avec la N88, en direction de Badaroux et Langogne.

Mende (en occitan Mende [ˈmende]) est une commune française, préfecture du département de la Lozère, dans la région Languedoc-Roussillon. Ses habitants sont appelés les Mendois. La ville, dont les premières traces d’habitations remontent à 200 av. J.-C., était premièrement nommée Mimata, un nom se référant aux montagnes qui l’entoure.

Mende est située entre Clermont-Ferrand et Montpellier, mais également sur l’axe Lyon-Toulouse. Au niveau administratif, la ville est très proche des autres villes du Massif central, principalement avec Aurillac, Le Puy-en-Velay et Rodez avec qui elle formait le réseau de ville Estelle.


PCN-panda.jpg Portail:Conservation de la nature

Le vignoble de Champagne à Verzenay.

Le parc naturel régional de la Montagne de Reims est un parc naturel régional français situé dans l’Ouest du département de la Marne, en Champagne-Ardenne, dans le quart Nord-Est de la France. Datant de 1976, il est le second parc naturel créé au sein de la région, après celui de la Forêt d’Orient.

D’une superficie de 530 km2, le parc est organisé autour de la montagne de Reims, un plateau boisé, entouré sur ses flancs nord, sud et est par les coteaux du vignoble de Champagne. Ce vignoble produit le célèbre vin de Champagne qui fait partie intégrante du paysage, de la culture et de l’économie locale.

La faune du parc est riche de 59 espèces d’insectes, 36 espèces de mammifères, 22 de poissons et malacostraca, ainsi que plusieurs espèces d’amphibiens, oiseaux et reptiles, dont une partie est protégée. On recense également sur le territoire du parc plus de 150 espèces de plantes, dont les célèbres « faux de Verzy », où l’on trouve la plus importante concentration de hêtres tortillards d’Europe.

PCN-panda.jpg Portail:Conservation de la nature (espèce en danger)

Strigops habroptilus 1.jpg

Connu comme le seul perroquet non-volant du monde, le Kakapo (Strigops habroptilus) est endémique à la Nouvelle-Zélande. Comme le dodo de l'Île Maurice, sa population a rapidement décru avec l'arrivée des hommes. Classé espèce en danger critique d'extinction, il fait désormais l'objet d'un programme d'élevage conservatoire, sa population ne dépassant pas 80 individus.

Cimapflag.png Portail:Côte d’Ivoire

Le territoire controlé par les rebelles en mai 2005.

La crise politico-militaire en Côte d'Ivoire commence le , un début de solution se profile le avec la signature de l’Accord de Linas-Marcoussis. Cependant, une brusque crispation en novembre 2004 remet en cause toutes les avancées obtenues. Une promesse de règlement final se dessine enfin avec la signature de l’Accord politique de Ouagadougou le .

Le 19 septembre 2002, des soldats rebelles venus du Burkina Faso tentent de prendre le contrôle des villes d'Abidjan, Bouaké et Korhogo. Ils échouent dans leur tentative de prendre Abidjan mais sont victorieux dans les deux autres villes, respectivement dans le centre et le nord du pays.

La rébellion qui prendra plus tard le nom de "Forces Nouvelles" occupe progressivement la moitié nord du pays le coupant ainsi en deux zones géographiques distinctes : le sud tenu par les Forces Armées Nationales de Côte d’Ivoire (FANCI) et le nord tenu par les Forces Armées des Forces Nouvelles (FAFN).

Chimere.png Portail:Créatures légendaires

Le cheval Gauvain a deux pattes dans la légende de Joux et celle du Jura bernois. Dessin au crayon modifié sous GIMP.

Le cheval Gauvin ou Gauvain - chevau Gauvin en patois jurassien ou tchevâ Gâvïn en patois suisse - est un cheval légendaire et maléfique propre à la région française de Franche-Comté et à la Suisse. Rejoignant les chevaux légendaires du Jura], le cheval Gauvin semble avoir été une sorte de croquemitaine pour les enfants et un présage de mort.

Il est réputé se promener le long de cours d’eau, dans les forêts ou dans les cimetières, et tenter de tuer les personnes qui l’enfourchent en les noyant ou en les précipitant dans un gouffre. Mais les légendes varient, ainsi dans le Jura suisse , on le décrit traversant les villages dans un bruyant galop et enlevant les jeunes filles.

On trouve mention de ce cheval en 1854 par Désiré Monnier qui rapporte la légende de Chamblay, mais il est également connu à Montbarrey, Gillois, Augerans, Joux, Dole ou encore dans la forêt de Chaux.



Flag of Denmark.svg Portail:Danemark

Le centre de Sisimiut, la baie de Kangerluarsunnguaq et la montagne Palasip Qaqqaa.

Sisimiut est une ville située dans le centre-ouest du Groenland, sur la côte est du détroit de Davis, à environ 320 km au nord de la capitale, Nuuk. Sisimiut signifie en groenlandais « la colonie près des terriers de renard ». Lors de la fondation de la ville, les danois lui donnèrent le nom d'Holsteinsborg. La commune est le centre administratif de la municipalité de Qeqqata et la deuxième plus grande ville du Groenland, avec une population de 5 498 habitants en 2011. L'emplacement actuel de la ville a été habité durant les 4 500 dernières années. Les premiers habitants furent les peuples Inuits de la culture de Saqqaq, de la culture de Dorset, puis de la culture de Thulé. Les descendants de ces derniers forment la majorité de la population actuelle. De nombreux artefacts de cette époque ont été retrouvés dans cette région, qui était, par le passé, favorisée par sa faune abondante, en particulier les mammifères marins. La population des Groenlandais modernes à Sisimiut est un mélange d'Inuits et de peuples danois, ces derniers s'étant établis pour la première fois dans la région dans les années 1720, sous la direction du missionnaire danois Hans Egede.

Aujourd'hui, Sisimiut est le plus grand centre d'affaires au nord de la capitale, et est l'une des villes du Groenland qui connaît la croissance démographique la plus rapide. La pêche est la principale activité économique de Sisimiut, bien que la ville dispose d'une industrie en développement. KNI et sa filiale Pilersuisoq, une chaîne de magasin appartenant à l'État, ont leur base à Sisimiut. Plusieurs écoles professionnelles et générales sont basées à Sisimiut. Le nouveau centre culturel Taseralik est le deuxième centre culturel à être installé au Groenland, après le centre culturel Katuaq à Nuuk. La ville possède également un club omnisports, le Siumut Amerdlok Kunuk...

Pierre-Auguste Renoir - Suzanne Valadon - Dance at Bougival.jpg Portail:Danse

John Hawkwood, capitaine des troupes mercenaires qui ruinèrent Cesena en juillet 1377.

Cesena est un ballet de danse contemporaine de la chorégraphe belge Anne Teresa De Keersmaeker écrit en collaboration avec Björn Schmelzer pour treize danseurs de la compagnie Rosas et un ensemble vocal de six chanteurs, qui prolonge sa précédente création, En atendant (2010), pour former un diptyque avignonais, non seulement en raison du contexte des commandes fait dans le cadre du festival d'Avignon, mais aussi parce qu'il trouve une cohérence musicale et thématique autour du schisme médiéval entre Rome et Avignon. La création mondiale a eu lieu le lors du festival d'Avignon et la pièce est présentée en tournée internationale de 2011 à 2012.

L'œuvre est composée en étroite relation avec ses sources d'inspiration que sont le Codex Chantilly et le Codex de Chypre, deux recueils majeurs de musique moyenâgeuse appartenant au style dit de l'Ars subtilior.

Lire l'article

Autres articles sélectionnés au sein du portail Danse


Palais de la Decouverte Tyrannosaurus rex p1050042.jpg Portail:Dinosaures

Reconstitution d'un Tyrannosaure.

Les Tyrannosauridae (ou Tyrannosauridés), terme qui signifie « lézard tyran », forment une famille de dinosaures théropodes cœlurosauriens qui comprend deux sous-familles, comprenant selon les auteurs jusqu'à six genres, dont l'éponyme Tyrannosaurus. Le nombre exact de genres est controversé, certains experts n'en reconnaissant que trois. Tous ces animaux vivaient à la fin du Crétacé et leurs fossiles n'ont été trouvés qu'en Amérique du Nord et en Asie.

Bien que descendant d'ancêtres de petite taille, les Tyrannosaures étaient presque toujours les plus grands prédateurs de leurs écosystèmes respectifs, se trouvant ainsi au sommet de la chaîne alimentaire. La plus grande espèce a été Tyrannosaurus rex, un des plus grands prédateurs terrestres connus, qui mesurait jusqu'à 13 mètres de longueur et pesait jusqu'à 6,8 tonnes. Les Tyrannosauridés étaient des carnivores bipèdes à la tête massive et possédant de grandes dents. Malgré leur poids important, leurs membres postérieurs étaient longs et adaptés à une marche rapide. En revanche, les membres antérieurs étaient très petits et portaient seulement deux doigts fonctionnels...


D letter upon three circles and a castle.svg Portail:Disney

New Amsterdam Theatre à New York

Le New Amsterdam Theatre est une salle de spectacle située sur la 42e rue près de Times Square à New York. Elle fut d'abord ouverte en 1903 et était un haut lieu de la vie mondaine de New York principalement de 1913 à 1927 sous le surnom de Ziegfeld Follies.

Après une transformation en cinéma à partir de 1937 puis plusieurs années de décrépitude, la salle fut louée en 1994 par la Walt Disney Company pour 97 ans. Elle lança par la suite un important projet de réhabilitation du quartier environnant, le Disney's New Deuce. Disney rénova la salle grâce aux ingénieurs et artistes de Walt Disney Imagineering et inaugura pour la deuxième fois le théâtre le 2 avril 1997.

Depuis le New Amsterdam Theatre présente régulièrement les comédies musicales de Disney, produites par les Walt Disney Theatrical Productions.

Lire la suite


Scale of justice 2.svg Portail:Droit

Apple Corps, compagnie fondée par les Beatles, et Apple Computer Inc. (devenue Apple Inc.), entreprise d’informatique, se sont opposés entre 1978 et 2007 au cours de plusieurs différends judiciaires concernant la propriété de la marque commerciale « Apple » (pomme en anglais). Le dernier épisode en est le jugement rendu le par la Haute Cour de justice anglaise, en faveur d’Apple Computer, mais il faut attendre pour qu’un accord final soit trouvé entre les deux parties.

Les Beatles créent leur compagnie Apple Corps en , composée de plusieurs divisions dont la maison de disques Apple Records. Son nom comme son logo (représentant un cultivar Granny Smith) sont un hommage au tableau de René Magritte « Ceci n'est pas une pomme » acquis par Paul McCartney.

Apple Computer, quant à elle, est créée le par Steve Jobs, Steve Wozniak et Ronald Wayne, avant d’être constituée sous forme de société le . Contrairement à Apple Corps, l’origine du nom de la firme californienne est incertaine.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Droit


Portail:Économie

La mine de Super Pit ("le super puit") près de Kalgoorlie, la plus grande mine d’or à ciel ouvert d’Australie (3 km de long, 1 km de large, 500 m de profondeur)

L'économie de l'Australie, la douzième du monde, est une économie de marché, occidentale, moderne, offrant à ses citoyens un niveau de vie parmi les plus élevés de la planète (le pays était 3e au classement de l’indice de développement humain 2006). L’Australie a achevé, en 2006, sa seizième année consécutive de croissance économique, mouvement qui ne donne aucun signe d’essoufflement, et présente un mélange dynamique de post-industrialisme (80% du produit intérieur brut (PIB) est généré par le secteur des services) et d’abondance de ressources naturelles (agriculture et minerais corrot les deux tiers du commerce extérieur). Il s’agit aussi d’une économie cyclique, où l’alternance de périodes de boom et de forte dépression est probablement plus marquée que dans la plupart des autres pays développés : il semble toutefois que le chaos macroéconomique, généré par la flambée et l’affaissement des marchés (comme dans les années 1970), appartienne, désormais, à un passé révolu, le pays ayant su s’adapter sans difficultés à l’environnement volatile du tournant du millénaire.



Flag of Scotland.svg Portail:Écosse

Sean Connery en kilt à Washington en 2004.

Le kilt est un habit traditionnel des hommes d’Écosse, porté comme d'autres porteraient un pantalon. Il est généralement fait de pure laine aux motifs colorés d'un « tartan ». L'origine du mot est sujet à controverse: on suppose qu'il vient français « tiretaine », ce terme désignant toutefois une étoffe en lainage et non pas un motif; le terme gaélique pour tartan est breacan ("tacheté"). Le nom « kilt » est sans doute d'origine nordique. Les kilts se dénomment parfois philabegs filleadh beg. Il existe plus de 5000 tartans des différents clans en Écosse.

Lire l’article

Autres articles sélectionnés au sein du portail Écosse


Media-book-and-disc.png Portail:Édition numérique

Logotype de l'encyclopédie libre Wikipédia

Wikipédia est une encyclopédie multilingue, universelle, librement diffusable, disponible sur le web et écrite par les internautes grâce à la technologie wiki. Elle a été créée en janvier 2001 et est devenue un des sites web les plus consultés au monde. Elle est hébergée par une association caritative américaine, la Wikimedia Foundation. Les mêmes principes fondateurs sont partagés par toutes les différentes versions linguistiques mais les pratiques d'écriture sont convenues indépendamment par les internautes pour chacune d'elle.

Lors du 5e symposium international sur le journalisme en ligne, Jonathan Dee du New York Times et Andrew Lih ont mentionné l'importance de Wikipedia, non seulement comme une encyclopédie de référence mais aussi comme une ressource d'actualités très fréquemment mise à jour.

Lorsque le magazine Time a reconnu « Vous » (You) comme personnalité de l'année 2006, en reconnaissant l'accélération de la collaboration en ligne et l'interaction de millions d'utilisateurs dans le monde, il a cité Wikipedia comme l'un des trois exemples de services Web 2.0, avec YouTube et MySpace.

Lire l'article

Autres articles sélectionnés au sein du portail Édition numérique


Books-aj.svg aj ashton 01.svg Portail:Éducation

L'université de Nîmes (anciennement Centre universitaire de formation et de recherche de Nîmes, appelé aussi UNÎMES), est une université située à Nîmes, dans le département du Gard, en France. Elle est créée en 2007 à partir d'un centre universitaire ouvert, lui, en 2002 ; elle est alors la cinquième université de l'académie de Montpellier.

Les composantes de l'université sont réparties sur trois sites dans l'agglomération nîmoise. Son implantation principale est dans le fort Vauban, au nord du centre-ville de Nîmes, et elle dispose d'un site secondaire aux Carmes, dans le centre-ville, ainsi qu'une implantation dans le parc scientifique Georges Besse, au sud de l'agglomération. Un quatrième site, voué à devenir le site principal, doit entrer en service en 2013 dans l'est du centre-ville.

L’université est pluridisciplinaire, et forme quelque 3 276 étudiants dans les domaines des sciences, du droit et de la gestion, ainsi que des lettres et des sciences humaines. Ses activités de recherches sont effectuées sous la tutelle d'autres établissements de la région. Elle est, par ailleurs, membre du pôle de recherche et d'enseignement supérieur université Montpellier Sud de France depuis sa création en 2009.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Éducation


Sphinxfront.jpg Portail:Égypte antique

Représentation de Seth.

Seth (de l'égyptien Setesh / Soutekh) est l'une des plus anciennes divinités égyptiennes. Sa figure, au museau effilé et aux oreilles dressées mais tronquées, est une composition hybride née de l'imaginaire des Égyptiens des temps prédynastiques. Sans certitude établie, cette iconographie monstrueuse tire peut-être sa référence de l'oryctérope, un termitivore fouisseur des savanes africaines. Dans le mythe, Seth est le dieu de la confusion, du désordre et de la perturbation. Ce fait transparaît dans l'écriture hiéroglyphique où l'animal séthien sert de déterminatif à des aspects peu favorables de la réalité (autoritarisme, fureur, cruauté, crise, tumulte, désastre, souffrance, maladie, orage).

Maître du tonnerre et de la foudre, sa puissance s'exerce sur les marges de l'Égypte que sont les contrées désertiques, les zones arides et les pays étrangers à la plaine du Nil. Seth est un dieu complexe. D'une nature brutale, la violence de Seth se manifeste plus particulièrement dans des comportements sexuels agressifs ; homosexuel envers Horus, hétérosexuel envers de belles déesses harcelées de ses assiduités. Sa puissance désordonnée participe néanmoins à l'équilibre cosmique. Selon la vision égyptienne, les forces destructrices sont en lutte perpétuelle contres les forces positives. En cela, Seth s'oppose à son frère Osiris, symbole de la terre fertile et nourricière. Dès les Textes des Pyramides, Seth est l'éternel rival d'Horus. Au cours d'une lutte, il arrache l'œil de son adversaire qui en retour le blesse aux testicules. L'antagonisme de ces deux dieux illustre la double nature de Pharaon qui unit en sa personne ces deux forces contraires mais complémentaires. Si Horus est le dieu de l'ordre pharaonique, la puissance irraisonnée de Seth participe à la symbolique royale en tant qu'image de la force violente et déchaînée du roi envers ses ennemis. Protecteur de , Seth combat le serpent Apopis et participe donc à la bonne marche du monde. Bien qu'inquiétant et lié à des forces aveuglément destructrices, Seth est plus un dérangeant trickster qu'un démon maléfique ; du moins dans les mythes anciens.

Ce n'est qu'à partir de la Troisième Période intermédiaire que l'image de Seth se ternit durablement ; peut-être en réaction aux prises de contrôle successives de plusieurs peuples étrangers sur le royaume d'Égypte. Seth, associé aux puissances étrangères, devient l'agent maléfique de la perte du pays. Les mythes relatifs à Seth le dépeignent alors comme ambitieux, comploteur, manipulateur, se concentrant sur l'assassinat de son frère Osiris. Il est progressivement confondu avec Apopis, le serpent du chaos, malgré l'ancienne tradition selon laquelle il combattait ce même serpent au nom de Rê. Le monde grec l'a identifié à Typhon, monstre primordial du chaos et entité maléfique comparable.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Égypte antique


Nuvola apps cache.png Portail:Électricité et Électronique

Surtension lors de la coupure d’une ligne électrique

La tension transitoire de rétablissement (TTR) est la surtension qui apparait aux bornes d’un appareillage électrique après avoir interrompu un courant alternatif.

L’amplitude et la puissance de cette surtension dépendent de divers facteurs : type du réseau, type de charge, synchronisation de la coupure.

C’est un paramètre qui influe fortement sur la réussite d’une coupure de courant dans un réseau électrique à haute tension. Il est étudié et normalisé pour le développement des disjoncteurs et des interrupteurs à haute tension, ainsi que pour leur utilisation.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Électricité et Électronique


Peugeot 908 2009.JPG Portail:Endurance automobile

Une Bentley 6½ Litre Tourer de 1928.

La 6½ Litre ou Bentley 6,5 Litre est une automobile sportive de luxe de la seconde moitié des années 1920, développée par le constructeur automobile britannique Bentley. Destinée à concourir en compétition, elle doit d’une certaine manière assurer la relève de la Bentley 3 Litre, la première automobile du constructeur, dont le palmarès sportif compte, en 1926, une victoire aux 24 Heures du Mans. Créée en 1923 et se déroulant sur le circuit de la Sarthe, cette course d’endurance de 24 heures séduit rapidement de nombreux pilotes et écuries, dont Bentley, qui y engage officiellement plusieurs automobiles dès 1925.

Cependant, la concurrence se fait de plus en plus vive, les performances et les vitesses de pointe des automobiles de course ne cessant d’augmenter. Pour préserver sa compétitivité, Bentley développe son premier moteur 6 cylindres en ligne d’une cylindrée de 6,6 litres, capable de délivrer une puissance de 147 ch. Pour autant, la 6½ Litre ne connaîtra que des déboires, mettant Bentley dans une situation difficile.

En 1928, Bentley entame la production d’une déclinaison plus performante de la 6½ Litre, grâce notamment à l’ajout d’un second carburateur. Connue sous le nom de Bentley Speed Six, cette version améliorée redore le blason de la 6½ Litre, en signant deux victoires consécutives aux 24 Heures du Mans 1929 et 1930 – succédant ainsi dignement à la 3 Litre et à la 4½ Litre, qui ont respectivement remporté les trophées de 1927 et de 1928 –, faisant d’elle l’une des plus fameuses automobiles du début du e siècle et de Bentley, l’un des constructeurs automobiles les plus célèbres.


Crystal energy.svg Portail:Énergie

Photo de la centrale prise de l'autre rive du Saint-Laurent. On voit un bâtiment industriel doté de 4 cheminées. À la droite du bâtiment, on aperçoit un immense pylône électrique.

La centrale thermique de Tracy est une centrale thermique au mazout lourd d'une puissance de 660 mégawatts construite à compter de 1962 par la Shawinigan Water and Power Company puis complétée par Hydro-Québec après l'étatisation des compagnies d'électricité au Québec. Mise en service entre 1964 et 1968, elle est située sur le bord du fleuve Saint-Laurent à Sorel-Tracy, une ville de la Montérégie au Québec.

Utilisée principalement comme centrale de pointe, la centrale thermique de Tracy est particulièrement sollicitée par période de grand froid. En plus de répondre aux besoins ponctuels en hiver, elle a servi plusieurs fois à suppléer aux baisses de niveau des grands réservoirs nordiques d'Hydro-Québec.

Malgré son exploitation sporadique, la centrale a souvent été pointée du doigt en matière de pollution de l'air, étant une source importante de dioxyde de soufre (SO2), d'oxyde d'azote (NOx), de particules fines et de dioxyde de carbone (CO2). La centrale a mis fin à ses opérations à l'hiver 2010-2011 et a été fermée définitivement le en vue de son démantèlement en 2013.


Initiale E - Bibl. Mazarine - ms. 1309 f13v.jpg Portail:Enluminure

L'Homme anatomique, ou Homme zodiacal, enluminure réalisée par les Frères de Limbourg et portant les armes du duc Jean de Berry, f.14v.

Les Très Riches Heures du duc de Berry est un livre d'heures commandé par le duc Jean Jean Ier de Berry et actuellement conservé au musée Condé à Chantilly (France) sous la cote Ms. 65.

Il est commandé par le duc aux frères Paul, Jean et Herman de Limbourg vers 1410-1411. Inachevé à la mort des trois peintres et de leur commanditaire en 1416, le manuscrit est probablement complété, dans certaines miniatures du calendrier, par un peintre anonyme dans les années 1440. Certains historiens de l'art y voient la main de Barthélemy d'Eyck. En 1485-1486, il est achevé dans son état actuel par le peintre Jean Colombe pour le compte du duc de Savoie. Acquis par le duc d'Aumale en 1856, il est toujours conservé dans son château de Chantilly, dont il ne peut sortir, en raison des conditions du legs du duc.

Sur un total de 206 feuillets, le manuscrit contient 66 grandes miniatures et 65 petites. La conception du livre, longue et complexe, a fait l'objet de multiples modifications et revirements. Pour ses décors, miniatures mais aussi calligraphie, lettrines et décorations de marges, il a été fait appel à de nombreux artistes, mais la détermination de leur nombre précis et de leur identité reste à l'état d'hypothèse. Réalisées en grande partie par des artistes venus des Pays-Bas, à l'aide des pigments les plus rares, les peintures sont fortement influencées de l'art italien et antique. Après un oubli de trois siècles, les Très Riches Heures ont acquis rapidement une grande renommée au cours des XIXe et XXe siècles, malgré leur très rare exposition au public. Les miniatures ont contribué à façonner une image idéale du Moyen Âge dans l'imaginaire collectif. C'est particulièrement le cas des images du calendrier, les plus connues, représentant à la fois des scènes paysannes, aristocratiques et des éléments d'architectures médiévales remarquables. Il s'agit de l'un des plus célèbres manuscrits enluminés.

Autres articles sélectionnés au sein du portail de l'enluminure


Manhattan at Dusk by slonecker.jpg Portail:Entre-deux-guerres

Pierre Bonny caricaturé dans Le Petit Parisien en octobre 1935, lors du procès Volberg, où il est condamné pour corruption.

Pierre Bonny, né en 1895 à Bordeaux et fusillé en décembre 1944 lors de l'épuration, est un policier français devenu célèbre durant l'entre-deux-guerres, au sein de la Sûreté générale : son nom est d'abord associé à de retentissantes affaires criminelles et politico-financières, dont beaucoup ont été oubliées depuis tandis que d'autres, telles les affaires Seznec, Stavisky et Prince, ont marqué les mémoires.

Révoqué de la police en 1935 et condamné pour corruption, mêlé au démantèlement de la Cagoule en 1937, il réapparaît en 1942 sous l'Occupation, où il est l'un des responsables de la Gestapo française de la rue Lauriston. Outre le souvenir accablant d'un traître et collaborateur sans scrupules, il incarne couramment la figure d'un homme corrompu, exécuteur supposé des basses œuvres du régime. Son fils, biographe, y oppose l'image d'un homme de bonne volonté victime des circonstances et de la trahison des politiques, mais les historiens lui préfèrent celle, plus banale, d'un policier simplement vénal égaré par les multiples tentations offertes aux membres d'une police alors très politique.

Factory.svg Portail:Entreprises

Grace Bldg NY from entrance.jpg

La W. R. Grace and Company est un conglomérat américain fondé en 1854 par William Russell Grace. La compagnie est un des leaders mondiaux des spécialités chimiques et des matériaux de construction. Elle détient les brevets du nickel de Raney, catalyseur solide utilisé dans de nombreux procédés industriels.

En 2007, W. R. Grace emploie plus de 6 500 personnes dans près de 40 pays (3 200 aux États-Unis) et réalise un chiffre d’affaires annuel de plus de 2,8 milliards de dollars, dont 62 % réalisé hors des États-Unis. Le siège de l’entreprise se trouve à Columbia, Maryland. L’entreprise est cotée à la bourse de New York.

Depuis le , l’entreprise est placée sous le régime de protection de la loi sur les faillites américaines (Chapter 11), en raison des procès pour contamination par l’amiante.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Entreprises


Flag of Esperanto.svg Portail:Espéranto

Surnommé le père de la poésie en espéranto, Antoni Grabowski (1857 - 1921, ingénieur chimiste polonais), a commencé à s'intéresser à l'espéranto dès la publication de la première méthode d'apprentissage (Langue Internationale) en 1887. Il a été le premier à parler en espéranto avec Zamenhof. Il a longtemps présidé la Société Polonaise d'espéranto et dirigé la section Grammaire de l'Académie d'espéranto à partir de 1908.

Lire l’article

Autres articles sélectionnés au sein du portail Espéranto


Flag of the United States.svg Portail:États-Unis

John Frusciante en août 2006.

John Anthony Frusciante, né le à Astoria (New York), est un auteur-compositeur-interprète, guitariste de rock, et producteur américain.

Issu d'une famille de musiciens, John Frusciante intègre les Red Hot Chili Peppers en 1988, après la mort d'Hillel Slovak, et enregistre son premier album avec le groupe, Mother's Milk, en 1989. En 1991, la popularité du groupe explose après la sortie de l'album Blood Sugar Sex Magik. Suite à ce succès brutal, John Frusciante sombre dans l'addiction à l'héroïne et à la cocaïne. Gêné par la forte médiatisation du groupe et par son nouveau statut de rock star, il quitte une première fois les Red Hot Chili Peppers en 1992, lors d'une tournée au Japon.

Après plusieurs années d’absence au sein du groupe et une cure de désintoxication, John Frusciante le réintègre pour l'enregistrement de l'album Californication, en 1999. Par la suite, Frusciante participe aux albums By the Way et Stadium Arcadium, qui apportent la consécration au groupe.

Parallèlement, Frusciante mène également une carrière solo active. Il enregistre onze albums studio sous son propre nom entre 1994 et 2012, et collabore longuement avec Omar Rodríguez-López. Il fonde également le groupe Ataxia avec Joe Lally et Josh Klinghoffer. Ses compositions en solo incorporent plusieurs influences, notamment de rock expérimental, de new wave, d'electronica et d'ambient.

En 2009, Frusciante annonce quitter définitivement les Red Hot Chili Peppers afin de se consacrer exclusivement à ses projets personnels ; il est remplacé par Josh Klinghoffer. En 2012, il intègre le Rock and Roll Hall of Fame en tant qu'ancien membre des Red Hot Chili Peppers.

Autres bons articles du portail États-Unis


Circle-icons-water.svg Portail:Eau

Le lac lors de la sécheresse de 2003.

Le Grand Lac Salé, en anglais Great Salt Lake, est un lac du Nord de l’État de l’Utah aux États-Unis. Il s’agit du plus grand lac salé de l’hémisphère ouest, le quatrième lac endoréique du monde et il fait partie des cinquante plus grands lacs de la planète.

Une année ordinaire, la superficie du lac est de 4 400 km2 mais sa taille fluctue selon le volume des précipitations. Ainsi, en 1963, le lac ne recouvrait plus que 2 460 km2 alors que sa taille était de 8 547 km2 en 1983.

Le lac actuel est un vestige d’un vaste lac préhistorique - le lac Bonneville - qui s’étendait sur toute la partie occidentale de l’Utah durant la Préhistoire. Bien qu’on le surnomme parfois la « mer Morte américaine », le lac attire une multitude d’oiseaux comme le limicole ou le phalarope de Wilson. Il est à une altitude de 1 280 mètres, dans une région aride privée de toute influence océanique par les montagnes Rocheuses. Sa présence assure cependant un microclimat qui a permis l'implantation des mormons à Salt Lake City à partir de 1847.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Eau


Flag of Finland.svg Portail:Finlande

Phare et île de Märket.

Märket est une petite île de la mer Baltique partagée entre la Finlande (État libre associé d'Åland) et la Suède (comtés de Stockholm et d'Uppsala). Rocheuse, dénudée et n'abritant qu'un phare automatisé, elle est incluse dans un vaste site Ramsar, l'archipel de Signilskär-Märket, grâce aux très nombreux oiseaux marins et phoques qui y vivent.

Probablement émergée au cours du e siècle à la faveur du rebond isostatique, Märket est partagée dès 1809 entre la Suède et l'Empire russe par une frontière qui la traverse de part en part, ce qui en fait une prétendante au titre de la plus petite île maritime partagée par une frontière terrestre internationale.

Soccer.png Portail:Football

Portait de Youri Djorkaeff.

Youri Raffi Djorkaeff est un footballeur français, né le à Lyon. Il évolue au poste de milieu offensif du milieu des années 1980 au milieu des années 2000. Surnommé le « Snake » (le serpent), il est le fils de « Tchouki », Jean Djorkaeff, autre ancien international français. Son père a des origines kalmoukes (Mongols de Russie) et sa mère une ascendance arménienne.

Durant sa carrière, il évolue dans de nombreuses équipes et joue dans cinq championnats différents. Tout d'abord révélé au FC Grenoble en Division 2 où, en dépit de son jeune âge, on lui confie le brassard de capitaine, il confirme son grand talent et son instinct du but au RC Strasbourg. Ambitieux et désireux de jouer en première division, il part pour l'AS Monaco et reste cinq saisons sur le Rocher. S'il ne parvient pas à remporter de titre de champion de France dans la principauté, cette période de sa carrière coïncide avec ses débuts en équipe de France. Il évolue par la suite au Paris Saint-Germain, avec lequel il remporte une Coupe des Coupes, avant de s'exiler en Italie à l'Inter Milan, en Allemagne à Kaiserslautern, en Angleterre du côté des Bolton Wanderers. Il achève sa carrière aux États-Unis en 2006, après avoir joué durant deux années aux MetroStars de New York.

Avec la sélection nationale, il connaît ses plus beaux succès : il remporte la Coupe du monde 1998, l'Euro 2000 puis la Coupe des confédérations 2001. Il met fin à sa carrière internationale à l'issue de la Coupe du monde 2002, soldée par un lourd échec et une élimination prématurée au premier tour de la compétition.

Au total, Youri Djorkaeff a inscrit plus de deux cents buts tout au long de sa carrière. Il vit actuellement toujours aux États-Unis, et est par ailleurs président du club amateur de l'Union Générale Arménienne de Décines, situé en région lyonnaise.

United States Department of Defense Seal.svg Portail:Forces armées des États-Unis

Journée de Lexington, gravure sur la bataille de Lexington par Nicolas Ponce (non datée 1775-1819).

Les batailles de Lexington et Concord sont les premiers engagements militaires de la guerre d'indépendance des États-Unis. Elles se déroulent le dans le comté de Middlesex de la province de la baie du Massachusetts, ou plus précisément dans les villes de Lexington, Concord, Lincoln, Menotomy (devenue Arlington de nos jours) et à Cambridge, près de Boston. Ces batailles ont marqué le déclenchement d'un conflit armé ouvert entre le Royaume de Grande-Bretagne et ses Treize colonies dans la partie continentale de l'Amérique du Nord britannique.

Environ 700 militaires de l'armée régulière britannique, sous le commandement du lieutenant-colonel Francis Smith, reçoivent des ordres secrets pour capturer et détruire les entrepôts d'armes que détiendrait la milice du Massachusetts établie à Concord. Grâce à des renseignements, les Patriots sont avertis plusieurs semaines avant l'expédition anglaise et déplacent la plupart de leurs stocks en des lieux plus sûrs. Ils obtiennent également des informations sur les plans britanniques dans la nuit précédant la bataille et sont alors en mesure d'avertir rapidement les milices de la région des mouvements de l'ennemi. Les premiers coups de feu sont tirés à Lexington alors que le soleil se lève. Les miliciens, moins nombreux, sont rapidement dépassés et l'armée britannique poursuit sa route à Concord en quête des entrepôts d'armes. Au North Bridge, à Concord, près de 500 miliciens combattent et défont trois compagnies des troupes du Roi. Après une bataille rangée, les Britanniques se retrouvent en infériorité numérique face aux Minutemen. Davantage de miliciens arrivent peu après et infligent de lourdes pertes aux militaires lors de leur retraite vers Boston. De retour à Lexington, l'expédition de Smith est secourue par des renforts sous le commandement du brigadier-général Hugh Percy. La force combinée de près de 1 700 hommes reprend sa marche vers Boston sous un feu nourri et, dans une retraite tactique, finit par atteindre Charlestown. Les multiples milices bloquent alors les minces accès terrestres à Boston et Charlestown, initiant le siège de Boston.

Les batailles de Lexington et Concord sont symboliques pour les Américains car elles sont des éléments déclencheurs de la future indépendance des États-Unis et des preuves visibles de leur recherche de liberté. Les explications sur le déroulement de ce ont fluctué au fil du temps et des témoignages, notamment concernant l'identité de l'agresseur et du camp à l'origine du premier tir, jusqu'à en avoir une version mythifiée correspondant à leur recherche d'identité nationale propre, même si elle est parfois éloignée de la vérité.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Forces armées des États-Unis

F1pictogram.svg Portail:Formule 1

Schumi di GP Kanada 2011 cropped.jpg

Né le 3 janvier 1969 à Hürth-Hermülheim, Michael Schumacher s'initie aux sports mécaniques grâce au karting. Il devient champion d'Europe de Karting en 1987, puis passe en Formule Ford et remporte le titre national en 1988. L'année suivante, il passe en Formule 3 puis est intégré au Junior Team de Mercedes dans le championnat du monde des voitures de sport.

Il débute en Formule 1 en 1991 comme remplaçant de Bertrand Gachot au sein de l'écurie Jordan puis est immédiatement recruté par l'équipe Benetton. En 1994, il remporte son premier titre de champion du monde, qu'il conserve l'année suivante. En 1996, il intègre la Scuderia Ferrari, alors en pleine restructuration sous l'impulsion de Jean Todt. Le pari est risqué mais après plusieurs déconvenues (déclassement du championnat du monde 1997 suite à un geste anti-sportif à l'égard de Jacques Villeneuve, fracture de la jambe en 1999), il renoue avec le titre mondial en 2000, devenant le premier pilote depuis Jody Scheckter en 1979 à être sacré au volant d'une Ferrari.

Ce succès est le premier d'une série de cinq titres mondiaux consécutifs. En 2005, pénalisé par des pneumatiques peu performants, il cède son trône à Fernando Alonso. Il manque de peu de le reconquérir en 2006 pour sa dernière saison mais doit à nouveau s'incliner face au pilote espagnol. Il quitte la Formule 1 avec le plus beau palmarès de l'histoire de la discipline et les records du plus grand nombre de titres, victoires, pole-positions et meilleurs tours en course.

Lire l'article


Nuvola France flag.svg Portail:France

Autoportrait (1794) — Musée du Louvre, Paris, France.

Jacques-Louis David, peintre français né le à Paris et mort le à Bruxelles, est considéré comme le chef de file de l’École néoclassique, dont il incarne le style pictural et l’option intellectuelle. Il opère une rupture avec le style galant et libertin de la peinture du e siècle représentée à l'époque par François Boucher et Carl Van Loo, et revendique l’héritage du classicisme de Nicolas Poussin et des idéaux esthétiques grecs et romains, en cherchant, selon sa propre formule, à « régénérer les arts en développant une peinture que les classiques grecs et romains auraient sans hésiter pu prendre pour la leur ».

Formé à l'Académie royale de peinture et de sculpture, il devient en 1785 un peintre renommé avec le Serment des Horaces. Membre de l'Académie des beaux-arts, il combat cette institution sous la Révolution et entame en parallèle à sa carrière artistique une activité politique en devenant député à la Convention et ordonnateur des fêtes révolutionnaires. Son engagement l'amène à voter la mort du roi Louis XVI, et son amitié pour Maximilien de Robespierre lui vaudra, à la chute de celui-ci, d'être emprisonné lors de la réaction thermidorienne. Ses activités politiques prennent fin sous le Directoire, il devient membre de l'Institut et se prend d'admiration pour Napoléon Bonaparte. Il se met à son service quand celui-ci accède au pouvoir impérial, et il réalise pour lui sa plus grande composition Le Sacre de Napoléon...

Théodore Géricault - Le Radeau de la Méduse.jpg Portail:France au Portail:France au XIXe siècle

[[Wikipédia:Sélection/France au XIXe siècle|Autres articles sélectionnés au sein du portail France au XIXe siècle


Square-compass.png Portail:Franc-maçonnerie

Nicolas Dalayrac : lithographie « dessinée par Césarine de C. gravée par L. C. Ruotte » (1801).

Nicolas Dalayrac est un compositeur français né le à Muret et mort le à Paris.

Destiné à une carrière militaire, il fréquente de nombreux musiciens dans les salons parisiens, ce qui va décider de sa vocation. Ce n’est toutefois qu’assez tardivement, vers l’âge de trente ans, qu’il produit devant le public son premier opéra-comique.

Parmi ses œuvres les plus populaires : Nina ou la Folle par amour (1786) qui aborde le thème de la folie et suscite un véritable enthousiasme lors de sa création, Les Deux Petits Savoyards (1789) qui traite du rapprochement des classes sociales, thème porteur des idéaux de la Révolution française, Camille ou le Souterrain (1791) jugé par certains comme sa meilleure production ou encore Léon ou le Château de Monténéro (1798) qui par ses leitmotive annonce un genre nouveau. S'il se forge une renommée internationale, il reste néanmoins moins connu dans le domaine lyrique qu'André Grétry. Il est également apprécié pour ses romances.

Initié franc-maçon, il participe activement à l'élaboration du droit d'auteur.

'


Geographylogo.svg Portail:Géographie

Le pont du Golden Gate, San Francisco

San Francisco est la 4e plus grande ville de Californie, sur la côte occidentale des États-Unis, après Los Angeles, San Diego, et San José. Elle compte 884 363 habitants, et se trouve à l'extrémité nord de la péninsule de San Francisco, entre l'océan Pacifique et la baie de San Francisco. L'agglomération, qui s'étend jusqu'à San José au sud, regroupe plus de 7 millions d'habitants en 2004 et se place ainsi derrière New York, Los Angeles et Chicago. Les principaux symboles de la ville sont le pont du Golden Gate, l'île d'Alcatraz, la Transamerica Pyramid et les cable cars. Elle est aussi connue pour son quartier gay et le relief tout particulier de ses rues.

Autres bons articles du portail Géographie


Icosahedron.svg Portail:Géométrie

Thales Theorem 6.svg

Le théorème de Thalès est un théorème de géométrie, attribué selon la légende au mathématicien et philosophe grec Thalès de Milet ; en réalité Thalès s'est davantage intéressé aux angles opposés dans des droites sécantes, aux triangles isocèles et aux cercles circonscrits.

Cette propriété de proportionnalité était connue des Babyloniens. Mais la première démonstration de ce théorème est attribuée à Euclide qui la présente dans ses Éléments (proposition 2 du livre VI) : il le démontre par proportionnalité d'aires de triangles de hauteur égale.

Selon la légende, une application a été de calculer la hauteur des pyramides d'Égypte en mesurant la longueur de l'ombre au sol de chaque pyramide, et la longueur de l'ombre d'un bâton de hauteur donnée.


Autres articles sélectionnés au sein du portail Géométrie


Flag map of Georgia.svg Portail:Géorgie (pays)

Drapeau de la Géorgie.

Le drapeau de la Géorgie est le drapeau national de la Géorgie (en géorgien : საქართველოს სახელმწიფო დროშა). Il est composé d'une grande croix de saint Georges sur fond blanc et de quatre autres petites croix rouges dans les quartiers formés par la grande. D'abord utilisé comme symbole du royaume d'Ibérie par le roi Vakhtang Vakhtang Ier Gorgassali au e siècle, il fut réadopté le 14 janvier 2004 par le nouveau gouvernement géorgien issue de la Révolution des Roses.

Ce drapeau, communément appelé « drapeau aux cinq croix », fut précédé par plusieurs autres drapeaux, le plus ancien datant du Moyen Âge.

Manhattan-woolworth-building-top.jpg Portail:Gratte-ciel

La Willis Tower
La Willis Tower (anciennement Sears Tower) est un gratte-ciel de Chicago aux États-Unis, achevé en 1973 et œuvre de l'architecte Bruce Graham. Il a été le plus haut immeuble du monde pendant 25 ans, et des États-Unis pendant 40 ans, avant d'être dépassé en 2013 par le One World Trade Center à New York. Il est à ce jour le deuxième plus haut immeuble du continent américain et de l'Hémisphère ouest. Dépassant l'ancien World Trade Center, c'était également le bâtiment le plus haut du monde (442 mètres et 108 étages) entre 1973 et 1998, jusqu'à la construction de la Tour Petronas de Kuala Lumpur à Malaisie, elle-même étant surclassée le 12 août 2007 par le Burj Khalifa à Dubaï aux Émirats arabes unis (828 m)

Autres articles sélectionnés au sein du portail Gratte-ciel


Flag of Greece.svg Portail:Grèce

Mélina Mercouri, star de Jamais le dimanche, en 1982.

Le cinéma grec recouvre les productions cinématographiques réalisées en Grèce ou considérées comme grecques. Il est surtout connu par ses grands réalisateurs que sont Theo Angelopoulos, Michael Cacoyannis, Costa-Gavras et Jules Dassin et les grandes actrices Melina Mercouri et Irène Papas. Il existe en 2012 un peu plus de 4 000 films grecs connus et conservés, la plupart uniquement destinés à la diffusion nationale.

Les premières projections de films, des frères Lumière, eurent lieu en novembre 1896, à Athènes. Les premiers films tournés en Grèce, en 1897, sont attribués à Frederic Villiers. Les frères Manákis, pionniers du cinéma dans les Balkans, filmèrent l'actualité et le folklore. Après quelques courts métrages du comique Spyridion en 1911, le premier long métrage grec attesté, inaugurant le genre typiquement grec du « film en fustanelle », fut Golfo de Kostas Bahatoris, sorti en 1914. Daphnis et Chloé (1931) d'Orestis Laskos proposa les premières scènes de nu du cinéma européen ; L'Amoureux de la bergère (1932) de Dimitris Tsakiris est considéré comme le premier film parlant grec et Corruption sociale (1932) de Stelios Tatassopoulos fut le premier film grec engagé politiquement. Ensuite, le cinéma grec entra en crise, pour des raisons techniques et financières en partie liées à l'avènement du parlant. La production fut même délocalisée en Égypte.

Après la Seconde Guerre mondiale, le cinéma grec se développa grâce, entre autres, au grand studio de production Finos Film. Dans les années 1960, il connut ce qui est considéré comme son apogée avec jusqu'à plus de cent films par an et jusqu'à 137 millions d'entrées en 1967. Ce fut aussi l'« âge d'or » de la comédie grecque. Cependant, ces films peu originaux furent produits à la chaîne pour des raisons commerciales. En parallèle, les pistes qu'avait ouvertes Cacoyannis avec Stella, femme libre en 1955 furent suivies par de nouveaux réalisateurs, permettant la naissance d'un véritable cinéma intellectuel grec.

La dictature des colonels fut une période de transition. Le cinéma populaire disparut face à l'arrivée de la télévision et des grandes productions hollywoodiennes. En parallèle, la censure mit un coup d'arrêt au cinéma d'auteur. Le « Nouveau Cinéma grec » s'imposa dans les années 1970, avec des affrontements entre anciens et nouveaux, principalement au festival de Thessalonique. Cependant, après un immense succès critique international, le Nouveau Cinéma grec atteignit ses limites sur les plans du financement et de la diffusion, au début des années 1980. Il fut alors sauvé par le Centre du cinéma grec qui lui assura un financement pérenne. Malgré tout, du milieu des années 1980 aux début des années 2000, le cinéma grec connut un passage à vide, à l'exception des succès de Theo Angelopoulos, avant un renouveau à la fin de cette dernière décennie. De jeunes auteurs, comme Athiná-Rachél Tsangári ou Pános H. Koútras, qui s'éloignent des structures traditionnelles de financement et de création sont à nouveau récompensés dans les festivals internationaux.

Ac papyrus.png Portail:Histoire

Franklin Roosevelt en 1933.

Franklin Delano Roosevelt (ˈrəʊzəvelt), né le à Hyde Park (État de New York) et mort le à Warm Springs (Géorgie), était le 32e président des États-Unis. Figure centrale du e siècle, il fut le seul président américain à être élu à quatre reprises à partir de 1932 et à accomplir quatre mandats consécutifs.

Confronté à la Grande Dépression, Roosevelt mit en œuvre le New Deal, un programme de relance de l’économie et de lutte contre le chômage. Il refonda le système bancaire et la Sécurité sociale. Il créa de nombreuses agences gouvernementales telles que la Works Progress Administration, la National Recovery Administration ou l’Agricultural Adjustment Administration. Il réussit à élaborer un nouveau mode de présidence, plus interventionniste et plus active grâce à son équipe de conseillers (Brain Trust).

Roosevelt fut l’un des principaux acteurs de la Seconde Guerre mondiale et rompit avec l’isolationnisme traditionnel de son pays. Avant l’entrée en guerre des États-Unis, il lança le programme Lend-Lease afin de fournir les pays alliés en matériel de guerre. Après l’attaque de Pearl Harbor, il assuma pleinement ses fonctions de Commandant en chef de l’Armée américaine et prépara largement la victoire des Alliés. Il tint un rôle de premier plan dans la transformation du monde au sortir du conflit. Critiqué par les uns, admiré par les autres, il a laissé une très forte empreinte dans l’histoire de son pays et celle du monde.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Histoire


David face.png Portail:Histoire de l’art

Statue de la Liberté

La Liberté éclairant le monde (Liberty Enlightening the World), plus connue sous le nom de statue de la Liberté (Statue of Liberty), est l'un des monuments les plus célèbres de la ville de New York. Elle est située sur l'île de Liberty Island au sud de Manhattan, à l'embouchure de l'Hudson et à proximité d'Ellis Island (États-Unis). Elle fut offerte par les Français en 1886, pour célébrer le centenaire de la déclaration d'indépendance américaine et en signe d'amitié entre les deux nations. L'inauguration de la statue fut célébrée le 28 octobre 1886 en présence du président des États-Unis, Grover Cleveland. L'idée vient du juriste et professeur au Collège de France, Édouard Laboulaye en 1865. Le projet est confié en 1871, au sculpteur français né à Colmar Frédéric Auguste Bartholdi. Le choix des cuivres devant être employés à la construction fut confié à l'architecte Eugène Viollet-le-Duc, qui eut l'idée d'employer la technique du repoussé. En 1879, à la mort d'Eugène Viollet-le-Duc, Frédéric-Auguste Bartholdi fit appel à l'ingénieur Gustave Eiffel pour décider de la structure interne de la statue. Ce dernier imagine un pylône métallique qui supporte les plaques de cuivre martelées et fixées. La statue fait en outre partie des National Historic Landmarks depuis le 15 octobre 1924 et de la liste du patrimoine mondial établie par l'UNESCO depuis 1984.

La statue de la Liberté, en plus d'être un monument très important de la ville de New York, est devenue l'un des symboles des États-Unis et représente de manière plus générale la liberté et l'émancipation vis-à-vis de l'oppression. Au plan de l'architecture, la statue rappelle le Colosse de Rhodes qui était l'une des sept merveilles du monde antique. Elle constitue enfin l'élément principal du Statue of Liberty National Monument qui est géré par le National Park Service.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Histoire de l'art


HZBpetite icone.gif Portail:Histoire de la zoologie et de la botanique

Portrait d’Anna Maria Sibylla Merian

Anna Maria Sibylla Merian (née le 2 avril 1647 à Francfort-sur-le-Main, décédée le 13 janvier 1717 à Amsterdam) était naturaliste et artiste. En raison de ses observations très détaillées sur la métamorphose des papillons et de sa documentation sur le sujet, elle est considérée comme une importante initiatrice de l’entomologie moderne bien que longtemps fort peu connue.

Lire l'article

Hockey.svg Portail:Hockey sur glace

Selänne avec les Ducks d'Anaheim en 2007.

Teemu Ilmari Selänne (API : [ˈteːmu ˈilmɑri ˈselænːe]), né le à Helsinki en Finlande, est un joueur professionnel de hockey sur glace finlandais. Il évolue au poste d'ailier droit. Il commence sa carrière professionnelle dans la SM-liiga en jouant avec le Jokerit Helsinki en 1989-1990 et remporte le championnat de Finlande avec l'équipe en 1992.

Repêché en 1988 par les Jets de Winnipeg en tant que dixième joueur sélectionné dans la Ligue nationale de hockey, il commence sa carrière en Amérique du Nord en 1992-1993. Lors de sa saison recrue dans la LNH, il inscrit soixante-seize buts et cent-trente-deux points pour détenir le record du plus grand nombre de buts et points pour une recrue, record qui est toujours d'actualité dans la LNH. Au cours de sa carrière dans la LNH, il joue pour les Jets, les Mighty Ducks d'Anaheim, les Sharks de San José et l'Avalanche du Colorado ; il remporte la Coupe Stanley avec les Ducks en 2007.

Avec l'équipe nationale de Finlande, il participe à cinq championnats du monde et remporte deux médailles, cinq Jeux olympiques où il gagne trois médailles ; il ne remporte toutefois jamais la médaille d'or. Après les Jeux olympiques de 2010 à Vancouver au Canada, il devient le meilleur pointeur des Jeux olympiques avec trente-sept points et décide de se retirer de la compétition internationale.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Hockey sur glace


Isle of Man stub.svg Portail:Île de Man

Localisation de la fête de Tynwald

Tynwald Day, la fête de Tynwald, est la fête nationale de l’île de Man, généralement célébrée le 5 juillet.

Les représentants du pouvoir législatif (Tynwald) se rassemblent exceptionnellement à St John’s et non à Douglas comme ils le font d’ordinaire. La session du parlement a lieu à la fois dans l’église Saint-Jean et sur la butte artificielle de Tynwald Hill. La première occurrence authentifiée de cette pratique remonte à 1417, la session prenant le nom de "Midsummer Court" (cour du solstice d’été). Y assistent les membres des deux chambres du Tynwald, la chambre des clefs (House of Keys), et le conseil législatif de l’île de Man. L’assemblée est généralement présidée par le lieutenant-général gouverneur de l’île de Man, représentant du seigneur de Man (en l’occurrence la Couronne britannique), sauf dans les cas où un membre de la famille royale est présent.

Tous les projets de loi qui ont reçu l’approbation de la couronne sont promulgués le jour de la fête de Tynwald. L’ordre du jour comporte également la présentation de pétitions et l’assermentation de hauts fonctionnaires.

Lire l’article

Autres articles sélectionnés au sein du portail île de Man


Crystal mycomputer.png Portail:Informatique

Lumière sur...

Logo d'AlphaGo.

Le match AlphaGo - Lee Sedol (titre officiel : Google DeepMind Challenge Match) est un match de cinq parties de go (jouées sans handicap, avec un temps de réflexion usuel en compétition) entre Lee Sedol, joueur professionnel sud-coréen considéré comme le meilleur joueur du monde au milieu des années 2000, et AlphaGo, un programme de go développé par Google DeepMind, qui s'est tenu entre le 9 et le 15 mars 2016 à Séoul. Le gagnant du match devait recevoir un million de dollars.

AlphaGo a gagné toutes les parties sauf la quatrième. Ce match voit la première victoire d'un programme face à un professionnel du plus haut niveau, et a été pour cette raison comparé avec le match d'échecs historique entre Deep Blue et Garry Kasparov en 1997.

Au cours de la rencontre, AlphaGo a fait preuve d'une créativité et d'une précision de lecture et d'évaluation qui ont surpris les meilleurs professionnels et les ont amenés à déclarer devoir repenser certaines de leurs idées sur le go. Lee Sedol a cependant réussi, au cours de la quatrième partie, à découvrir une faiblesse dans le jeu d'AlphaGo, remportant ainsi une victoire qu'il a déclarée être « sans prix ».

Le match a été suivi, surtout en Asie, par plusieurs centaines de millions de spectateurs, suscitant un regain d'intérêt pour le go. Il a provoqué également de nombreuses réactions des spécialistes d'intelligence artificielle qui ont salué une avancée significative des techniques d'apprentissage automatique.

À la suite de ce match, la Hanguk Kiwon (la fédération coréenne de go) a décerné à AlphaGo un titre honorifique de 9e dan (professionnel) – le plus haut grade existant – en reconnaissance du niveau d'excellence atteint par le programme.

Flag of Italy.svg Portail:Italie

Firenze-burattini-0849.jpg

Pinocchio est un personnage de fiction, héros d'un célèbre conte de fées moderne, chef-d'œuvre universel de la littérature pour enfants : Le avventure di Pinocchio. Storia di un burattino (Les aventures de Pinocchio. Histoire d'un pantin), du journaliste et écrivain italien, originaire de Toscane, Carlo Lorenzini, plus connu sous son nom de plume : Carlo Collodi - (né et mort à Florence, 1826-1890).

C'est le conte de fées par excellence, immortel et universel, duquel ont été tirées une multitude de versions : littéraires, théâtrales, chorégraphiques, télévisées, cinématographiques et en bandes dessinées, sans compter les centaines de traductions, de versions illustrées ainsi que les mises en musique et en chanson.

Les aventures de Pinocchio ont une prérogative qui n'appartient qu'aux grands chefs-d'œuvre, c'est celle d'être hors du temps. Pour les 100 ans de Pinocchio, en 1981, Italo Calvino écrivait ainsi : « Il nous est naturel de penser que Pinocchio a toujours existé, on ne s'imagine pas en effet un monde sans Pinocchio. »

Lire l'article

Autres articles sélectionnés au sein du portail Italie


Crystal Clear app package games.png Portail:Jeu vidéo

Final Fantasy Tactics (ファイナルファンタジータクティクス, Fainaru Fantajī Takutikusu?) est un jeu vidéo de rôle tactique, développé par Square (devenu depuis Square Enix), sorti sur PlayStation le au Japon et le en Amérique du Nord. Ce jeu fait partie de la série Final Fantasy ; c'est un épisode « hors série » parce qu'il s'inscrit, à la différence des autres opus, dans la catégorie des jeux de rôle tactique. L'homme responsable du projet et du scénario est Yasumi Matsuno, un ancien membre de la société Quest, qui réalise son premier projet avec Square.

L'histoire du jeu se déroule dans le monde d'Ivalice. Elle est centrée sur un conflit, nommé « la Guerre des Lions », qui s'engage entre deux familles de nobles qui convoitent le trône du royaume. Le scénario suit les aventures de Ramza Beoulve, un jeune apprenti chevalier, souhaitant tout mettre en œuvre pour rétablir la paix sur le continent.

Plusieurs jeux ont repris, par la suite, le monde d'Ivalice de Final Fantasy Tactics. Par exemple Vagrant Story et Final Fantasy XII sortis respectivement en 2000 et 2006. Un spin-off est également sorti en 2003 sur la Game Boy Advance de Nintendo, intitulé Final Fantasy Tactics Advance. Ce dernier a connu une suite en 2007 sur la Nintendo DS : Final Fantasy Tactics A2.
Pour les dix ans de sa sortie en 2007, Square Enix réédite le jeu sous le nom de Final Fantasy Tactics: The War of the Lions, sur la PlayStation Portable de Sony, en introduisant de nombreuses nouveautés. Contrairement à l'épisode original sur PlayStation, celui-ci a la particularité d'être sorti en Europe en plus du Japon et de l'Amérique du Nord.

Crystal128-kanagram.svg Portail:Linguistique

IPA Unicode 0x0294.svg

Le coup de glotte est la dénomination commune d'une consonne dont la description en phonétique articulatoire est l'occlusive glottale sourde, notée [ʔ] en alphabet phonétique international, ‹ ʾ › dans la transcription traditionnelle des langues sémitiques et ‹ ‘ › (signe nommé ‘okina) dans l'orthographe de l'hawaïen et la plupart des autres langues polynésiennes. C'est parfois une apostrophe ‹ ʼ › que l'on emploie à la place de ces deux derniers signes.

Les organes occlusifs impliqués sont les cordes vocales, la glotte se fermant et se rouvrant brusquement pour interrompre le flux d'air qui y passe (le processus est très proche de ce qu'il se passe avant une quinte de toux). C'est l'occlusive la plus profonde que puisse émettre un gosier humain. Au-dessous, il n'existe plus d'organes occlusifs.

Normalement, tout coup de glotte doit être non voisé : le voisement étant un resserrement des cordes vocales en vue de les faire vibrer, il n'est pas possible, en même temps, de les rapprocher puis de les écarter tout en les faisant vibrer l'une contre l'autre. Il existe pourtant une langue, le gimi (en Papouasie-Nouvelle-Guinée) possédant une forme de coup de glotte voisé, transcrit [ʔ̬]. Le phonéticien Peter Ladefoged signale que plutôt qu'une occlusive, il s'agit en fait d'une spirante. Il faudrait donc la transcrire [ɦ̞] : un mot comme [haʔ̬oʔ] (mieux : [haɦ̞oʔ]), « nombreux », contient les deux variantes.

Cette occlusive est très fréquente, dans de nombreuses langues. Elle est souvent utilisée souvent comme marque paralinguistique, comme allophone d'autres consonnes ou comme addition automatique devant voyelle ; mais de nombreuses langues en font un phonème à part entière.

Lire la suite

Autres articles sélectionnés


Crystal mycomputer.png Portail:Linux

Les distributions rassemblent les composants d'un système GNU/Linux dans un ensemble cohérent et stable facilitant son installation, utilisation et maintenance. Elles comprennent donc le plus souvent un logiciel d'installation et des outils de configuration.Il existe de nombreuses distributions, chacune ayant ses particularités propres, certaines sont dédiées à un usage spécifique (pare-feu, routeur, grappe de calcul...) d'autres à un matériel spécifique. Les grandes distributions sont généralistes et conviennent pour le bureau; les inconditionnels de ces grandes distributions sont très prompts à de longs Trolls sur les mérites comparés de leur préférée, mais il est surtout question de goût et de couleur dans le choix d'une distribution.

Les distributions généralistes les plus connues sont Debian, Gentoo, Mandriva Linux, Red Hat/Fedora, Slackware, SuSE-Novell, Ubuntu. Certaines sont plus orientées vers les utilisateurs débutants (MandrivaLinux, Ubuntu, etc.), car plus simples à mettre en œuvre. Debian en revanche est plutôt considérée comme une méta-distribution, c'est-à-dire qu'elle peut servir de base pour créer sa propre distribution. Beaucoup de distributions en dérivent: Ubuntu, Knoppix, Mepis... L'installation de Debian est devenue plus facile depuis la version 3.1 (Sarge), néanmoins des compétences en shell et une culture sur les projets libres sont nécessaires pour obtenir le GNU/Linux de ses rêves; en revanche la mise à jour et la maintenance des systèmes est aisée grâce aux outils Debian. La distribution Gentoo, destinée à un public plus connaisseur, à la recherche de mises à jour fréquentes, a pour particularité d'être compilée à partir du code source sur le poste même de l'usager, en tenant compte des nombreux paramètres locaux. Ceci en fait le système d'exploitation le plus optimisé pour chaque configuration individuelle. Certaines distributions sont commerciales, comme celle de Red Hat, Mandriva (ex-MandrakeSoft) ou de Novell-SuSe, alors que d'autres sont l'ouvrage d'une fondation à but non lucratif comme Gentoo.

Lire l’article

Autres articles sélectionnés au sein du portail Linux


Nuvola apps kword.png Portail:Littérature

Georg Forster

Johann Georg Adam Forster (né le 27 novembre 1754 à Nassenhuben près de Danzig, en Pologne ; mort le 10 janvier 1794 à Paris) est un naturaliste allemand, ainsi qu’un ethnographe, un écrivain voyageur, un journaliste et un révolutionnaire. Il participe à la deuxième expédition autour du monde de James Cook, consacre d’importantes sommes à la géographie et à l’ethnologie comparées des mers du sud et apparaît comme un des fondateurs de la littérature de voyage scientifiquement fondée.

Nuvola apps kword.png Portail:Littérature – Invitation à la lecture

Portail:Littérature/Invitation à la lecture/Sélection/février 2019

Egil Skallagrimsson 17c manuscript.jpg Portail:Littérature norroise

Première page de la copie B de Jón Erlendsson (1651).

L'Íslendingabók (en latin : Libellus Islandorum - littéralement « Livre des Islandais ») est une œuvre littéraire islandaise du e siècle, écrite par Ari Þorgilsson, prêtre et historien. Son ouvrage traite du début de l'histoire de l'Islande, de la colonisation au début du XIIe siècle. D'un style prosaïque et extrêmement concis, le texte est écrit en langue vernaculaire, le vieux norrois.

Organisé en dix chapitres, l'Íslendingabók accorde une place importante à la christianisation de l'Islande et au développement de l'Église dans le pays. Le récit constitue également un « mythe des origines » pour les Islandais, en soulignant leur origine norvégienne.

Bien qu'Ari ait écrit de nombreux autres ouvrages, l'Íslendingabók est celui qui l'a rendu célèbre, ses autres œuvres étant pour la plupart perdues. Le Livre des Islandais lui-même tel que nous le connaissons n'est qu'une deuxième version postérieure de quelques années à l'œuvre originale, perdue.

Ouvrage fondateur de la littérature islandaise, qui inspira les sagas, il est également une source d'informations très précieuses sur l'histoire du pays.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Littérature norroise


Portail:Martinique

L'article qui doit apparaître ici n'a pas encore été sélectionné.


Nuvola apps edu mathematics blue-p.svg Portail:Mathématiques

Un cercle découpé en angles mesurés en degré

Les coordonnées polaires sont en mathématiques un système de coordonnées à deux dimensions dans lequel chaque point du plan est entièrement déterminé par un angle et une distance. Ce système est particulièrement utile dans les situations où la relation entre deux points est plus facile à exprimer en termes d’angle et de distance, voir par exemple le pendule. Dans ce cas, le système des coordonnées cartésiennes, plus familier, impliquerait d’utiliser des formules trigonométriques pour exprimer une telle relation.

Comme il s’agit d’un système bidimensionnel, chaque point est déterminé par les coordonnées polaires, qui sont la coordonnée radiale et la coordonnée angulaire. La coordonnée radiale (souvent notée r ou ρ, et appelée rayon) exprime la distance du point à un point central appelé pôle (équivalent à l’origine des coordonnées cartésiennes). La coordonnée angulaire (également appelée angle polaire ou azimut, et souvent notée t ou θ) exprime la mesure, dans le sens trigonométrique, de l’angle entre le point et la demi-droite d’angle 0°, appelé axe polaire (équivalent à l’axe des abscisses en coordonnées cartésiennes).

Weather-more-clouds.svg Portail:Météorologie

L’ouragan Ivan à l’ouest de la Grenade en mer des Caraïbes le 7 septembre 2004 à 19 h 45 UTC, il se situait alors en 11,9°N 61,2°O ; ses vents atteignaient 195 km/h.

En météorologie, un cyclone tropical est un type de cyclone (dépression) qui prend forme dans les océans de la zone intertropicale à partir d’une perturbation qui s’organise en dépression tropicale puis en tempête. Son stade final est connu sous divers noms à travers le monde : ouragans dans l’Atlantique Nord et le Pacifique Nord-Est, typhons dans le Pacifique Nord-Ouest et simplement cyclones ailleurs.

Structurellement, un cyclone tropical est une large zone de nuages orageux en rotation autour de son centre et accompagnée de forts vents. On peut les classer dans la catégorie des systèmes convectifs de méso-échelle puisqu’ils ont un diamètre inférieur à une dépression classique, dite synoptique, et que leur source d’énergie principale est le dégagement de chaleur latente causé par la condensation de vapeur d’eau en altitude dans leurs orages. On peut ainsi considérer le cyclone tropical comme une machine thermique, au sens de la thermodynamique. Le dégagement de chaleur latente dans les niveaux supérieurs de la tempête élève la température à l’intérieur du cyclone de 15 à 20 °C au-dessus de la température ambiante dans la troposphère à l’extérieur du cyclone. Pour cette raison, on dit des cyclones tropicaux qu’ils sont des tempêtes à « noyau chaud »…


En-tête Microbio4.jpg Portail:Microbiologie

Escherichia coli, autrement appelé colibacille ou E. coli., est une bactérie intestinale des mammifères très commune chez l'être humain. Découverte en 1885 par Théodore Escherich, dans des selles de nourrissons, c'est un coliforme fécal généralement commensal. Cependant, certaines souches d’E. coli peuvent être pathogènes...


Lire l’article

Image-Vista Like logo.png Portail:Microsoft

Halo 3 Nasdaq.jpg

Halo 3 est un jeu vidéo de tir en vue subjective développé par Bungie Studios et édité par Microsoft Game Studios sur Xbox 360 en 2007. C'est le troisième jeu de la série Halo.

Halo 3 se déroule durant un conflit interstellaire entre l’humanité et une coalition extraterrestre du nom d'Alliance Covenante. Le joueur occupe le rôle du Major, un supersoldat, luttant contre les Covenants. Le jeu comprend des véhicules, des armes, un système de jeu absents des précédents titres de la saga, un « cinéma » permettant de regarder les matchs et parties effectués, un système de partage de fichiers et la « Forge », un éditeur de carte permettant de modifier les niveaux multijoueurs.

Deux ans après la sortie de Halo 2, Bungie annonce officiellement Halo 3 à l'E3 2006 et sa sortie est précédée par une bêta du multijoueur ouverte aux joueurs s'étant procurés le jeu Xbox 360 Crackdown. Microsoft a dépensé 40 millions de dollars pour la promotion du jeu afin de toucher le plus de joueurs possibles et ainsi élargir la base existante de fans.

Le jeu a permis d'engranger plus de 300 millions de dollars durant sa première semaine. Au total, Halo 3 s'est vendu à 8,1 millions d'exemplaires et fut le jeu le plus vendu de l'année 2007 aux États-Unis. Le jeu a été bien accueilli par les critiques, notamment en raison de la présence de la « forge » et des options du multijoueur offrant de nombreuses possibilités. Une préquelle, Halo 3: ODST, a été commercialisée le et la suite du jeu, Halo 4 sort en novembre 2012.

Emerald rough 300x422.jpg Portail:Minéraux et roches

Les calcaires sont des roches sédimentaires, troisièmes par ordre d'abondance après les schistes et les grès, facilement solubles dans l'eau, composées majoritairement de carbonate de calcium CaCO3 mais aussi de carbonate de magnésium MgCO3. Ils se forment par accumulation, au fond des mers, à partir des coquillages et squelettes des microalgues et animaux marins. C'est en France, en Suisse et en Belgique la roche la plus courante qui compose autant des montagnes (Alpes, Jura, Pyrénées) que des plaines (Champagne), bassins (Bassin parisien) ou des plateaux (Ardenne). Le calcaire est reconnaissable par sa teinte blanche et généralement la présence de fossiles. Il est la base de nombreux matériaux.

  • La craie est une roche calcaire formée par une accumulation de squelettes calcaires des microalgues et animaux marins dans la zone de suintement pélagique.
  • Le tuffeau est de la craie micacée ou sableuse à grain fin, de couleur blanche ou crème parfois jaunâtre, contenant quelques paillettes de mica blanc (muscovite).
  • La calcite est le polymorphe d'origine secondairement géologique du carbonate de calcium. Le polymorphe d'origine primairement biogénique est l'aragonite.

Selon le type de calcaire, celui-ci est plus ou moins résistant et plus ou moins soluble dans les eaux acides. Ces phénomènes de dissolution des calcaires, via circulation des fluides dans les diverses fractures et cassures, sont appelés phénomènes karstiques (grottes, dolines, pertes, aven, etc.). Le calcaire ainsi dissout peut se reprécipiter sous forme de stalactites et stalagmites dans les grottes.

Lire l'article

Autres articles sélectionnés au sein du portail Minéraux et roches


Portail:Monde byzantin

Pièce à l'effigie d'Andronic Ier Comnène.

Andronic Andronic Ier Comnène (en grec byzantin : Ανδρόνικος Αʹ Κομνηνός), né vers 1118 et tué le , est empereur byzantin de à sa mort. Fils du sébastocrate Isaac Comnène et petit-fils d’Alexis Alexis Ier, il arrive tardivement sur le trône, alors qu'il est âgé de plus de soixante ans. Auparavant, sa vie est parsemée d'événements chaotiques. Il s'oppose à plusieurs reprises à son cousin, l'empereur Manuel Manuel Ier, qui est contraint de l'emprisonner quand Andronic ne s'enfuit pas parmi les différents États voisins de l'Empire byzantin.

À la mort de Manuel, Andronic ne tarde pas à profiter du vide du pouvoir engendré par la minorité d'Alexis II et l'incapacité de ses régents à faire valoir leur autorité. Il se porte à la tête d'une rébellion unissant la population de la capitale et les membres de l'aristocratie mis de côté sous les précédents empereurs Comnène. Son arrivée sur le trône, marquée par le massacre des Latins de Constantinople, inaugure un règne troublé et violent. Il a l'ambition de réformer en profondeur l'administration de l'Empire, ce qui donne de lui l'image d'un empereur hostile à l'élite dominante, un constat aujourd'hui en partie nuancé. Surtout, il réprime avec violence les oppositions qui se dressent contre lui, emprisonnant, tuant ou mutilant ses rivaux potentiels. Il s'aliène rapidement une bonne partie de l'aristocratie dominante, fait face à de multiples révoltes tandis que les frontières de l'Empire sont assaillies, notamment par les Normands. Finalement, deux ans après sa prise du pouvoir, il est renversé par une révolte spontanée conduite par Isaac II Ange et exécuté au terme d'une atroce agonie.

En dépit de la brièveté de son règne, la personnalité d'Andronic tout autant que ses réformes ambitieuses ont suscité un fort intérêt de la part des historiens qui portent un regard ambivalent sur lui. Il est loué pour son désir de réforme, mais sévèrement jugé pour son despotisme qui contribue à plonger l'Empire dans une période troublée, aboutissant au sac de Constantinople en 1204.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Monde byzantin


Anjuta.svg Portail:Monde équestre

Jument dales primée en Angleterre.

Le Dales (anglais : Dales) est l'une des races reconnues de poneys dites mountain and moorlands, originaires des îles Britanniques. Influencé par d'autres races, notamment par le Welsh cob, le Dales a longtemps travaillé comme poney de bât pour l'exploitation des mines des Pennines, sa région natale, et plus particulièrement des Yorkshire Dales qui lui ont donné son nom. Disposant d'un registre généalogique dès 1916 avec la création de la Dales Pony Improvement Society (Société d'amélioration du poney Dales), il est menacé de disparition très tôt après la Seconde Guerre mondiale, en raison de réquisitions militaires et de la motorisation. L'action de la Dales Pony Society (Société du poney Dales), créée en 1963, permet de sauvegarder la race et de redresser ses effectifs une dizaine d'années plus tard. Le Dales est exporté depuis les années 1990 vers les États-Unis et le Canada, qui ont créé leur société de race.

Le Dales est très proche du Fell, bien qu'un peu plus grand. Ce poney solidement charpenté, doté de fanons abondants, mesure en moyenne 1,45 m au garrot, et porte le plus souvent une robe noire. Il est désormais apprécié pour le tourisme équestre et l'attelage, sa force lui permettant de porter aisément un homme adulte sur tous types de terrains. Malgré sa bonne diffusion vers l'Amérique du Nord, la race reste globalement rare, et menacée d'extinction.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Monde équestre


Logo monument historique - rouge ombré sans texte.svg Portail:Monuments historiques

Bassin monumental de Bibracte.

Bibracte était la capitale du peuple celte des Éduens de la fin du IIe siècle IIe siècle av. J.-C. à la fin du Ier siècle Ier siècle av. J.-C. Centre névralgique du pouvoir de l’aristocratie éduenne, c’était aussi un important lieu d’artisanat et de commerces où se cotoyaient mineurs, forgerons et frappeurs de monnaies sur une superficie de près de 135 hectares.

Ce site remarquable, situé sur la commune de Saint-Léger-sous-Beuvray (Saône-et-Loire) dans le Morvan au sommet du mont Beuvray, est au confluent des bassins de la Saône, de l’Yonne, de la Seine et de la Loire. Le Beuvray est constitué de trois sommets : le Theurot de la Wivre avec sa pierre, le Theurot de la Roche et le Porrey qui est le point culminant. Le site héberge le musée de la civilisation celtique qui retrace la vie de cette cité de quelques 5 à 10 milliers d’âmes au sein d’un oppidum fortifié que les fouilles archéologiques du mont Beuvray révèlent peu à peu. La conservation et la gestion du site est gérée par la société anonyme d’économie mixte nationale (SAEMN) éponyme du lieu qui est devenue un établissement public en 2007.

Musical notes.svg Portail:Musique

Hey Jude est une chanson des Beatles parue en single le aux États-Unis, et quatre jours plus tard au Royaume-Uni, avec Revolution de John Lennon en face B. C’est le premier disque des Beatles publié sous leur propre label, Apple Records. Composée par le seul Paul McCartney — mais créditée Lennon/McCartney —, Hey Jude était destinée à soutenir Julian Lennon, le fils de John, lors du divorce de ses parents.

Musicalement, Hey Jude se distingue, après quatre couplets, par une longue coda de plus de quatre minutes (« Na na na nananana nananana Hey Jude... »), ce qui donne à ce titre une durée supérieure à sept minutes ; cette longueur inhabituelle obligea d’ailleurs les techniciens à compresser certaines parties de la chanson, pour pouvoir la faire tenir en entier sur le support d’alors, le 45 tours.

À l’époque de sa sortie, Hey Jude est la plus longue chanson à atteindre la première place du hit-parade britannique, où elle s’installe durant deux semaines, et en passe seize en tout dans les classements. Elle reste également neuf semaines en tête du hit-parade américain, la plus longue durée pour un single du groupe sur ce territoire. Hey Jude est ainsi le plus gros succès mondial des Beatles en 45 tours, numéro un dans onze pays différents, notamment en Australie, au Canada, en Autriche, en Suisse, en Norvège et en France.


Viola d'amore2.png Portail:Musique classique (articles)

Le Musikverein, résidence de l'Orchestre philharmonique de Vienne

L'Orchestre philharmonique de Vienne est un orchestre symphonique autrichien considéré comme l'un des plus prestigieux au monde. Il est un symbole de la culture et de l'histoire viennoises. Le « son » de l'orchestre est raffiné, soyeux et coloré avec une tendance à la prédominance des sonorités graves, une sonorité unique et facilement discernable.

Il est fondé en 1842 et, après des débuts difficiles, devient l'un des meilleurs orchestres de Vienne. Les chefs les plus illustres vont en perfectionner l'excellence. L'orchestre a compté dans son effectif des membres prestigieux comme Hans Richter, Arthur Nikisch, Franz Schmidt, Willi Boskovsky. Ses membres sont recrutés exclusivement parmi ceux de l'Orchestre de l'Opéra d'État de Vienne.

La résidence principale de l'orchestre est le Musikverein, une salle de concert rectangulaire magnifique, aux tons ivoires et dorés et à l'acoustique exceptionnelle. Il se produit chaque été au Festival de Salzbourg. Depuis 1941, l'orchestre donne chaque 1er janvier un concert dédié à la musique de la famille Strauss : le célèbre concert du Nouvel An.

Lire l’article

Autres articles sélectionnés au sein du portail Musique classique


Viola d'amore2.png Portail:Musique classique (compositeurs)

Leoš Janáček (Hukvaldy, 3 juillet 1854 - Ostrava, 12 août 1928) est un compositeur tchèque.

Ne donnant la pleine mesure de son génie qu’à 50 ans passés, c’est un des compositeurs les plus originaux et déroutants de son époque. Ses chefs-d’œuvre se situent pour la plupart dans le domaine de l’opéra.

Lire l'article

Autres grands compositeurs du portail Musique classique


Luth'ud cor.jpg Portail:Musiques du monde

Groupe de salsa

La salsa (mot espagnol qui signifie « sauce ») désigne à la fois une danse, un genre musical, mais également une famille de genres musicaux (musique latino-américaine). Un musicien (ou chanteur) ou bien danseur de salsa est appelé salsero (salsera au féminin). La formation typique comprend :

Lire l’article
Autres articles sélectionnés par le portail Musiques du monde


Greek deity head icon.png Portail:Mythologie grecque

Guerrier chevauchant un hippalectryon, figurine en terre cuite de Thèbes, 500-470 av. J.-C., musée du Louvre.

L’hippalectryon ou hippalektryon (en grec ancien ἱππαλεκτρυών / hippalektryốn) est une créature hybride fantastique de la Grèce antique. Sa partie antérieure est celle d'un cheval et sa partie postérieure celle d'un coq, ailes, queue et pattes comprises. Il porte un plumage jaune ou roux selon les traductions. Les mythes et légendes qui pourraient lui être rattachés restent inconnus.

Cette créature peu commune apparaît sur une centaine objets d'art antique grecs, le plus ancien datant du IXe siècle IXe siècle av. J.-C. On le retrouve plus fréquemment au VIe siècle VIe siècle av. J.-C. dans la peinture sur vase ou plus rarement en sculpture, monté par un jeune cavalier désarmé. Il orne probablement quelques pièces de monnaie antiques. Au Ve siècle Ve siècle av. J.-C., il est mentionné par Eschyle et surtout par Aristophane qui en fait l'une de ses injures préférées.

Sa fonction demeure assez mystérieuse, comme bête apotropaïque et prophylactique, il pourrait avoir été consacré à Poséidon et chargé de protéger les navires. D'autres études y voient une bête grotesque amusant les enfants, ou une simple décoration fantastique sans fonction particulière.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Mythologie grecque


Flag of Nauru land version.svg Portail:Nauru

L'aéroport vu du ciel, photo prise depuis le sud de l'île.

L'aéroport international de Nauru (code AITA : INU, code OACI : ANYN, anciennement ANAU) est l'unique aéroport de la République de Nauru. Datant de la Seconde Guerre mondiale, il est situé au sud de l'unique île de cet État du Pacifique dont il occupe une importante portion de sa plaine côtière. C'est un lien vital avec l'extérieur pour ce pays isolé au milieu de l'océan ne disposant d'aucun port en eau profonde. En raison de son éloignement des grandes routes commerciales, il n'est desservi régulièrement que par la compagnie aérienne nationale de Nauru, Our Airline, et la variation de son activité est donc fortement liée à la santé économique de cette entreprise.

Liberty-statue-from-below.jpg Portail:New York

Manhattan

Manhattan est l'un des cinq arrondissements de la ville de New York. Manhattan est une île entourée par l'Hudson à l'ouest, l'East River à l'est, l'Upper New York Bay au sud, et l'Harlem River au nord. Elle constitue la partie la plus dense et la plus riche de New York, ce qui en fait le borough le plus touristique de Big Apple. C'est également le quartier le mieux desservi par le métro de New York. La circonscription de Manhattan se superpose avec le comté de New York (New York County). En 2000, sa population était de 1 537 195 habitants, et sa densité très supérieure à celle de tout autre comté des États-Unis. Manhattan est mondialement célèbre pour ses gratte-ciels et son activité trépidante.

Tipi Icon.png Portail:Nord-Amérindiens

Mesa Verde

Les Anasazis sont des Amérindiens du Grand Sud-Ouest de l’Amérique du Nord. Ils étaient répartis en plusieurs groupes dans les États actuels du Colorado, de l’Utah, de l’Arizona et du Nouveau-Mexique. Leur civilisation a laissé de nombreux vestiges monumentaux et cultuels sur plusieurs sites, dont deux sont classés sur la liste du patrimoine mondial établie par l'UNESCO. Ensuite, les vestiges retrouvés par les archéologues témoignent d'une maîtrise des techniques de la céramique, du tissage et de l'irrigation. Enfin, les Anasazis savaient observer le soleil et dessinaient des symboles restés mystérieux dans le désert. Aujourd'hui, les descendants des Anasazis, les Zuñis et les Hopis de l’Arizona et du Nouveau-Mexique perpétuent leur culture.


Blason Nord-Pas-De-Calais.svg Portail:Nord-Pas-de-Calais

Ech goblin d'après un dessin au crayon retouché sous GIMP.

Les chevaux légendaires du Pas-de-Calais sont des animaux fabuleux et diaboliques de couleur blanche, mentionnés dans le folklore de l'Artois, du Ternois et du Boulonnais sous divers noms. La blanque jument apparaissait, dit-on, à la tombée du jour ou au milieu de la nuit pour tromper les enfants et les hommes. Elle tentait ces derniers pour la monter et son dos pouvait s'allonger pour accueillir, en général, jusqu'à sept cavaliers. Dès qu'ils étaient bien installés sur son dos, elle les entraînait dans des pièges ou les jetait à l'eau. Cet animal est mentionné sous le même nom à Samer. Ech goblin et le qu'vau blanc de Saint-Pol-sur-Ternoise, qui portait un collier à clochettes pour attirer ses victimes, jouent le même rôle, tout comme ch'blanc qu'vo de Maisnil, ou encore l'animal de Vaudricourt, cheval blanc ou âne gris qui emporta vingt enfants et finit par les noyer. Toutes ces légendes propres à la région rejoignent un folklore français où abondent les chevaux blêmes et maléfiques en relation avec la nuit, l'eau, et leurs dangers.

Blason duche fr Normandie.svg Portail:Normandie

La poche de Falaise ou poche de Chambois - Mont-Ormel ou encore poche de Falaise-Chambois, fut la dernière opération de la bataille de Normandie pendant la Seconde Guerre mondiale.Après le débarquement de Normandie du , la guerre s'enlise côté américain devant Saint-Lô dans la bataille des haies, et dans la bataille de Caen côté Anglo-Canadien ; la progression est difficile vers Falaise.

L'opération s'est déroulée du 12 au dans une zone située entre les quatre villes normandes de Trun, Argentan, Vimoutiers et Chambois pour s'achever près de Falaise.

La bataille de la poche de Falaise est une victoire stratégique pour les Alliés. Confinés en Normandie pendant deux mois, les Alliés projettent enfin leurs forces dans tout le nord de la France, et manquent de peu l'encerclement de deux armées allemandes avec leurs dizaines de divisions.

En cela la victoire est mitigée et a occasionné une controverse entre Américains et Britanniques qui dure encore aujourd'hui.


Flag of New Zealand.svg Portail:Nouvelle-Zélande

Portrait de Campion en conférence de presse en 2010.

Top of the Lake est une mini-série américano-australo-britannique créée et écrite par Jane Campion et Gerard Lee, coproduite par BBC Two, Sundance Channel et UKTV, et diffusée à partir du .

La série raconte l'enquête d'une jeune inspectrice sur la disparition d'une fillette enceinte de douze ans dans une petite ville lacustre du Sud de la Nouvelle-Zélande. Elle aborde la question des violences faites aux femmes et la lutte entre le bien et le mal dans un « Paradis du bout du monde ». Les acteurs Elisabeth Moss, Peter Mullan, David Wenham et Holly Hunter occupent les rôles principaux et la réalisation est assurée par Jane Campion et Garth Davis.

D'une durée totale de six heures, elle est présentée au public dans les festivals de cinéma de Sundance, Berlin puis Cannes en 2013 avant d'être diffusée à la télévision. En France, Arte a acheté les droits de diffusion, prévue pour l'automne 2013. Top of the Lake a reçu un grand nombre de critiques positives, notamment sur la qualité de la réalisation et du jeu des acteurs, saluant le rythme lent, la beauté des décors et le scénario travaillé.

Pomander 1518 (2).png Portail:Odeurs, senteurs et parfum

La « vieille ville » de Grasse.

Grasse, « capitale mondiale des parfums », est une commune française du département des Alpes-Maritimes et de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur nommée Grassa ou Grasso en provençal.

Les premières traces de présence humaine dans le pays de Grasse datent du Néolithique mettant en évidence une population plus importante qu’ailleurs. Ligures, Grecs puis Romains s'y installent, chassés successivement par les Burgondes, les Ostrogoths, les Francs et les Lombards. Lors du rattachement de la Provence au Royaume de France Grasse refuse de faire allégeance et rejoint le Royaume de Lombardie, celui de Bourgogne puis celui d’Arles qui la délivre des Arabes. Les Grassois rejètent le régime féodal et abolissent le servage. Une aristocratie de consuls se forme et prend le pouvoir. En 1171 et 1179, Grasse signe les premiers traités politiques et commerciaux avec Gênes et Pise pour l'exportation et l'importation de toiles, cuirs, blé, peaux brutes, peaux tannées, vin et bétail. Cette importance grandissante attire l’attention du Comte de Provence qui prend la ville en 1220 et la rattache au comté en lui octroyant cependant de nombreux privilèges. L’artisanat de la tannerie est la principale activité économique et commerciale. En 1482, Louis XI annexe la Provence et Grasse devient française. Pendant la Renaissance, Charles Quint pille et incendie la ville. Grasse prend position en faveur d’Henri IV et de l'édit de Nantes dans les guerres de religion. Durant le e siècle, c’est l’apogée de l’industrie de la tannerie, mais aussi le début de celle du parfum et des « gants parfumés ». Des hôtels particuliers sont construits pour la noblesse provençale. Lors de la division de la France en 83 départements par l'assemblée Constituante, en janvier 1790, Grasse fait partie du département du Var dont elle sera la préfecture de 1793 à 1795. Grasse est alors une ville de tradition opportuniste et commerçante. Une guillotine est installée où sont exécutés trente « ennemis du peuple » et de nombreux Grassois sont emprisonnés pour avoir montré leur hostilité à la Révolution. Le e siècle est un siècle de prospérité. Le parfum se développe et Grasse devient « capitale mondiale des parfums ». De grandes usines apparaissent, signe d’adhésion à la Révolution industrielle. La Princesse Pauline y séjourne en 1811, de riches étrangers construisent de magnifiques villas et la ville s’enrichit. En 1860 l'arrondissement de Grasse est rattaché au département des Alpes-Maritimes. Au e siècle, Grasse garde sa réputation touristique et l’industrie des parfums se transforme et se modernise.

Gran teatro la fenice.jpg Portail:Opéra

Les Contes d'Hoffmann.jpg
Les Contes d'Hoffmann

Les Contes d'Hoffmann est un opéra fantastique en cinq actes de Jacques Offenbach, livret de Jules Barbier, créé à l'Opéra-Comique le 10 février 1881. Inspiré de la pièce-homonyme de Jules Barbier et Michel Carré créée en 1851, il met en scène la vie amoureuse du poète E.T.A. Hoffmann, dont trois contes inspirent lointainement les trois actes : la poupée mécanique Olympia incarne la passion juvénile qui se porte sur le premier objet venu (Der Sandmann) ; l'amour adulte pour Antonia, profond et qui aurait pu être durable, est brisé par l'égoïsme de la jeune femme à la poursuite d'un mirage de gloire (Rat Krespel) ; Giulietta, la courtisane vénitienne, symbolise enfin l'amour vénal dans lequel l'homme meurtri se jette pour fuir son désespoir (Das verlorene Spiegelbild). La figure ironique du Diable traverse l'opéra sous différents avatars, révélant à chaque fois à Hoffmann la vraie nature de ses maîtresses et le jetant en définitive dans les bras de la seule qui lui sera toujours fidèle : son œuvre, symbolisée par la Muse qui, tel un ange gardien, veille sur le poète tout au long de l'opéra sous les traits de l'étudiant Nicklausse.

Offenbach mourut pendant les répétitions de cette œuvre ambitieuse et complexe qu'il murissait depuis plusieurs années et qu'il n'a cessé, jusqu'au dernier moment, de remanier. Ernest Guiraud se chargea de terminer l'orchestration, comme il l'avait fait de Carmen à la mort de Georges Bizet, mais l'opéra, jugé trop long par Léon Carvalho le directeur de l'Opéra-Comique, fut amputé dès sa création de plus d'un tiers.

Plusieurs tentatives de reconstruction furent entreprises, les premières utilisant du matériel étranger à l'œuvre, différant beaucoup de la vision d'Offenbach. Les importantes découvertes musicologiques effectuées depuis les années 1980, et la publication d'éditions critiques, ont cependant permis peu à peu de redonner à l'opéra sa forme initiale. Maintes fois enregistré, c'est l'un des opéras français les plus représentés dans le monde.

Lire l'article

Autres articles sélectionnés par le portail Opéra


Icone OEV2.jpg Portail:Origine et évolution du vivant

Arbre phylogénétique des organismes vivants

En biologie, le terme évolution désigne la transformation des espèces vivantes au cours des générations. L'évolution a entraîné une diversification de la vie, depuis ses premières formes jusqu'à l’ensemble des êtres vivants actuels, par une chaîne de modifications buissonnantes. L’histoire de l'évolution de la vie peut être décrite sous forme d'un arbre d'évolution, ou arbre phylogénétique. L'évolution est caractérisée par la formation de nouvelles espèces, mais elle s'accompagne aussi d'extinctions d'espèces ou de taxons entiers.


Lire l’article

Blason Orléans.svg Portail:Orléans

Searchtool.svg


Pont George V - arche 1.JPG

Le pont George V est le pont de pierre franchissant la Loire dans le centre de la ville.

Il est situé en aval du pont Thinat et en amont du pont du Joffre, dans l'axe de la rue Royale et de l'avenue Dauphine qui mène vers la commune voisine d'Olivet.

L'ouvrage fut édifié selon les plans de Jean Hupeau dans la seconde moitié du e siècle afin de remplacer le pont des Tourelles.

Le pont et ses deux pavillons de la rive gauche sont inscrits à l'inventaire supplémentaire des Monuments historiques.

L'édifice porte depuis 2000 la ligne A du tramway.


Lire l'article...


Flag of Palestine.svg Portail:Palestine

La Guerre civile de 1947-1948 en Palestine mandataire se déroule du 30 novembre 1947 au 15 mai 1948, pendant les six derniers mois du mandat britannique sur la Palestine.

Dès le lendemain du vote du Plan de partition par l'ONU, la communauté juive et la communauté arabe s'affrontent avec une violence croissante tandis que les Britanniques, qui sont censés y maintenir l'ordre, organisent leur retrait et n'interviennent que ponctuellement.

Cette période constitue la première phase, ou le prélude, de la Guerre israélo-arabe de 1948, également dénommée Guerre de Palestine de 1948. Il s'agit d'une guerre civile du fait que les deux groupes qu'elle oppose essentiellement, Arabes et Juifs de Palestine, dépendent d'un même pouvoir central. Après le 15 mai, le conflit interpalestinien évolue vers une guerre inter-États entre Israël et plusieurs États arabes. La dénomination de guerre civile est générale parmi les historiens, quelles que soient leurs opinions sur d'autres aspects du conflit. Benny Morris, dans Victimes, histoire revisitée du conflit arabo-sioniste, met l'expression entre guillemets.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Palestine


Edge-firefox.svg Portail:Patrimoine mondial

Pyramide Kheops.JPG

Le complexe funéraire de Khéops, situé sur le plateau de Gizeh à proximité du Caire, en Égypte, fut érigé sous la IVe dynastie (v. -2550 / -2600).

Il est composé d'un temple funéraire, de pyramides subsidiaires, d'annexes et d'une vaste nécropole de fonctionnaires contemporains du pharaon. Le complexe est dominé par la grande pyramide, la plus grande pyramide d'Égypte qui fut, jusqu'au début du e siècle, le monument le plus volumineux et le plus massif jamais construit. Elle a détenu le record de la hauteur durant 4 000 ans. Elle est considérée, depuis au moins 2 000 ans, comme l'une des sept merveilles du monde. Les savants du e siècle se jugeaient incapables de reproduire les prouesses techniques réalisées pour sa construction. Des théories pseudo-scientifiques, mystiques, voire farfelues sont alors apparues afin de tenter d'en percer les mystères. Mais la pyramide est avant tout un tombeau faisant partie d'un vaste complexe pyramidal classique de l'Ancien Empire, représentant l'une des œuvres d'art les plus pures et les plus abstraites jamais conçues.

Mona Lisa detail mouth.jpg Portail:Peinture

Diptyque de Melun, les deux panneaux étant replacés d'après la position originelle présumée des volets.

Le Diptyque de Melun est un tableau votif peint vers 1452-1458, par Jean Fouquet, pour le compte d'Étienne Chevalier, trésorier du roi de France Charles Charles VII, autrefois conservé à la collégiale Notre-Dame de Melun et aujourd'hui dispersé.

Le tableau était composé de deux panneaux, formant un diptyque, se refermant sur eux-mêmes. Le volet de droite représente une Vierge à l'Enfant allaitante entourée d'anges, tandis que le volet de gauche représente le donateur présenté par saint Étienne, son saint patron. Les panneaux étaient entourés d'un cadre de bois recouvert de velours bleu ponctué de médaillons représentant sans doute des épisodes de la vie du saint patron, ainsi que d'un autoportrait du peintre, valant signature. Dans cette huile sur bois, devenue rapidement célèbre à son époque puis redécouverte au e siècle, Jean Fouquet met en œuvre à la fois les techniques les plus avancées des peintres primitifs flamands et celles des premiers artistes de la Renaissance italienne, pays qu'il a visité quelque temps auparavant.

Le diptyque est conservé dans la même église jusqu'au e siècle avant d'être vendu sans doute dans les années 1770 et dispersé. Les deux panneaux sont aujourd'hui conservés au musée des beaux-arts d'Anvers pour le volet droit, et à la Gemäldegalerie de Berlin pour le volet gauche ; l'autoportrait de Jean Fouquet est conservé au musée du Louvre.

Izrael kmeny.jpg Portail:Peuple juif dans l’Antiquité

Maccabées, toile de Wojciech Stattler, 1844

Les Maccabées (makabim en hébreu) ont fondé la dynastie des Hasmonéens. Ils sont connu pour être la famille juive qui mena la résistance contre la politique d'hellénisation forcée pratiquée par les Séleucides au IIe siècle IIe siècle av. J.-C..

La révolte des Maccabées 

Le royaume indépendant de la Judée était tombé entre les mains des Babyloniens en -586 ou -587. La Judée était ensuite devenue une province perse après la conquête de l'empire babylonien par Cyrus le Grand, vers -540.La province devint ensuite une partie de l'empire d'Alexandre le Grand, après que celui-ci eut conquis la région sur l'empire perse, vers -332.Après le partage de l'empire d'Alexandre, la Judée devint une province du royaume hellénistique de Syrie, un royaume qui, bien que peuplé majoritairement de non-grecs, se considérait comme le défenseur de la culture grecque.

La révolte des Maccabées fut provoquée par la politique d'Antiochos IV de Syrie, maître de la Syrie-Palestine à la suite de la victoire de son père sur les Egyptiens en -198. Persuadé de la supériorité absolue de la civilisation Hellénistique, Antiochos IV voulait se servir de celle-ci pour réaliser l'unité de ses États face à la menace romaine. Antiochos IV voulait en particulier étendre la Religion grecque antique. La religion juive devenait donc un adversaire.

Lire l'article

Autres articles sélectionnés au sein du portail du peuple juif dans l'Antiquité


Crystal icons.svg Portail:Philatélie

2d Map of Ireland- first Irish postage stamp.jpg

Les timbres postaux de la République d'Irlande sont publiés par l'autorité postale de la République indépendante d'Irlande.

Le tout premier modèle, un timbre vert foncé d'une valeur de 2d (ancien pence), figurait une carte de l'île incluant l'Irlande du Nord, restée intégrée au Royaume-Uni. Depuis lors, au gré des besoins du pays et des changements de monnaie, de nouvelles images et de nouvelles valeurs ont façonné un total de neuf séries courantes, la dernière datant de 2004. Les timbres commémoratifs, apparus en 1929, sont émis de nos jours à raison de plusieurs séries annuelles. Ils éclairent divers aspects de la vie irlandaise (événements importants, dates anniversaires, coutumes, personnages irlandais illustres).

En plus de la présentation traditionnelle en feuille prédécoupée, les timbres courants aussi bien que les timbres commémoratifs sont publiés sous forme de carnets, de rouleaux et de blocs-feuillets. Les timbres-taxe, les timbres de poste aérienne et les entiers postaux complètent la production de timbres en Irlande.


Auguste Rodin - Penseur 50px.png Portail:Philosophie

Thalès de Milet

Thalès de Milet, appelé communément Thalès (en grec ancien : Θαλής / Thalês), était un philosophe et savant grec né à Milet vers 625 av. J.-C. et mort vers l'an 547 av. J.-C dans cette même ville d'Ionie.

Il fut l'un des « Sept sages » de la Grèce antique et le fondateur présumé de l'école milésienne. Philosophe de la nature, il passe pour avoir effectué un séjour en Égypte, où il aurait été initié aux sciences égyptienne et babylonienne. On lui attribue de nombreux exploits arithmétiques, comme le calcul de la hauteur de la Grande Pyramide ou la prédiction d'une éclipse.

Personnage légendaire, qui semble n'avoir rien écrit, sa méthode d'analyse du réel en fait l'une des figures majeures du raisonnement scientifique. Il a su s'écarter des discours explicatifs délivrés par la mythologie pour privilégier une approche naturaliste caractérisée par l'observation et la démonstration.

Thalès de Milet est considéré comme le premier philosophe de la nature (φυσικός φιλόσοφος), scientifique et mathématicien grec. Il est d'abord un commerçant et un ingénieur mais il est aussi vu comme un homme politique, si l'on tient compte de sa participation au groupe des « Sept sages ».


Flag of Poland.svg Portail:Pologne

Malopolski.

Le Malopolski (polonais : koń małopolski) est une race de chevaux originaire de Pologne. Développée au e siècle dans la région de Petite-Pologne, elle en tient son nom. Mise au point à partir de chevaux indigènes polonais, croisés avec des Pur-sangs et des Arabes, elle aboutit ainsi à un type proche de l'Anglo-arabe, et ses origines génétiques sont marquées par la forte influence du Pur-sang. Polyvalent, le Malopolski est utilisé de nos jours pour la traction légère et toute forme d'équitation, avec une recherche de type plus performant dans les sports équestres. Il est cependant peu performant en saut d'obstacles de haut niveau. Le cheptel total décline depuis la fin du e siècle, mais les études génétiques montrèrent peu de risques de consanguinité. Ce cheval, à de rares exceptions, est essentiellement présent en Pologne, et ses principaux effectifs se trouvent au haras national de Walewice ; malgré des effectifs sous les 2 000 individus en 2010, le Malopolski n'est pas considéré comme une race menacée.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Pologne


Aigle Empire.svg Portail:Premier Empire

Blason de la famille Vaublanc.

Jean-Baptiste Bernard Viénot, chevalier de Vaublanc, est un militaire français, né le à Ouanaminthe à Saint-Domingue au Cap-Français (Cap-Haïtien de nos jours) et mort le à Gumbinnen (aujourd'hui Gusev dans l’oblast de Kaliningrad). Engagé volontaire à dix-sept ans, il prend part à la guerre d'indépendance américaine, de 1779 à 1782.

Pendant la Révolution française, il participe à la campagne du Rhin, puis devient président de la société populaire de Besançon, où il se fait remarquer par son calme et sa modération, tout en affichant clairement ses convictions républicaines.

Sous l'Empire, il participe à la guerre d’Espagne et est brièvement membre du Conseil du Portugal présidé par Junot lors de l'occupation française de ce pays en 1808. Il est successivement inspecteur en chef aux revues à l’armée d’Espagne puis à la Grande Armée. Il meurt d'épuisement fin 1812, lors de la retraite de Russie, non loin de Vilnius, en Lituanie.

Il est le deuxième frère cadet de l'homme politique Vincent-Marie de Vaublanc.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Premier Empire


Erste hilfe.svg Portail:Premiers secours et secourisme

Intervention sur une victime ayant chuté d'une grande hauteur, pont d'Aubonne (Vaud)

Le secourisme désigne, en France, le secours à personne pratiqué par des personnes ayant des connaissances nécessaires, des secouristes bénévoles, des sapeurs-pompiers ou des ambulanciers ; il peut s'agir de secours à personne avec ou sans matériel, en équipe organisée ou seul.

Le prompt secours est défini en France par l'arrêté suivant :

« le prompt secours se caractérise par une action de secouristes agissant en équipe et visant à prendre en charge sans délai des détresses vitales ou à pratiquer sans délai des gestes secourisme. Il est assuré par des personnels formés et équipés. Son intérêt réside dans son caractère réflexe, il ne doit en aucun cas conduire à des actions relevant de la compétence des smur, des médecins généralistes, et/ ou des [1] du 29 mars 2004 relative au rôle des samu, des SDIS et des ambulanciers dans l’aide médicale urgente, ministère de la Santé et ministère de l'Intérieur français).

Lire l'article

Autres articles sélectionnés au sein du portail Premiers secours et secourisme


Honore Daumier The Uprising.jpg Portail:Printemps des peuples

Drapeau tricolore de la République romaine.

La République romaine est instaurée en 1849 dans les États pontificaux après la fuite du pape Pie IX, en raison de l'activité insurrectionnelle des libéraux romains. Elle est gouvernée par un triumvirat composé de Carlo Armellini, Giuseppe Mazzini et Aurelio Saffi.

La péninsule italienne, alors divisée en de multiples États, est traversée par un embrasement général au cours du printemps des peuples de 1848. Tous les États se voient obligés de concéder une constitution tandis que Milan et Venise, les principales villes du Royaume lombard-vénitien se rebellent contre l'empire d'Autriche. Le royaume de Sardaigne se porte à leur secours, ce qui donne lieu à la première guerre d'indépendance italienne. Celle-ci entraîne le Grand-duché de Toscane, les États pontificaux et le royaume des Deux-Siciles mais ces derniers renoncent rapidement aux réformes, provoquant une large contestation de leurs éléments les plus libéraux. Cette contestation, alors que se poursuit la guerre austro-sarde bientôt en défaveur des Sardes, prend, à Rome, une tournure révolutionnaire. Le Premier ministre Pellegrino Rossi est assassiné, le pape s'enfuit à Gaète sous la protection de Ferdinand II des Deux-Siciles et la République romaine est instaurée.

Cette nouvelle République romaine ne dure que cinq mois, du au , et prend fin après une expédition française votée par l'Assemblée nationale française et avec le soutien de Louis-Napoléon, alors président de la Deuxième République française. Cet épisode est connu, en France, sous le nom d'expédition de Rome. La République romaine, cernée de toutes parts, doit s'opposer aux Espagnols, aux Napolitains et à l'Autriche qui, forte de sa victoire sur les Sardes, envahit la République romaine. Après de violents combats qui durent un mois, le pape est rétabli dans ses prérogatives par la France.

L’ambiguïté, pour la France, naît de ce que l'intervention est votée par l'assemblée d'une république contre une autre république, alors que toutes deux sont issues du mouvement libéral et démocrate du printemps des peuples et de ce que certains membres de la gauche votent l'expédition afin de défendre une république sœur contre une intervention autrichienne alors que la droite vote l'organisation de la mort de la République romaine. L'opération est accompagnée par un ministre des Affaires étrangères, Alexis de Tocqueville, hostile au pouvoir temporel du pape.

La République amplifie les deux mythes du Risorgimento italien qui ont déjà une vision nationale, Giuseppe Mazzini et Giuseppe Garibaldi, personnages centraux de la République, le premier sur le plan politique, le second sur le plan militaire. Elle leur donne une dimension internationale notamment auprès des intellectuels français, George Sand et Victor Hugo.

Autres articles sélectionnés au sein du portail du Printemps des peuples


Babylonlion.JPG Portail:Proche-Orient ancien

AlexanderTheGreat Bust.jpg

Alexandre le Grand ou Alexandre III de Macédoine (21 juillet -356 - 13 juin 323 av. J.-C.) est l'un des souverains les plus célèbres de l'Antiquité. Fils de Philippe Philippe II, élève d'Aristote et roi de Macédoine depuis 336 av. J.-C., il est l'un des plus grands conquérants de l'histoire. Il fait de son petit royaume le maître de l'immense empire perse achéménide, s'avance jusqu'aux rives de l'Indus et fonde de nombreuses cités, dont Alexandrie en 331 av. J.-C.

De par ses expéditions et les découvertes d'autres civilisations, Alexandre le Grand rapporta de nombreuses découvertes et des connaissances multiples en astronomie et en mathématiques.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Proche-Orient ancien


Flag of Provence Alpes Cote d Azur.png Portail:Provence-Alpes-Côte d'Azur

Portrait de Jean-Henri Fabre.

Jean-Henri Fabre, né le à Saint-Léons (Aveyron), mort le à Sérignan-du-Comtat (Vaucluse), est un homme de sciences, un humaniste, un naturaliste, un entomologiste éminent, un écrivain passionné par la nature et un poète français et de langue d'oc (et à ce titre félibre), lauréat de l'Académie française et d'un nombre élevé de prix.

Il peut être considéré comme l'un des précurseurs de l'éthologie, science du comportement animal, et de l'écophysiologie.

Ses découvertes sont tenues en haute estime en Russie, aux États-Unis, en Corée et surtout au Japon où Jean-Henri Fabre est considéré comme le modèle accompli de l'homme de sciences et de l'homme de lettres réunis et, à ce titre, est au programme des enseignements de l'école primaire. Il est aussi mondialement connu pour ses Souvenirs entomologiques, qui ont été traduits en quinze langues.

« Un grand savant qui pense en philosophe, voit en artiste, sent et s'exprime en poète », c'est ainsi que Jean Rostand qualifie Jean-Henri Fabre.

Fleur de lys du québec.svg Portail:Québec

Vue du pont depuis la berge

Le pont Félix-Gabriel-Marchand est un pont couvert qui traverse la rivière Coulonge, dans la municipalité de Mansfield-et-Pontefract, au Québec (Canada). Érigé en 1898, ce pont est unique au Québec pour sa structure qui superpose deux treillis différents. C'est également le seul pont couvert québécois construit au e siècle situé en dehors de l'Estrie. Le pont a été classé immeuble patrimonial le .


Peugeot 206 WRC.jpg Portail:Rallye automobile

Lancia 037 (2006)

La Scuderia Lancia était l'atelier de course de l’entreprise automobile Lancia e Cia, créé en 1952 par Gianni Lancia, fils du fondateur de la marque. La Scuderia Lancia débute officiellement en compétition en Sport où elle s'illustre notamment à la Carrera Panamericana, à la Targa Florio ou aux Mille Miglia. L'écurie est aussi engagée en Formule 1 en 1954-1955 mais ne brille que par l’entremise de Ferrari qui utilise ses monoplaces. Après la faillite de Lancia et son rachat par Fiat, Lancia abandonne la compétition en 1955.

À partir de 1966, l'atelier de course est rebaptisé Squadra Corse HF Lancia et Lancia fait son retour en compétition en rallye avec la Fulvia puis avec les Beta, Stratos, 037 et Delta. Lancia conquiert onze titres de champion du monde des constructeurs et quatre titres de champion du monde des pilotes entre 1974 et 1992 en rallyes. L'écurie a également pris part à plusieurs championnats du monde d'Endurance avec ses Beta Montecarlo, LC1 et LC2 et remporté les titres mondiaux en 1979, 1980 et 1981.

Le rapport de Lancia à la compétition a toujours été ambigu : si Vincenzo Lancia était pilote de course, il s'est toujours opposé à l'engagement officiel de ses voitures en compétition ; lorsque son fils a engagé officiellement la marque en course, il l'a conduite à la faillite ; quand Lancia a commencé à gagner officiellement, elle était déjà sous le contrôle de la Fiat… Depuis fin 1991, Lancia a cessé tout engagement officiel en compétition automobile.


35 mm Filmkamera 01 KMJ.jpg Portail:Réalisation audiovisuelle

Sergio Leone en 1975.

Sergio Leone est un réalisateur et scénariste italien né le à Rome, où il meurt le . Père du western spaghetti, on lui doit la mythique Trilogie de l'homme sans nom (connue aussi sous le nom de Trilogie du dollar) : Pour une poignée de dollars, Et pour quelques dollars de plus et Le Bon, la Brute et le Truand, qui demeurent aujourd'hui des classiques, et qui permirent au monde entier de découvrir l'acteur Clint Eastwood et le compositeur Ennio Morricone. Il est également célèbre pour sa trilogie Il était une fois, composée de Il était une fois dans l'Ouest, Il était une fois la révolution et Il était une fois en Amérique.

Alors qu'il était apprécié par le public mais boudé par la critique et ses pairs de son vivant, son importance dans l'histoire du cinéma est désormais reconnue. Leone a réussi à s'imposer parmi les grands réalisateurs grâce à son style novateur par la mise en scène et par l'utilisation judicieuse de la musique, composée par son collaborateur et ami Ennio Morricone. Plusieurs réalisateurs importants reconnaissent l'influence qu'il a eue sur leur travail ou l'admiration qu'ils lui portent.


Gold medal world.svg Portail:Records

Un Faucon pèlerin et son petit, en France.

Le Faucon pèlerin (Falco peregrinus) est une espèce de rapaces robuste, de taille moyenne, réputée pour être l’oiseau le plus rapide du monde en piqué. Ses proies sont presque exclusivement des oiseaux, mais certains individus peuvent également s'attaquer à de petits animaux terrestres. Ce faucon ne construit pas de nid, et niche essentiellement sur des falaises, plus rarement sur des arbres, des structures ou des bâtiments élevés. Ses populations ont très fortement diminué après la Seconde Guerre mondiale, en particulier du fait de la pollution au DDT. Depuis sa protection dans les années 1970, ses populations sont à nouveau en expansion.

L'aire de répartition de l'espèce s'étend sur 10 000 000 km2. Elle compte une vingtaine de sous-espèces et c'est l'un des oiseaux dont l'aire de dispersion est la plus importante au monde, l'espèce étant en effet présente sur tous les continents sauf l'Antarctique. Il a souvent été apprivoisé dans le cadre de la fauconnerie, tout en ayant été – comme les autres falconidés – considéré en Europe comme nuisible à l'état sauvage.

Autres articles sélectionnés au sein du portail NOM DU PORTAIL


Blason Rennes.svg Portail:Rennes

Vue intérieure du stade en 2007.

Le Roazhon Park, anciennement stade de la route de Lorient, est un stade de football situé à Rennes, en France. Inauguré le , il est depuis cette date le terrain de jeu du Stade rennais football club. Propriété de la ville de Rennes, il est rénové à plusieurs reprises avant-guerre, dans les années 1950 et à la fin des années 1980. Entre 1999 et 2004, l'ensemble des tribunes du stade sont rénovées ou entièrement reconstruites, ce qui lui permet d'accroître sensiblement sa capacité d'accueil pour atteindre un peu moins de 30 000 places assises.

Quinzième stade français au nombre de places proposées, il accueille également ponctuellement quelques autres événements sportifs et culturels. Situé dans le quartier Bourg-l'Évesque - la Touche - Moulin du Comte, il est bordé par le paisible cours de la Vilaine, et se trouve au centre des installations du Stade rennais FC. À sa proximité immédiate se trouvent le centre de formation et le centre d'entraînement Henri-Guérin, alors que le stade abrite en son sein la boutique et le restaurant du club.


Religious symbols.svg Portail:Religions et croyances

Portrait imaginaire d'Homère

Homère est réputé avoir été un aède de la fin du VIIIe siècle VIIIe siècle av. J.-C. C'est le premier poète grec dont les œuvres nous sont parvenues. On ne sait rien de sa vie et son existence même est l'objet de discussions. Selon les traditions antiques, Homère aurait été aveugle et viendrait d'Asie Mineure.

Il était surnommé simplement « le Poète » (ὁ Ποιητής / ho Poiêtếs) par les Anciens. On lui attribue la paternité de l'Iliade et de l'Odyssée, deux des épopées les plus célèbres de la littérature, sources importantes pour la connaissance de la mythologie grecque, et notamment de la guerre de Troie et des retours. Les Anciens le pensaient également auteur de nombreuses autres œuvres, comme la Batrachomyomachia (« Bataille des grenouilles et des rats ») ou les Hymnes homériques.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Religions et croyances


Flag of the United States (1777-1795).svg Portail:Révolution américaine

Le premier drapeau des États-Unis 1777.

La Révolution américaine est une période de changements politiques importants provoqués par l’insurrection des habitants des treize colonies d’Amérique du Nord contre la Grande-Bretagne à la fin du e siècle. Moment fondateur de la nation américaine et de la naissance des États-Unis, la révolution se manifesta par des violences contre les autorités anglaises, une guerre contre la métropole et des troubles sociaux.

Après la guerre de Sept Ans (1756-1763), l’Angleterre imposa des taxes à ses treize colonies d’Amérique du Nord sans les consulter ; les colons américains protestèrent auprès du roi George George III et du Parlement de Londres, puis lancèrent une révolte que la métropole tenta de mater en envoyant des troupes. Le , les représentants des colonies réunis à Philadelphie adoptèrent la déclaration d’Indépendance, et, après une série de revers de l’armée continentale commandée par George Washington, la guerre contre l’Angleterre tourna à l’avantage des Américains. Les insurgés en anglais : insurgents reçurent l’aide de volontaires français, puis du gouvernement de Louis Louis XVI, de l’Espagne et des Provinces-Unies. En 1783, Londres dut reconnaître l’indépendance des États-Unis. Le nouveau pays se dota d’une Constitution (1787) qui s’inspirait de la philosophie des Lumières. George Washington fut élu président en 1789 ; mais les premières années du nouveau pays furent marquées par des oppositions politiques et des tensions sociales…

Autres articles sélectionnés au sein du portail révolution américaine


Rév-fran0.jpg Portail:Révolution française

Le père Duchesne

Le père Duchesne est le titre d’un journal qui a paru sous plusieurs plumes durant la Révolution française. Le plus populaire était celui de Jacques René Hébert qui en a fait paraître 385 numéros de septembre 1790 jusqu’à onze jours avant sa mort à la guillotine survenue le 4 germinal An II.

Être signalé comme ennemi de la république dans le père Duchesne se soldait souvent par une fin à la guillotine. Il n’hésitait jamais à demander, selon ses termes, que le « carrosse à trente-six portières » emmène tel ou tel « crapaud du Marais » « éternuer dans le sac », « demander l’heure au vasistas », « essayer la cravate à Capet ».

Né dans les foires du e siècle, le père Duchesne était un personnage type représentant l’homme du peuple toujours empressé à dénoncer les abus et les injustices. En 1789, plusieurs pamphlets avaient été publiés sous ce nom. En 1790, un employé de la poste aux lettres du nom d’Antoine Lemaire et l’abbé Jean-Charles Jumel avaient lancé des journaux ayant recours au pseudonyme fictif du père Duchesne, mais celui d’Hébert, que les colporteurs de rue vendaient en criant : « Il est bougrement en colère aujourd’hui le père Duchesne ! », s’est distingué par la violence qui a caractérisé son style.

À l’origine, la publication, effectuée chez l’imprimeur Tremblay, se faisait sur huit pages non-numérotées dans le format in-8°, paraissant quatre fois par décade et coûtant cinquante sous par mois. La première page de chaque numéro était surmontée d’une vignette représentant le père Duchesne une pipe à la main et une carotte de tabac à la main avec cette épigraphe : « Je suis le véritable père Duchesne, foutre ! »

Destinés à être criés dans les rues, les sommaires qui précédaient les numéros du père Duchesne étaient conçus en termes propres à piquer la curiosité publique. Ainsi, on criait : « La grande colère du père Duchesne contre le ci-devant comte de Mirabeau, qui a foutu au nez de l’Assemblée nationale une motion contraire aux intérêts du peuple. » — « Les bons avis du père Duchesne à la femme du roi, et sa grande colère contre les jean-foutre qui lui conseillent de partir et d’enlever le dauphin. »

Lire l'article...

Autres articles sélectionnés au sein du portail de la Révolution française


Portail:Rock

All You Need Is Love, surmonté des premières lignes de la chanson Tomorrow Never Knows, sur les murs du Beatles Story Museum, à l'Albert Dock de Liverpool

All You Need Is Love est une chanson des Beatles écrite par John Lennon mais créditée à Lennon/McCartney. La chanson est composée et enregistrée dans le cadre de la participation du groupe à Our World, la première émission en mondovision – c’est-à-dire diffusée en direct par satellite dans le monde entier – de l’histoire, le , pour une audience dont l'estimation varie de 400 à 700 millions de téléspectateurs. Les Beatles, choisis pour représenter la Grande-Bretagne lors de cet événement télévisé organisé par la BBC, interprètent All You Need Is Love en direct du studio n°1 d’Abbey Road, et sortent dans la foulée un single, publié le au Royaume-Uni et dix jours plus tard aux États-Unis, qui se classe numéro un dans de nombreux pays.

All You Need Is Love est une des chansons les plus connues et symboliques de la carrière des Beatles, et devient durablement l’hymne du Flower Power. Elle sera également toujours associée à John Lennon, son auteur, qui n’a pas cessé, jusqu’à sa mort, de promouvoir son message sous toutes les formes possibles. Dans le contexte de sa publication en 1967 – notamment la guerre du Viêt Nam qui fait rage –, la chanson, qui insiste sur les idéaux d’amour, de paix et d’unité véhiculés par la contre-culture, accompagne l'essor du mouvement hippie, et devient la bande sonore du Summer of Love californien. Sa carrière se poursuit depuis plus de quarante ans, ayant notamment été interprétée simultanément dans 156 pays le dans le cadre d’une campagne contre le sida en Afrique.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Rock


Rugby union pictogram.svg Portail:Rugby à XV

L’équipe d’Afrique du Sud pendant la Coupe du monde de rugby 2007

L’équipe d’Afrique du Sud de rugby à équipe d’Afrique du Sud de rugby à XV est l’équipe qui représente l’Afrique du Sud dans les principales compétitions internationales de rugby à rugby à XV.

En raison de son palmarès, elle est considérée comme l’une des meilleures sélections nationales au monde. Au , elle est troisième au classement des équipes nationales de rugby.

Elle porte le surnom de « Springboks » (ou « Springbokke » en afrikaans et « Amabokoboko » en zoulou), du nom des gazelles d’Afrique méridionale, et dispute chaque année le Tri-nations contre les équipes de Nouvelle-Zélande et d’Australie ; elle effectue aussi régulièrement des tournées pour se confronter aux équipes européennes qu’elle affronte tous les quatre ans lors de la coupe du monde de rugby.

Rivale séculaire des All Blacks, l’équipe néo-zélandaise, la sélection sud-africaine a souffert de son isolement. Longtemps mise à l’index en raison de la politique d’apartheid, l’équipe d’Afrique du Sud n’a pas attendu longtemps pour retrouver son rang dans la hiérarchie mondiale. Les Springboks enlèvent en effet le titre de champion du monde à domicile en 1995, titre renouvelé en 2007 en France.

Nuvola apps konquest.png Portail:Science-fiction (articles)

La littérature allemande de science-fiction regroupe toutes les productions littéraires germanophones, qu'elles soient d'origine allemande, suisse ou autrichienne, relevant du genre de la science-fiction. La littérature allemande de science-fiction au sens moderne du terme apparaît à la fin du XIXe siècle avec l'écrivain Kurd Laßwitz, au moment où, en France, Jules Verne a déjà écrit la plus grande partie de ses Voyages extraordinaires, tandis qu'en Grande-Bretagne Herbert George Wells travaille encore à la publication de L'Homme invisible. Les deux guerres mondiales et un certain ressentiment à l’égard des Allemands isolent la littérature d’anticipation allemande qui connaît alors un développement particulier jusqu’au milieu du XXe siècle.

À partir de 1949, la création de deux Allemagnes concurrentes a un impact direct sur l'évolution de la littérature d'anticipation des deux côtés du rideau de fer. À l'Ouest, le modèle américain majeur du space opera donne naissance à une série à succès intitulée Perry Rhodan, tandis qu'à l'Est le régime socialiste encadre strictement un genre qui n'a de raison d'être que par ses affinités philosophiques avec le concept socio-historique d'utopie. Enfin, à partir des années 1990, la littérature allemande de science-fiction trouve sa place sur la scène internationale avec les romans de jeunes écrivains nés après-guerre, comme Andreas Eschbach.


Science-symbol-2.png Portail:Sciences (articles)

Vue d'artiste de l'insertion de la sonde Cassini-Huygens dans l'orbite de Saturne.

Cassini-Huygens est une mission d'exploration spatiale de la planète Saturne et ses lunes par une sonde spatiale développée par l'agence spatiale américaine de la NASA avec des participations importantes de l'Agence spatiale européenne (ESA) et de l'Agence spatiale italienne (ASI). Lancé en octobre 1997 l'engin s'est placé en orbite autour de Saturne en 2004. En 2005 l'atterrisseur européen Huygens après s'être détaché de la sonde mère s'est posé à la surface de la lune Titan et a pu retransmettre des informations collectées durant la descente et après son atterrissage. L'orbiteur Cassini orbite depuis autour de Saturne et poursuit l'étude scientifique de la planète géante en profitant de ses passages à faible distance de ses satellites pour collecter des données détaillées sur ceux-ci. La mission d'une durée initiale de 4 ans a été prolongée à deux reprises : de 2008 à 2010 (Equinox mission) et de 2010 à 2017 (Solstice Mission). Il est prévu que la sonde spatiale s'écrase sur la planète Saturne à l'issue de cette dernière phase.

Le principe d'une mission d'étude du système de Saturne émerge en 1982 à la fois dans les communautés scientifiques américaine et européenne. Après avoir travaillé sur des projets séparés, la NASA et l'Agence spatiale européenne lancent à la fin des années 1980 le développement d'une mission conjointe : la NASA développe l'orbiteur et l'ESA l'atterrisseur qui doit se poser sur Titan. Le projet frôle à plusieurs reprises l'annulation à la suite des difficultés budgétaires de la NASA. Des mouvements écologistes tentent d'interdire le lancement de la sonde spatiale à cause du plutonium embarqué pour alimenter en énergie la sonde spatiale. Finalement la sonde spatiale est lancée le 15 octobre 1997 par un lanceur lourd Titan IV-B.

Cassini-Huygens est une mission particulièrement ambitieuse et couteuse (3,26 milliards $) rattachée à ce titre au programme Flagship de la NASA. Avec une masse totale de 5,6 tonnes (dont 3,1 tonnes de carburant et 350 kg pour l'atterrisseur Huygens) il s'agit du plus gros engin spatial lancé vers les planètes externes. L'orbiteur Cassini embarque 12 instruments scientifiques dont un radar tandis que Huygens en emporte six. Cassini est stabilisé trois axes et son énergie est fournie par trois générateurs thermoélectriques à radioisotope utilisant du plutonium.

La mission Cassini-Huygens a rempli tous ses objectifs scientifiques en fournissant une moisson de données sur Saturne, sa magnétosphère, ses anneaux, Titan et les autres lunes de la planète géante. Les caméras de l'orbiteur ont également fourni certaines des plus belles images du système solaire. Cassini a notamment permis d'obtenir les premières images détaillées de Phœbé, d'analyser en détail la structure des anneaux de Saturne, d'étudier Titan de manière approfondie et de découvrir une dizaine de nouvelles lunes de Saturne de petite taille (moins de 10 km), portant le nombre total de satellites saturniens à 62 (nombre connu au 1er mai 2012). La sonde a permis également de découvrir de nouveaux anneaux de Saturne.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Sciences


Science-symbol-2.png Portail:Sciences (biographies)

Portrait de Buffon par François-Hubert Drouais

Georges-Louis Leclerc, comte de Buffon, né à Montbard le 7 septembre 1707 et mort à Paris le 16 avril 1788, est un naturaliste, mathématicien, biologiste, cosmologiste et écrivain français. Ses théories ont influencé deux générations de naturalistes, parmi lesquels notamment Jean-Baptiste de Lamarck et Charles Darwin. La localité éponyme Buffon, dans la Côte-d'Or, fut la seigneurie de la famille Leclerc...

Lire l’article

Autres biographies sélectionnées au sein du portail Sciences


Science-symbol-2.png Portail:Sciences (vulgarisation)

Palais de la decouverte systemesolaire jnl.jpg

Créé par Jean Perrin en 1937, le Palais de la découverte est un musée et centre culturel scientifique parisien. Il est situé dans le VIIIe arrondissement, avenue Franklin Delano Roosevelt.

En savoir plus ...

Autres articles de vulgarisation scientifique sélectionnés au sein du portail Sciences


Nuvola apps bookcase.svg Portail:Sciences de l’information et des bibliothèques

Salle d'histoire, au 3e étage de l'École des chartes

L'École nationale des chartes est une Grande école française située dans le 5e arrondissement de Paris dans le quartier de la Sorbonne, spécialisée dans les sciences auxiliaires de l'histoire. Ses élèves, historiens, philologues, paléographes font généralement carrière comme conservateurs d'archives, conservateurs des bibliothèques ou enseignants-chercheurs.

Fondée en 1821, l'école possède depuis 1987 le statut de grand établissement public français d'enseignement supérieur, placé sous le contrôle du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

Elle délivre le diplôme d'archiviste paléographe et, depuis 2005, des masters.

Lire l'article...

Autres articles sélectionnés au sein du portail Sciences de l'information et des bibliothèques


Ника.jpg Portail:Sculpture

Statue de la Liberté

La Liberté éclairant le monde (Liberty Enlightening the World), plus connue sous le nom de statue de la Liberté (Statue of Liberty), est l'un des monuments les plus célèbres de la ville de New York. Elle est située sur l'île de Liberty Island au sud de Manhattan, à l'embouchure de l'Hudson et à proximité d'Ellis Island (États-Unis). Elle fut offerte par les Français en 1886, pour célébrer le centenaire de la déclaration d'indépendance américaine et en signe d'amitié entre les deux nations. L'inauguration de la statue fut célébrée le 28 octobre 1886 en présence du président des États-Unis, Grover Cleveland. L'idée vient du juriste et professeur au Collège de France, Édouard Laboulaye en 1865. Le projet est confié en 1871, au sculpteur français né à Colmar Frédéric Auguste Bartholdi. Le choix des cuivres devant être employés à la construction fut confié à l'architecte Eugène Viollet-le-Duc, qui eut l'idée d'employer la technique du repoussé. En 1879, à la mort d'Eugène Viollet-le-Duc, Frédéric-Auguste Bartholdi fit appel à l'ingénieur Gustave Eiffel pour décider de la structure interne de la statue. Ce dernier imagine un pylône métallique qui supporte les plaques de cuivre martelées et fixées. La statue fait en outre partie des National Historic Landmarks depuis le 15 octobre 1924 et de la liste du patrimoine mondial établie par l'UNESCO depuis 1984.

La statue de la Liberté, en plus d'être un monument très important de la ville de New York, est devenue l'un des symboles des États-Unis et représente de manière plus générale la liberté et l'émancipation vis-à-vis de l'oppression. Au plan de l'architecture, la statue rappelle le Colosse de Rhodes qui était l'une des sept merveilles du monde antique. Elle constitue enfin l'élément principal du Statue of Liberty National Monument qui est géré par le National Park Service.

Logo securite informatique.png Portail:Sécurité de l’information

Une information classifiée est une information sensible dont l'accès est restreint par une loi ou un règlement à un groupe spécifique de personnes.

Une habilitation est requise pour posséder des documents classifiés ou accéder à des données classifiées. Il y a généralement plusieurs niveaux de sensibilité, classés par un système hiérarchique du secret utilisé potentiellement par l'ensemble des gouvernements. L'action d'assigner un niveau de sensibilité à une donnée est appelée classification des données.

Lire l’article

Autres articles sélectionnés au sein du portail sur la sécurité de l'information

Nuvola apps kgpg.png Portail:Sécurité informatique

Les « lois Informatique et libertés » (aussi appelées LiL) sont des lois françaises destinées à garantir la protection de la vie privée des citoyens face aux moyens de traitement automatisés de données numériques.

En effet, l'informatique permet de traiter en masse des données, de manière beaucoup plus rapide et « efficace » que les fichiers papier. La première utilisation malveillante du traitement automatisé fut le tri des juifs par des ordinateurs IBM par le régime nazi en Allemagne (via Dehomag, branche allemande d'IBM à l'époque) à partir des données du recensement qui comprenaient notamment la religion. Clairement, le traitement informatisé a facilité la déportation.

En France, il s'agit de la loi du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés; la CNIL, en tant que autorité administrative indépendante, est depuis chargée de la faire appliquer. Cette loi a été ultérieurement modifiée par la loi du 6 août 2004 afin de transposer dans le droit français les dispositions de la directive européenne directive 95/46/CE.

Lire l’article

Autres articles sélectionnés au sein du portail sur la sécurité informatique

Flag of Slovenia.svg Portail:Slovénie

Lipizzan monté par un cavalier de dressage.

Le lipizzan est une race de chevaux originaire de Slovénie et culturellement liée à l'École espagnole de Vienne en Autriche. Cette célèbre école, qui tire par ailleurs son nom des purs sangs espagnols qui furent à l'origine de la race lipizzane, n'utilise en effet que des lipizzans.

L'élevage du lipizzan remonte au e siècle, lorsque la famille impériale des Habsbourg décida de fonder un nouveau haras dans la localité slovène de Lipica dans la région vallonnée du Kras qui appartenait à l'époque à l'Empire autrichien. Outre les qualités dont ils font preuve au dressage, les lipizzans se signalent également par leur robe qui, de baie ou noire à la naissance, s'éclaircit progressivement pour devenir d'un gris très clair (souvent perçu à tort comme blanc) entre 6 et 10 ans.

La race des lipizzans fut menacée de disparition lors de la Seconde Guerre mondiale, mais l'intervention du général américain George S. Patton permit de sauver 250 chevaux, assurant la préservation de cette race à la longue histoire.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Slovénie


Checkered flags-fr.svg Portail:Sport automobile

La Bentley 4½ Litre no 10, troisième aux 24 Heures du Mans 1929.

La 4½ Litre ou Bentley 4,5 Litre est une automobile sportive de luxe de la seconde moitié des années 1920, développée par le constructeur automobile britannique Bentley. Remplaçante de la Bentley 3 Litre, elle est particulièrement réputée au Royaume-Uni en tant que modèle emblématique des automobiles de course britanniques d’avant-guerre, et populaire pour cette phrase prononcée lors de sa conception par le fondateur de Bentley, Walter Owen Bentley : « There’s no replacement for displacement ». Par cette expression idiomatique, W.O. Bentley marque sa volonté de produire une automobile de course bien plus puissante via une augmentation importante de sa cylindrée.

À l’époque de la 4½ Litre, les grands constructeurs automobiles tels que Bugatti ou Lorraine-Dietrich s’affrontent aux 24 Heures du Mans, une course d’endurance créée quelques années plus tôt, où sont alignées des sportives toujours plus performantes et plus rapides ; une victoire en compétition permet en effet de rapidement se construire une réputation.

La 4½ Litre est produite à 720 exemplaires entre 1927 et 1931, dont 55 modèles disposant d’un moteur suralimenté – une version popularisée sous le nom de Bentley Blower. Certains de ces exemplaires remportent quelques épreuves, dont les 24 Heures du Mans. Si son palmarès sportif n’est pas particulièrement exceptionnel, la Bentley 4½ Litre bat néanmoins de nombreux records de vitesse absolue, dont le plus célèbre est remporté en 1932 sur le circuit de Brooklands avec une vitesse de 222,03 km/h.


Helmet moto.svg Portail:Sport motocycliste

Valentino Rossi

Valentino Rossi né le à Urbino en Italie, est un pilote italien, neuf fois champion du monde en Grand Prix moto.
Valentino Rossi suit son père Graziano Rossi, et commence à courir en compétition en 1996 pour Aprilia dans la catégorie 125 cm3, il obtient cette année-là sa première victoire au grand-prix de République tchèque à Brno. Il devient champion du monde de la catégorie l'année suivante.

Il rejoint ensuite la catégorie 250 cm3, encore avec Aprilia, où il termine deuxième du championnat du monde 1998, seulement trois points derrière Loris Capirossi, puis triomphe en 1999.

En 2000, Valentino signe un contrat avec l'usine Honda et passe dans la catégorie reine des 500 cm3. Il termine le championnat du monde à la deuxième place derrière Kenny Roberts Jr. C'est pendant cette année que Valentino découvre son chef mécanicien actuel, le célèbre Jeremy Burgess (ancien chef mécanicien de Mick Doohan). Puis, il gagne le championnat du monde 2001 avec une Honda NSR deux temps. En 2002 et 2003, il est encore titré dans la nouvelle classe MotoGP, tout juste créée, en chevauchant la Honda quatre temps RC211V, moto qui est encore considérée comme la « référence » en termes de machine dans la catégorie.

Lire la suite


Flag of Sweden.svg Portail:Suède

Le delta de Laitaure vu depuis Skierfe.

Le parc national de Sarek (en suédois : Sareks nationalpark) est un parc national du Nord de la Suède, dans la commune de Jokkmokk du comté de Norrbotten en Laponie. Il couvre 1 970 km2 dans les alpes scandinaves et est bordé par les parcs nationaux de Padjelanta et de Stora Sjöfallet.

Le parc est la zone la plus montagneuse de Suède, avec dix-neuf sommets de plus de 1 900 m dont le Sarektjåkkå, deuxième plus haut sommet du pays avec 2 089 m. Le parc est parcouru par la rivière Rapaätno et la vallée de Rapadalen qui forment l'« artère du parc ». Cette rivière, alimentée par une trentaine de glaciers, transporte des quantités de sédiments qui, en se déposant, ont créé plusieurs deltas tout au long du cours de la rivière. Un de ces deltas, le delta de Laitaure, a inspiré l'icône du parc.

Sarek, ainsi que le reste de la Laponie qui l'entoure, sont souvent qualifiés de « plus grande zone encore vierge » d'Europe. En fait, le secteur du parc est habité depuis environ 7 000 ans par les Samis, peuple nomade du Nord de l'Europe. Ils vivaient initialement de la cueillette et de la chasse, en particulier au renne, mais peu à peu ils ont développé une culture basée sur l'élevage de cet animal associé à des déplacements de transhumance. La principale zone de pâture des rennes en été est cependant le parc de Padjelanta, Sarek n'étant essentiellement qu'un lieu de passage. Les Suédois, eux, ne commencèrent à s'aventurer dans ces montagnes qu'à la fin du e siècle, principalement à des fins scientifiques. Le plus éminent, Axel Hamberg, plaida alors pour la protection de cette zone et fut soutenu par le célèbre explorateur polaire Adolf Erik Nordenskiöld, ce qui aboutit en 1909 à la création du parc national de Sarek et simultanément à celle de huit autres parcs nationaux, les premiers parcs nationaux de Suède et même d'Europe. Le parc et la région furent classés patrimoine mondial en 1996 par l'UNESCO, en partie pour sa nature préservée et pour une culture toujours présente.

La faune et la flore du parc ont conservé l'essentiel de leur diversité originale. En particulier, le parc constitue un refuge pour les grands mammifères carnivores suédois, pour la plupart menacés dans le pays. L'avifaune du parc présente aussi une grande richesse, en particulier autour des zones humides.

Le parc national de Sarek est considéré comme l'une des plus belles zones naturelles de Suède. Cependant, du fait de sa piètre accessibilité, ainsi que du peu d'infrastructures touristiques, il n'est visité que par environ deux mille personnes par an.

Crystal Clear app linneighborhood.png Portail:Télécommunications

Le symbole typographique arobase

Le courrier électronique, courriel, email ou e-mail désigne le service de transfert de messages envoyés par un système de messagerie électronique via un réseau informatique vers la boîte aux lettres électronique d’un destinataire choisi par l’émetteur. Principalement utilisé sur le réseau internet (bien qu’il existait avant celui-ci), il remplit un rôle similaire à celui d’une lettre postale.

Le terme « courriel » (contraction des mots « courrier » et « électronique ») désigne également le message échangé par ce moyen selon la terminologie officielle en langue française. Le terme « email » ou « e-mail », prononcé /imɛl/ ou (plus rarement) /imel/, est très utilisé ; il s’agit de l’abréviation de l’expression anglaise electronic mail, soit « courrier électronique », l’abréviation en e-mail étant le fait des anglophones.

Lire l’article


Autres articles sélectionnés au sein du portail

P culture.svg Portail:Théâtre

Poupée de bunraku prise à la Tonda ningyô kyôyûdan (冨田人形共遊団, troupe de poupées de bunraku Tonda).

Le bunraku (文楽?) est un type de théâtre japonais né au cours du e siècle. Les personnages y sont représentés par des marionnettes de grande taille, manipulées à vue.

Le bunraku a deux sources, la tradition du récit accompagné de musique et celle des marionnettes. Tradition théâtrale plus particulièrement originaire de la région d'Ōsaka, le bunraku est interprété par un seul récitant qui chante tous les rôles, et trois manipulateurs pour chaque marionnette. Les marionnettistes sont à vue du public et utilisent soit la gestuelle furi, plutôt réaliste, soit la gestuelle kata, empreinte de stylisation, selon l'émotion recherchée.

Les manipulateurs respectent une hiérarchie réglée en fonction de leur degré de connaissance dans l'art du bunraku. Ainsi, le plus expérimenté (au moins vingt ans de métier) manipule la tête et le bras droit, le second le bras gauche et le dernier (le novice) les pieds. Pour pouvoir être manipulée, la marionnette possède ce qu'on appelle des contrôles ou baguettes sur ces différentes parties.

Afin de manipuler plus aisément la marionnette, les manipulateurs se déplacent en position de kathakali, jambes demi-pliées. Ils doivent ainsi faire beaucoup d'exercices physiques et d'assouplissement afin d'être les plus agiles possibles.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Théâtre


Beatles logo.svg Portail:The Beatles

Les Beatles sur le tarmac du JFK Airport de New York, le 7 février 1964.

The Beatles est un groupe musical britannique originaire de Liverpool. Composé de John Lennon, Paul McCartney, George Harrison et Ringo Starr, il demeure, en dépit de la séparation de ses membres en 1970, l'un des groupes de rock les plus populaires au monde. En dix ans d'existence, et seulement huit ans de carrière discographique (de 1962 à 1970), les Beatles ont sorti douze albums et ont composé plus de 200 chansons, soit en moyenne un album tous les neuf mois, productivité particulièrement remarquable dans la période 1963-1966, où, entre les tournées incessantes et la participation à deux longs métrages, ils ont publié sept albums, treize singles et douze maxis.

Les chansons des Beatles ont marqué les années 1960 et les générations suivantes, et leurs mélodies ont été adaptées à de nombreux genres musicaux, notamment le jazz, la salsa, le reggae ou la musique classique (symphonique) et baroque. Au e siècle, le groupe jouit toujours d’une grande popularité ; ses chansons sont jouées et reprises dans le monde entier. Le duo d’auteurs-compositeurs Lennon/McCartney reste célèbre comme créateur de standards qui ont fait l’objet de milliers d'adaptations dans les décennies suivantes.

Autres articles sélectionnés


Portail:Time Warner

un immeuble en béton d'une douzaine d'étage, en ville, à un carrefour

Entertainment Comics, plus connue sous le nom d’EC Comics, est une maison d'édition américaine de bande dessinée qui connut son heure de gloire durant la première partie des années 1950 avec la publication de comic books d'horreur (The Crypt of terror, The Vault of Horror et The Haunt of Fear), d'aventures (Two-Fisted Tales et Frontline Combat), d'humour (Mad et Panic) et de science-fiction (Weird Science et Weird Fantasy).

Fondée sous le nom Educational Comics par Max Gaines en 1945, elle fut reprise, après la mort de ce dernier, par son fils William Gaines en 1947. Après des débuts difficiles, la société connut le succès lorsque furent édités les comic books d'horreur, ce que Bill Gaines appela le New Trend (« nouvelle tendance »). L'entreprise devint alors florissante et les scénaristes, sous la houlette de Bill Gaines et de Al Feldstein (scénariste, dessinateur et rédacteur en chef de sept titres), étaient entourés par des dessinateurs très talentueux tels que Wally Wood, Harvey Kurtzman, Bernie Krigstein...

Cependant le graphisme et les scénarios ne plaisaient pas à certaines associations familiales désireuses de protéger leurs enfants de l'influence néfaste qu'elles attribuaient aux comics. Les bandes dessinées d'horreur et policières étaient jugées comme une cause majeure de la délinquance juvénile. Le livre Seduction of the Innocent du psychiatre Fredric Wertham confirma ces craintes si bien qu'une commission sénatoriale fut mise en place pour juger de cette question. Cela aboutit à la création de la Comics Code Authority et l'arrêt de presque toutes les séries New Trend. En 1955, EC Comics, après des essais de comic books acceptables par le Comics Code, ne réussit pas à retrouver son lectorat et connut une grave crise financière. Elle cessa alors de publier des comics et seul Mad, dont le rédacteur en chef était Harvey Kurtzman, continua à être édité, sous la forme d'un magazine. Celui-ci existe encore de nos jours.

Si les comic books publiés par EC ont disparu, leurs qualités artistiques et leurs scénarios bien construits ont continué à passionner de nouveaux lecteurs grâce à des rééditions continues. L'influence des bandes dessinées publiées par EC, et celle de Mad en particulier, a été importante pour toute une génération d'artistes, qu'ils soient auteurs de bande dessinée (américains comme Frank Miller, Art Spiegelman ou anglais comme Alan Moore), écrivains (Stephen King) ou réalisateurs (David Cronenberg, George A. Romero) entre autres ; plus généralement ces comics, qui révélaient ce qui se cachait derrière l'idéologie du rêve américain, ont été jugés par certains comme un des éléments de la révolte de la jeunesse, une décennie plus tard, contre le système social en place.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Time Warner


Blason ville fr Toulouse (Haute-Garonne).svg Portail:Toulouse

Toulouse le Capitole.jpg

Toulouse (en occitan : Tolosa [tuˈluzo]), est une ville et une commune du sud-ouest de la France. C’est la préfecture de la Haute-Garonne et de la région Midi-Pyrénées.

Avec 437 715 habitants en 2006, elle est la quatrième commune de France en termes de population. Son agglomération regroupe 870 000 habitants et son aire urbaine 1 120 000. Toulouse est surnommée la « ville rose » en raison de la couleur du matériau de construction traditionnel local, la brique en terre cuite.

La ville n’est pas uniquement le berceau de la firme Airbus, c’est aujourd’hui une technopole européenne qui regroupe de nombreuses industries de pointe en matière d’informatique et de spatial, ainsi que de nombreux instituts de recherche comme le Cancéropôle de Toulouse qui a ouvert en . C’est aussi une ville étudiante, la troisième de France avec 97 000 étudiants, qui inaugure régulièrement de nouveaux équipements culturels comme le centre des congrès, la médiathèque José-Cabanis, le Zénith, le musée d’art moderne et contemporain des Abattoirs, la cité de l’Espace ou encore le Théâtre national de Toulouse (TNT).

P highway.svg Portail:Transports

Vavin - MP 59.jpg

La ligne 4 du métro de Paris est une des seize lignes du réseau métropolitain de Paris. Entièrement située dans les limites de la capitale, elle relie le terminus nord Porte de Clignancourt au terminus sud Porte d'Orléans et traverse le cœur de Paris. On l'appelle ainsi parfois « Orléans - Clignancourt ». Longue de 10,6 kilomètres, elle est en correspondance avec toutes les autres lignes de métro (hormis les 3bis et 7 bis) et toutes les lignes de RER. C'est également la deuxième ligne la plus fréquentée du réseau après la ligne 1, avec cent cinquante-quatre millions de voyageurs en 2004.

La ligne 4 a été la première à relier la rive droite à la rive gauche de la Seine par une traversée sous-fluviale, occasionnant de 1905 à 1907 au cœur même de la capitale des travaux spectaculaires. C'est également la ligne du métro de Paris où il fait le plus chaud car les rames encore en service, les MP 59, sont montées sur pneus et surtout dissipent l'énergie du freinage électrique par le biais de résistances ; de plus elle est entièrement souterraine ce qui contribue également à cet état de fait. La ligne 4 se verra pour la première fois prolongée en banlieue mi-2012, au sud jusqu'à la nouvelle station Mairie de Montrouge.


Amtrak Train No. 2 The Sunset Limited (16108887678).jpg Portail:Transports à Los Angeles

Expo-la cienega.jpg

Le métro de Los Angeles (nom officiel en anglais : Los Angeles County Metro Rail, en français Chemin de fer métropolitain du comté de Los Angeles) est le principal système de transport en commun desservant Los Angeles et son agglomération. Exploité par la Los Angeles County Metropolitan Transportation Authority (LACMTA), il dispose de 93 stations reparties sur six lignes, totalisant 170,1 kilomètres de voies et près de 340 000 passagers par jour.

La première ligne du métro de Los Angeles a été inaugurée en 1990. Au cours des années le réseau s'est grandement étendu, même si la desserte reste encore assez faible comparée à celle d'autres métros du monde, tout comme la fréquentation du réseau métropolitain qui demeure largement en-deçà de celle des métros d'autres grandes métropoles telles que New York ou Paris. À l'instar de son homologue new-yorkais, de nombreux points d'arrêt du métro de Los Angeles ne sont pas souterrains. En effet, une grande partie des stations est située en surface, et certaines peuvent aussi suivre un tracé aérien.

Le trafic est généralement assuré de 5 heures du matin à minuit, mais les horaires peuvent varier selon la ligne empruntée et le jour de la semaine. En weekend les trains peuvent effectivement fonctionner jusqu'à deux heures du matin. Par ailleurs, la desserte du comté de Los Angeles est également assurée par d'autres moyens de transport en commun : de nombreuses lignes de bus complètent ainsi le métro de Los Angeles. Le réseau de bus rapides du comté permet aussi d'améliorer la qualité de sa desserte, et les réseaux ferroviaires Amtrak et Metrolink y sont aussi liés.

Lire l’article

Autres articles sélectionnés au sein du portail Transports à Los Angeles


Triathlon pictogram.svg Portail:Triathlon

Gwen Jorgensen et Nicola Spirig aux JO de Rio en 2016.

Le triathlon (du grec ancien : τρι, « trois », et ἄθλον, « concours ») est une discipline sportive constituée de trois épreuves d'endurance enchaînées : natation, cyclisme et course à pied. Sa forme moderne apparait aux États-Unis en 1974 et se développe depuis dans le monde entier. Se pratiquant sur des distances très variées, le triathlon devient discipline olympique en l'an 2000 aux Jeux de Sydney sur la distance standard de 1 500 mètres de natation, 40 kilomètres de vélo et 10 kilomètres de course à pied. Il est géré et structuré au niveau mondial par la Fédération internationale de triathlon (ITU) et un ensemble de fédérations continentales et nationales qui déclinent selon leurs spécificités les règles générales édictées par l’ITU.

Le triathlon moderne est un sport créé selon une pratique mixte où les pratiquants et pratiquantes sont appelés « triathlètes » et sont engagés dans la grande majorité des compétitions au sein d'une même épreuve, selon les mêmes règles. Plusieurs sports dérivés naissent à la suite de son développement, tels le duathlon, l'aquathlon ou encore le paratriathlon. Il se décline également selon des environnements différents comme pour le cross triathlon ou le triathlon d'hiver.

Pour permettre une amélioration des performances des compétiteurs, le triathlon voit son développement s’accompagner de l'évolution des matériels spécifiques à son usage, tels les combinaisons de natation dédiées au triathlon, les vélos de contre-la-montre ou les tenues « trifonctions », ainsi que de la diffusion d'une bibliographie sportive et scientifique sur l'entrainement ou les impacts physiques et physiologiques autour de la pratique des sports enchainés d'endurance.


Flag of Tunisia.svg Portail:Tunisie

Carte des forces en présence avant la Première guerre punique.

La Première guerre punique ou Guerre de Sicile est la première de trois guerres qui opposent Rome et Carthage, deux puissances majeures en Méditerranée occidentale. L’adjectif punique vient du nom Poenici que les Romains donnent à leurs adversaires, assimilés aux Phéniciens (Phoenici). Ce conflit, engagé pour le contrôle de la Sicile et qui dure 23 ans de 264 264 av. J.-C. à 241 241 av. J.-C., est un des plus longs menés par Rome. Son déroulement est connu par les auteurs grecs et latins, principalement Polybe.

La guerre commence par un débarquement des Romains à Messine, qui soumettent ensuite la partie orientale de l’île, et construisent une flotte de guerre. Les premiers succès maritimes des Romains les incitent à débarquer près de Carthage pour forcer sa capitulation, expédition qui finit en désastre pour les Romains en 255 255 av. J.-C. La guerre s’éternise alors, les Carthaginois tiennent solidement la côte occidentale de Sicile, tandis que les Romains assiègent leurs positions et alternent succès et désastres en mer. En 241 241 av. J.-C., une ultime bataille navale aux îles Égates donne l’avantage à Rome, qui impose à Carthage épuisée l’abandon de la Sicile et un tribut élevé.

Rome devient une nouvelle puissance navale en Méditerranée, mais de l’avis des historiens, elle engendre un sentiment revanchard par ses empiètements sur les possessions carthaginoises de Sardaigne et de Corse.

Blason département fr Vaucluse.svg Portail:Vaucluse

Le mont Ventoux (face Nord) vu depuis les Baronnies.

Le mont Ventoux est un sommet français culminant à 1 911 mètres. Il fait environ 25 kilomètres de long sur un axe est-ouest pour 15 kilomètres de large sur un axe nord-sud. Surnommé le Géant de Provence ou le mont Chauve, il est le point culminant des monts de Vaucluse et le plus haut sommet de Vaucluse. Son isolement géographique le rend visible sur de grandes distances. Il constitue la frontière linguistique entre le nord et le sud-occitan.

Avant d'être parcourue par trois routes principales, qui ont permis le développement du tourisme vert et des sports de pleine nature aussi bien en été qu'en hiver notamment avec l'organisation de grandes courses cyclistes, de bolides motorisés ou autres défis, la montagne était sillonnée de drailles tracées par les bergers à la suite de l'essor de l'élevage ovin entre le e siècle et le milieu du e siècle. Ces chemins ont désormais été transformés en sentiers de randonnée, à l'instar des GR 4 et GR 9.

Sa nature essentiellement calcaire est responsable de sa vive couleur blanche et d'une intense karstification due à l'érosion par l'eau, avec la présence de nombreux pierriers dans la partie sommitale. Les précipitations sont particulièrement abondantes au printemps et à l'automne. L'eau de pluie s'infiltre dans des galeries et rejaillit au niveau de résurgences au débit variable telles la Fontaine de Vaucluse ou la source du Groseau. Le mont Ventoux est soumis à un régime méditerranéen dominant, causant parfois l'été des températures caniculaires, mais l'altitude offre une grande variété de climats, jusqu'au sommet à l'influence continentale de type montagnard, en passant par un climat tempéré à mi-pentes. En outre, le vent peut être très violent et le mistral souffle pratiquement la moitié de l'année. Cette géomorphologie et ce climat particuliers en font un site environnemental riche et fragile, constitué de nombreux étages de végétation, comme en témoigne son classement en réserve de biosphère par l'UNESCO et en site Natura 2000.

Si des peuplements humains sont avérés au niveau des piémonts durant la Préhistoire, la première ascension jusqu'au sommet serait l'œuvre, le , du poète Pétrarque depuis Malaucène sur le versant nord. Il ouvre la voie, plus tard, à de nombreuses études à caractère scientifique. Par la suite, pendant près de six siècles, le mont Ventoux va être intensément déboisé, au profit des constructions navales à Toulon, des fabricants de charbon de bois et des éleveurs ovins. Durant la Seconde Guerre mondiale, la montagne abrite le maquis Ventoux. Depuis 1966, le sommet est coiffé d'une tour d'observation de plus de quarante mètres de haut surmontée d'une antenne TDF.

Alors que l'élevage ovin a presque disparu, l'apiculture, le maraîchage et la viticulture, la récolte des champignons parmi lesquels la truffe, ainsi que la culture de la lavande sont toujours pratiqués.

En raison de ces particularités, le mont Ventoux est une figure symbolique importante de la Provence ayant alimenté récits oraux ou littéraires, et représentations picturales artistiques ou cartographiques.

LéonGambetta.jpg Portail:Portail:XIXe siècle

Robert Gould Shaw

Robert Gould Shaw (10 octobre 183718 juillet 1863) est un colonel de l’armée fédérale des États-Unis célèbre pour avoir commandé, durant la guerre civile américaine, le 54e régiment d’infanterie du Massachusetts, premier régiment d'un état nordiste constitué de volontaires noirs. Ayant tout fait pour mettre en exergue la bravoure de ses soldats noirs, il meurt avec près de la moitié d’entre eux dans l’assaut d’un fort protégeant Charleston en Caroline du Sud en 1863. N'étant devenu célèbre qu'au lendemain de sa mort, la vie de Robert Gould Shaw est essentiellement connue grâce à son importante correspondance.

Quelques jours avant le premier départ de son régiment pour la guerre, il avait écrit : « Sincèrement, je dois être reconnaissant pour tout mon bonheur et ma réussite dans la vie jusqu’à aujourd’hui ; et si la levée de troupes de couleur se révèle bénéfique à la nation ou aux Noirs… je remercierai Dieu un millier de fois pour m’avoir permis d’y prendre part. »

Autres articles sélectionnés au sein du portail du Autres articles sélectionnés au sein du portail du XIXe siècle

Blason Abbaye de Citeaux.svg Portail:Ordre cistercien

Ruines de l’église abbatiale et chapelle.

L’abbaye royale de Chaalis est une ancienne abbaye cistercienne située à Fontaine-Chaalis, au centre de la forêt d'Ermenonville, face à la Mer de sable, dans le département de l’Oise, à environ quarante kilomètres au nord-est de Paris.

Elle est fondée en 1136 par le roi de France Louis VI et confiée aux moines de l'abbaye de Pontigny. Une abbatiale de grande dimension est construite au début du e siècle et bénéficie de dons considérables et de faveurs. L'abbaye devient un centre économique et intellectuel important, accueillant à plusieurs reprises les rois de France et comptant plusieurs intellectuels parmi ses membres. Elle possède par ailleurs un très grand nombre de dépendances sous la forme de granges monastiques qui contribuent à lui assurer des revenus colossaux. Après une période de déclin à la fin du Moyen Âge, l'abbaye connaît une période de renaissance artistique avec ses premiers abbés commendataires venus d'Italie. Hippolyte d'Este fait ainsi venir des artistes tels que Sebastiano Serlio ou Le Primatice. Au e siècle, de nouveaux bâtiments conventuels sont construits par l'architecte Jean Aubert, sans jamais être achevés. Suite à sa vente comme bien national pendant la Révolution et à la destruction de l'abbatiale, le domaine est transformé au e siècle en résidence de chasse. Nélie Jacquemart, grande collectionneuse et dernière propriétaire du domaine, le lègue à l'Institut de France avec les œuvres d'art qui y sont conservées.

Le domaine, classé au titre des monuments historiques le , contient actuellement les ruines de l'ancienne abbatiale et du cloître, l'ancienne chapelle abbatiale et ses fresques de la Renaissance, une roseraie et un parc, ainsi que le musée Jacquemart-André et ses collections de peintures, sculptures et arts décoratifs installées dans le château.

Circle-icons-luxembourg.svg Portail:Luxembourg

Photo d'un joueur de tennis gaucher qui est en train de préparer un coup droit sur un court en gazon

Le Luxembourg participe aux Jeux olympiques d'été de 2012 à Londres au Royaume-Uni du 27 juillet au 12 août 2012. Il s'agit de sa 23e participation à des Jeux olympiques d'été.

La délégation olympique luxembourgeoise, menée par son chef de mission Heinz Thews, compte neuf athlètes, cinq hommes et quatre femmes, répartis dans sept sports différents. Le Luxembourg fait partie des pays n'obtenant pas de médaille à l'issue de ces Jeux olympiques.

Parmi les sportifs engagés, le meilleur résultat est obtenu par Marie Muller, porte-drapeau lors de la cérémonie d'ouverture, avec une cinquième place en judo dans la catégorie des moins de 52 kg. Les nageurs Raphaël Stacchiotti et Laurent Carnol sont également cités comme étant des sportifs ayant réussi leurs Jeux olympiques. Carnol, premier Luxembourgeois à atteindre une demi-finale olympique dans son sport, est récompensé en étant nommé porte-drapeau du Luxembourg lors de la cérémonie de clôture de ces Jeux.

Sami flag.svg Portail:Laponie

Le delta de Laitaure vu depuis Skierfe.

Le parc national de Sarek (en suédois : Sareks nationalpark) est un parc national du Nord de la Suède, dans la commune de Jokkmokk du comté de Norrbotten en Laponie. Il couvre 1 970 km2 dans les alpes scandinaves et est bordé par les parcs nationaux de Padjelanta et de Stora Sjöfallet.

Le parc est la zone la plus montagneuse de Suède, avec dix-neuf sommets de plus de 1 900 m dont le Sarektjåkkå, deuxième plus haut sommet du pays avec 2 089 m. Le parc est parcouru par la rivière Rapaätno et la vallée de Rapadalen qui forment l'« artère du parc ». Cette rivière, alimentée par une trentaine de glaciers, transporte des quantités de sédiments qui, en se déposant, ont créé plusieurs deltas tout au long du cours de la rivière. Un de ces deltas, le delta de Laitaure, a inspiré l'icône du parc.

Sarek, ainsi que le reste de la Laponie qui l'entoure, sont souvent qualifiés de « plus grande zone encore vierge » d'Europe. En fait, le secteur du parc est habité depuis environ 7 000 ans par les Samis, peuple nomade du Nord de l'Europe. Ils vivaient initialement de la cueillette et de la chasse, en particulier au renne, mais peu à peu ils ont développé une culture basée sur l'élevage de cet animal associé à des déplacements de transhumance. La principale zone de pâture des rennes en été est cependant le parc de Padjelanta, Sarek n'étant essentiellement qu'un lieu de passage. Les Suédois, eux, ne commencèrent à s'aventurer dans ces montagnes qu'à la fin du e siècle, principalement à des fins scientifiques. Le plus éminent, Axel Hamberg, plaida alors pour la protection de cette zone et fut soutenu par le célèbre explorateur polaire Adolf Erik Nordenskiöld, ce qui aboutit en 1909 à la création du parc national de Sarek et simultanément à celle de huit autres parcs nationaux, les premiers parcs nationaux de Suède et même d'Europe. Le parc et la région furent classés patrimoine mondial en 1996 par l'UNESCO, en partie pour sa nature préservée et pour une culture toujours présente.

La faune et la flore du parc ont conservé l'essentiel de leur diversité originale. En particulier, le parc constitue un refuge pour les grands mammifères carnivores suédois, pour la plupart menacés dans le pays. L'avifaune du parc présente aussi une grande richesse, en particulier autour des zones humides.

Le parc national de Sarek est considéré comme l'une des plus belles zones naturelles de Suède. Cependant, du fait de sa piètre accessibilité, ainsi que du peu d'infrastructures touristiques, il n'est visité que par environ deux mille personnes par an.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Laponie